Le grand remplacement n’est pas une théorie, ce sont des faits !

C’est le principal message adressé par Renaud Camus qui, vendredi 18, était l’invité de Cannes-​Identitaire. Dans ce qui fût plus une causerie qu’un exposé magistral l’écrivain a invité l’auditoire à « croire ses yeux, sa souffrance plutôt que le déni des sociologues » dans ce qu’il a qualifié « de phénomène le plus important depuis 15 siècles ». Si le processus devait se prolonger « ce ne sera plus l’histoire de notre peuple ». Renaud Camus s’est insurgé contre les mensonges des historiographes selon lesquels nous ne serions pas un peuple. « La France n’est pas une invention de la révolution ou de la guerre 14–18, c’est faux. Elle existait déjà au moyen-​âge comme le montre la littérature. »

Renaud Camus a insisté sur le thème de la déculturation. « Un peuple qui connait ses classiques ne se laisse pas jeter dans les poubelles de l’histoire » a-​t-​il affirmé dénonçant le rôle de l’éducation nationale, une déculturation qui, selon lui, explique l’absence de réaction au grand remplacement. Une situation commune à l’ensemble de l’Europe avec un caractère encore plus « visuel » en Angleterre qu’en France.

Il devait également s’interroger pourquoi il était devenu honteux de défendre son peuple alors que défendre sa patrie a été honorable pendant des siècles. L’auteur place son combat dans une thématique anticoloniale. Selon lui la France a créé un empire mais a été fort peu colonialiste dans le sens d’implanter des colons, à l’exception du Canada, de la Louisiane et de l’Algérie, pays qui a jugé qu’il ne pouvait retrouver son identité avec la présence d’un dixième de population européenne qu’il a rejeté à la mer. Pour Renaud Camus nous sommes aujourd’hui victimes d’une colonisation. S’il est possible d’intégrer des individus, il est impossible d’intégrer des peuples.

Alain-​Christian Drouhin

Ceci peut aussi vous intéresser

Racines Pays Nicois

Promenade à travers le temps en Pays niçois… de la Préhistoire à nos jours

L’association Racines du Pays Niçois rappelle : Prochaine « Promenade à travers le temps » samedi 13 janvier …