TGV inOui SNCF

TGV : c’est tout de même INOUÏ !

Pierre LanceLa SNCF a donc décidé de rebaptiser le TGV.
Après avoir très « démocratiquement » demandé l’avis des voyageurs en leur proposant plusieurs vocables… sauf le traditionnel TGV, acronyme de « Train à Grande Vitesse», le seul correspondant à la réalité, la SNCF a choisi « inOui», ce qui n’a strictement aucun sens pour désigner un train. 
S’agirait-il de reprendre ici l’usage du mot «inouï», qui se réfère au sens de l’ouïe et signifie littéralement «qui n’a jamais été entendu» ?
Et il faut bien admettre que l’on n’a jamais entendu pareille sottise, laquelle ne peut se comparer qu’à la réforme complètement avortée de l’orthographe, qui prétendait, entre autres stupidités, nous priver de l’accent circonflexe. 
Ces changements de noms déraisonnables, qui sont en passe de devenir une mode, outre qu’ils coûtent des sommes énormes en dépenses inutiles (le seul changement de logo et d’enseigne d’une grande marque, aussitôt répercutée sur tous les véhicules, agences, papiers à en-​tête et objets divers, est un moyen très efficace de jeter l’argent par les fenêtres) ne font que dérouter l’usager, perturber la communication et noyer le pêcheur en même temps que le poisson. 
Vouloir changer un nom inscrit depuis des années dans les neurones de chacun est tout bonnement suicidaire. 
Croit-​on que GDF-​SUEZ a gagné un seul client en devenant « engie » ? L’UMP a-​t-​elle gagné un seul électeur en devenant « Les Républicains » ? Marine Le Pen a-​t-​elle favorisé son succès en substituant le « Mouvement Bleu Marine » au Front National ? Que nenni, Messeigneurs ! Bien sûr, quand on ne sait pas améliorer le fond, on croit s’en tirer en modifiant la forme. Or, ce faisant, on ne fait que poursuivre une chimère. Mais n’ayez crainte, les Français continueront de dire « Je vais prendre le TGV », et il serait inouï qu’ils fassent autrement !

Pierre LANCE

Ceci peut aussi vous intéresser

TER Gare de Nice

Haro sur les gares

Communiqué de la CGT Cheminots des Alpes Maritimes du 20 janvier 2016

Un commentaire

  1. C’est la SNCF qui devrait changer de nom !
    Pour tout le monde, SNCF = entreprise publique ringarde et déficitaire, noyautée par la CGT, une moitié du temps en grève, l’autre moitié en retard.