Charlie Chaplin Temps modernes

Enfin esclaves !

Nice-​Matin l’annonce triomphalement : « Enfin 7 jours/​7 ». De quoi s’agit-il ?

Nice-Matin 10 juin 2017 Ouverture dimancheDe la garantie de la ponctualité des trains ? De l’ouverture des bibliothèques et des musées ? De l’interdiction de dépasser un seuil de pollution sonore pour les 2 roues ? Rien de tout cela. 7 jours sur 7, c’est l’ouverture du centre commercial Cap 3000 à Saint Laurent-​du-​Var (ci-​contre). Victoire !

Il s’agit pourtant d’un non-​sens économique et culturel.

Non-​sens économique car nous avons montré à plusieurs reprises dans nos colonnes que la grande distribution ne génère pas d’emplois. Nous le démontrions dans notre article du 9 février 2016 Polygone Riviera et Cap 3000 ouvrent le dimanche. Pour qui la bonne affaire ? qui reprenait les grandes lignes d’un article du 14 juin 2014 Cagnes-​sur-​Mer : le Polygone ne créera pas 1 500 emplois. De fait plusieurs articles parus dans la presse quotidienne reconnaissaient que le commerce cagnois subissait une crise profonde le conduisant à licencier. Les emplois humains des commerces à taille humaine sont remplacés par des sous-​emplois du commerce global. C’est ce qu’on appelle l’uberisation. Autrement dit : le progrès.

Même l’argument de la clientèle touristique ne tient pas. Certes Nice et la Côte d’Azur vivent du tourisme. Mais qu’achètent les touristes dans des centres commerciaux devenus tous identiques avec des enseignes et des produits mondialisés ? Il eut été plus pertinent de vendre nos produits régionaux, notre spécificité culturelle française et régionale. Mais notre identité culturelle est chaque jour délibérément accablée au profit d’une culture globalisée.

C’est donc aussi un non-​sens culturel car l’ouverture en continu des temples de la consommation consacre une société devenue matérialiste et mondialisée. Pas de répit pour le big business. Il faut faire tourner coûte que coûte la machine infernale comme le visionnaire Charlie Chaplin l’avait bien perçu(1). Pas une seule journée consacrée à soi (et à la foi!), aux siens, aux enfants, à la lecture, à la visite des musées, aux promenades en famille ou entre amis. Si promenades il y a, elles doivent se dérouler dans l’air climatisé des centres commerciaux.

C’est le bien triste monde que celui que nous prépare Emmanuel Macron, initiateur de la loi éponyme sur le travail le dimanche, avec les encouragements de Jacques Attali. Ce dernier n’a, du reste, aucune pudeur à nous annoncer avec son assurance dédaigneuse le monde que nos élites nous préparent : un monde où l’argent régit tout, de la conception à la mort, y compris l’école, la santé, la police, l’armée, la justice, les Affaires Étrangères, le commerce des organes. Il nous le dit !

Qu’est-ce qu’on fait ? Eh bien, on y va : on vote pour Macron, on travaille 7 jours sur 7, et on s’en réjouit. « Enfin 7 jours/​7 ». Esclave, heureux de l’être et impatient de l’être encore plus.

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude … ». Le meilleur des mondes est En Marche !

Massimo Luce

(1) Les temps modernes, film écrit, réalisé, mis en musique et produit par Charlie Chaplin chez United Artists en 1934.

Ceci peut aussi vous intéresser

Emmanuel Macron fat

Les gaffes du Président Macron

Depuis Les mésaventures du roi Midas du poète grec Ovide, contemporain de Jésus-​Christ, Les fourberies …