Roman Polanski

La pédophilie noire et la pédophilie rose

Peu à peu le lourd rideau de l’omerta se lève sur un sujet sensible et occulté par les médias convenus. Ceux-ci ont décidé de porter l’opprobe sur la pédophilie des prêtres catholiques. C’est très bien. Ce faisant ils soulèvent par là même le couvercle de la boite de Pandore car ce phénomène est bien plus répandu dans les milieux du show bizz, de la politique, du sport et même des médias qu’au sein même de l’Église.

Il fut un temps où nous eûmes les ballets bleus. À présent nous avons la pédophilie noire, condamnable, celle qui sévit au sein de l’Église catholique, ou des Églises, et la pédophilie rose, « chic », mondaine, de nos élites dirigeantes.

Mais cette dichotomie bien pensante est en train d’exploser. Partout éclatent des scandales qui ne touchent plus que les prêtres. Comme par exemple au Royaume Uni avec une organisation pédophile tentaculaire dans le milieu du football ou le « pizzagate » à Washington dont on n’a pas fini de parler et plus près de chez nous au sein de l’Éducation Nationale.

TV Libertés lève le voile sur ces comportements condamnables, d’où qu’il viennent.
On pourra également se pencher sur une étude décapante et parfaitement documentée de Brently Kopopolous sur le « pizzagate » dans scott.net.

Imprimer cet article

Ceci peut aussi vous intéresser

Pédophilie dans le Var : une justice difficilement compréhensible, vivement un verdict en Cour de Cassation !

Dans un précédent article, nous nous étonnions des déboires d’une mère de famille, Sophie. Inquiète …