Chuck Berry, poète du rock'n roll

Chuck Berry, poète du rock’ roll

Charles Edward Anderson Berry, dit Chuck Berry, né à Saint-​Louis (Missouri) le 18 octobre 1926 s’est éteint le 18 mars 2017 à Saint-​Charles (Missouri) à l’âge de 90 ans.

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, celui du rock’n roll. Le vrai, celui des fifties et des early sixties. Mon esprit rebelle avait trouvé son expression dans ces chanteurs venus d’Amérique : Bill Halley, Elvis Presley, Bo Diddley, Big Bopper, Jerry Lee Lewis, Eddy Cochrane, Gene Vincent, Chuck Berry, Carl Perkins, Little Richard pour les plus connus d’entre eux. Je connais encore toutes leurs chansons par cœur, ou presque. Comment tant de talents ont-​ils pu éclore en même temps ? C’est l’époque qui l’a permis. Ces créateurs pouvaient s’exprimer très librement sans jamais être vulgaires ou médiocres, même si les caméras de télévision ne filmaient au début que le buste d’Elvis Presley. Cette censure n’a pas duré. La vraie libération, c’est le rock’n roll. Mai 68, c’est le début de la mise en place de la Pensée Unique.

Avant de mourir en mai 68, le rock’n roll nous a fait vivre une merveilleuse époque. J’ai pu assister alors aux spectacles sur scène de Jerry Lee Lewis et Chuck Berry. Quel tourbillon ! Des moments uniques que je me réjouis presque chaque jour d’avoir vécus.

Au firmament de ces stars au talent imprescriptible, Chuck Berry apportait une dimension mélodieuse, voire poétique, aux chansons qu’il composait, autant de tubes mondiaux. Même les plus jeunes les connaissent : Johnnie B. Goode, My Ding-​A-​Ling, You Can Never Tell, Rock and Roll Music, Sweet Little Sixteen, No Particular Place to Go,Nadine, Memphis Tennessee, School Day, Run Rudolph Run, Back in the U.S.A., Little Queenie, Almost Grown, Brown Eyed Handsome Man, You Can’t Catch Me, Around and Around, Let It Rock, Wee Wee Hours, Thirty Days, I’m Talking About You, Roll Over Beethoven, Sweet Little Sixteen, Rock & Roller, Havana Moon, Down Bound Train, Anthony Boy, Merry Christmas Baby, Too Pooped to Pop, Don’t You Lie to Me, Beautiful Deliah, Drifting Heart, Maybellene, Back to Memphis, et d’autres encore.

Cliquer ICI pour écouter ces morceaux d’anthologie.

Parmi les stars souvent déjantées de la musique pop, Chuck Berry est resté tout au long de sa vie humble, voire discret, avenant et digne, tout en continuant de composer et de chanter. Un type bien. Un très grand monsieur. Il était le poète du rock’n roll. Chuck Berry était une véritable légende. C’est pourquoi il ne disparaît pas. Il laisse à l’humanité un héritage gigantesque et merveilleux. Merci Chuck Berry.

Georges Gourdin

On ne s’en lasse pas ! 

Imprimer cet article

Un commentaire

  1. Merci ! pour ce bel hommage à un monument du rock’n roll sans qui les Stones et compagnie n’existeraient pas.