José Bové

José Bové, écolo bidon mondialiste en soutien de Cédric Herrou

José Bové, auto-​proclamé écologiste, est venu dans la vallée de la Roya affirmer son appartenance au mondialisme ultra-​libéral

Ils se sont bien trouvés, les écolos-​bobos du Larzac et de la vallée de la Roya. José Bové en père spirituel de Cédric Herrou, les deux paysans bidons qui survivent plus par les subventions publiques que par le lait de leurs chèvres ! L’ancien a pris de l’avance puisqu’il émarge depuis 2009 au budget du parlement de Bruxelles, ce qui lui évite de traire ses chèvres, si seulement il lui en reste encore. Mais le petit Cédric peut y arriver s’il persévère. Tiens bon, petit ! Bientôt, plus besoin de traire les chèvres ! Tu pourras vivre comme tonton José de tes rentes bruxelloises ou sorosiennes.

Tonton José, en bon alter-mondialiste, est venu parrainer le jeune Cédric en se déplaçant dans la vallée de la Roya pour y déclarer :
Il faut « faire sauter  » la convention de Dublin. Il faut que la France « accepte d’ouvrir ses frontières et accueille un nombre de réfugiés qui corresponde à notre pays  ». Selon notre militant mondialiste « la convention de Dublin crée une situation intenable dans laquelle les migrants sont obligés de déposer leur demande d’asile dans le premier pays d’accueil  ». Il insiste : « Les États européens se cachent derrière cette convention pour ne pas accueillir dans la dignité ces personnes qui traversent la Méditerranée au péril de leurs vies  ». Et de conclure : « Ce sont eux [les clandestins] les vrais héros  » [sic]. Héros de quoi ? De la fuite ? De l’abandon de leur pays ? De leur fammille ? À chacun ses héros.

José Bové et Cédric Herrou son filleul, ces deux écolos bobos et leurs groopies mondialistes, vivent bien loin de la Nature qu’ils ne connaissent pas. Sinon ils sauraient que :
la Nature est fondée sur la notion de territoire, la frontière est consubstantielle à la Nature : chaque espèce végétale ou animale survit sur son territoire qu’elle défend ; la notion de territorialité structure la vie naturelle. Et voilà notre écolo bobo prôner la disparition des frontières ! Tout faux.
La Nature s’autorégule en permanence : elle a compris depuis plusieurs centaines de millions d’années qu’elle évolue dans un monde fini. Nos dirigeants ne l’ont pas encore compris. Pourtant aucun arbre n’est jamais monté aussi haut que le ciel. La surpopulation d’une espèce sur un territoire finit toujours par sa régulation sinon sa disparition. José Bové, écolo bidon, ne le sait pas, ou fait mine de ne pas le savoir car il doit en répondre à ses sponsors mondialistes, matérialistes et progressistes.

En s’érigeant en apôtres de la suppression des frontières et d’une population mondiale en perpétuelle croissance, les deux compères trompent leur monde. Ils sont là pour ça, ils sont payés pour ça(1). Ne soyons pas dupes et vivons en réelle harmonie avec la Nature, bien loin des recommandations dogmatiques des écolos suicidaires et de leurs financiers apatrides. La Nature nous éclaire.

À l’instar de la Nature, défendons nos territoires !

Massimo Luce

(1) Cédric Herrou bénéficie de l’appui de la finance mondialiste et de ses relais, les médias mainstream, tels Nice Matin : lire notre article du 10 février 2017 Google soutient le passeur de la Roya.

Ceci peut aussi vous intéresser

Nice-Matin 14 juillet 2017 Une

La Bien Pensance prise à son propre piège

L’édition du 14 juillet 2017 du grand quotidien régional subventionné affiche toute l’incohérence de la …

3 commentaires

  1. Excellent !

  2. J’ai du mal à comprendre ce qui se passe dans la tête de ces personnes. Elles sont suicidaires. Elles se haïssent elles-​mêmes au point de vouloir détruire une civilisation qui éclaire le monde depuis des millénaires.
    Bientôt les envahis seront anéantis, c’est ce qu’elles veulent. Mais les envahisseurs n’y survivront pas non plus.
    Quelle est la logique de tout ça si ce n’est un esprit malade ?

  3. Alberto Da Giussano

    Ne pas se fier à la bonne tête de paysan gaulois de cette chimère maléfique et totalement mensongère qu’est ce José Bové !
    Il n’est partie prenante, ni n’est issu, d’un monde paysan et enraciné !
    Ses parents sont de purs cosmopolites bourgeois.
    Son père étant vaguement ‘’luxembourgeois’’ (un peu comme son ami Cohn-​Bendit est ‘’allemand’’), lequel est parti l’élever en Californie quelques temps avec sa mère gauchiste ‘’parisienne’’ dans sa prime jeunesse.
    Parents indignes aux cerveaux déjà rongés par toutes sortes de drogues et autres produits hallucinogènes (lui-​même s’y adonnant dès son plus jeune âge*).
    Par la suite lui-​même n’a jamais hésité à larguer ses ‘’ex’’ quand des petites dindes jeunettes se pâmaient devant sa notoriété … et son train de vie de député au parlement européen …

    * Un des hobbys préférés de son ami du jour, le taré Cédric Herrou, étant de danser à poil autour d’un grand feu de chanvre indien en compagnie d’autres tarés de son espèce, il est probable qu’il a dû lui faire partager ses ‘’expériences’’.