Retraite dorée

Macron prépare-​t-​il sa retraite ?

La retraite est au cœur du débat de ces présidentielles. Chaque candidat y va de son programme sur la question.

Quid de la durée de cotisations ? 40, 41, 42… annuités ? Quid de l’âge pour faire valider ses droits ? 60, 61, 62… ans ? Quid des régimes spéciaux, du privé, du RSI, de la fonction publique, de la retraite des agriculteurs, de la pénibilité du travail, par répartition ou capitalisation ? etc.

Il faut bien reconnaître que tout cela est une usine à gaz dont personne n’arrive à simplifier la tuyauterie.

Quel est l’âge de nos futurs candidats, lequel rejoindra dans 5 ans nos 14 millions de retraités ?

Macron 39
Arthaud 47
Le Pen 49
Hamon 50
Poutou 50
Dupont Aignan 56
Asselineau 59
Lasalle 62
Fillon 63
Mélenchon 66
Cheminade 76

Intéressons-​nous au programme du plus jeune d’entre eux, notre cadet frais émoulu politicien tout neuf et sans casseroles. La virginité politique incarnée : Emmanuel Macron.

Demandez le programme sur les retraites ! Extraits choisis :
• « En France, la République est née de l’abolition des privilèges. Et pourtant, ils sont encore nombreux ! »
En effet, champion toutes catégories, le Président de la République. Une retraite à vie pour 5 ans de boulot.
• « Nous mettrons fin aux injustices de notre système de retraites. Un système universel avec des règles communes de calcul des pensions sera progressivement mis en place. Le fait de changer d’activité ou de secteur sera sans effet sur les droits à la retraite. Avec un principe d’égalité : pour chaque euro cotisé, le même droit à pension pour tous ! »
Enfin, ça c’est une bonne idée. Un « système universel », nous propose t-​il :
• « Les spécificités de certains régimes ne disparaîtront pas. Les règles de base seront les mêmes pour tous, mais les taux de cotisation ou les conditions d’âge pourront différer, en raison notamment des caractéristiques des métiers. »
Et voilà, tout et son contraire, comme d’habitude chez notre candidat toujours d’accord avec tout le monde.

Âmes sensibles, petits retraités, ne lisez pas la suite !

Le montant de la pension du président de la République est égal aujourd’hui à 63 000 euros brut par an. Cette pension n’est soumise à aucune condition d’âge, ni de durée de services. Elle est cumulable avec d’autres pensions, salaires ou traitements, sous réserve que ces derniers revenus ne soient pas eux-​mêmes soumis à des plafonds. Il peut ainsi cumuler notamment le montant de cette pension avec celui du traitement reçu en tant que membre de droit à vie du Conseil constitutionnel (120 000 euros par an). Une pension de réversion est également prévue en cas de décès de l’ancien Président de la République. En effet, le conjoint survivant a droit à la moitié du montant auquel l’ancien Président avait droit. En cas de décès, cette fraction revient aux enfants du Président jusqu’à leur majorité.

Tout cela assorti d’innombrables avantages en nature : 
Ainsi, l’ex-Chef d’État bénéfice d’un appartement de fonction équipé et meublé où travaillent en permanence deux personnes de service. Il a également droit à une voiture de fonction avec deux chauffeurs et à sept collaborateurs en charge de son secrétariat. De surcroît, deux policiers garantissent sa protection rapprochée tandis qu’une sécurité spéciale garde son domicile privé.

Parmi ces privilèges, il ne faut pas oublier la gratuité dans les transports publics, notamment dans tout le réseau SNCF où il peut prétendre à la première classe et sur Air France où il est accueilli en classe affaires. Enfin, s’il séjourne à l’étranger, il est hébergé dans une résidence consulaire par l’ambassade de France sur place. Toutes ces dépenses sont à la charge du contribuable français.Coût retraite anciens Présidents RépubliqueAinsi, notre doyen ex-​président Giscard d’Estaing, élu à 45 ans en 1974 est à la retraite depuis 1981, soit depuis 36 ans. Il a aujourd’hui 91 ans.

Dans quelques jours, la galerie de portraits de nos président à la retraite va s’enrichir d’un nouveau visage, celui de François Hollande, et dans cinq ans de celui qui va le remplacer. Et ainsi de suite. Si c’est Macron dans cinq ans, il aura alors 44 ans. À la moitié de sa vie, c’est pendant près d’un demi siècle qu’il bénéficiera de sa retraite de président. La réforme des retraites et le « système universel », c’est pour les autres ! Autrement dit pour ses électeurs.

Pour sauver le système des retraites, je me demande si je ne vais pas voter pour Cheminade.

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

Charlie Chaplin Temps modernes

Enfin esclaves !

Nice-​Matin l’annonce triomphalement : « Enfin 7 jours/​7 ». De quoi s’agit-il ? De la garantie de …