Éric Ciotti

Pendant les vacances, l’immigration sauvage continue

Appel au bon sens

Chaque jour nous apporte son nouvel arrivage d’immigrés clandestins, même pendant les vacances.

Pendant que vous vous prélassez sur les plages, d’autres plages servent de lieux de débarquement à des milliers d’immigrés qui s’invitent sur notre territoire. Cette invasion dont nul ne connait l’issue trouve des collaborations totalement irresponsables parmi nos élites politiques qui répondent ainsi à des engagements occultes non démocratiques, mais ce qui est incompréhensible, parmi nos propres concitoyens.

• Quels problèmes règle-​t-​on en accueillant une population inassimilable dans un pays qui est déjà endetté jusqu’à la moelle et qui subit un chômage structurel depuis plusieurs décennies ? Que deviendront ces immigrés dans un mois ? dans un an ? dans dix ans ? Qui se pose la question ?
• Jusqu’où la France accueillera-​t-​elle ces populations en déshérence puisque l’Afrique subsaharienne continuera de subir encore longtemps une surnatalité qu’elle ne peut gérer ? 300 000 ? 1 000 000 ? 10 000 000 ? Plus ? Stop ou encore ? Qui se pose la question ?(1)
• Est-​il préférable de régler un problème à sa source que de le laisser se dégrader et en corriger sans cesse les effets ?

Écopage barque coule
Mieux vaut-​il boucher le trou de la barque ou écoper sans fin ?

Dans cette irresponsabilité suicidaire, quelques voix commencent toutefois à s’élever pour tenter de mettre fin à ce grand naufrage annoncé.

Éric Ciotti, président pour quelques semaines encore du Conseil départemental des Alpes Maritimes est l’un des rares à ne pas bêler avec le troupeau. Face aux « associations » immigrationnistes subventionnées par le milliardaire George Soros qui veulent installer un ou plusieurs centres d’accueil d’immigrés clandestins, Éric Ciotti rappelle : « Je suis totalement hostile à la mise en place de ces centres d’accueil. Je considère que c’est un appel d’air à l’immigration illégale. On donne des droits à des personnes qui ne devraient pas en avoir, on envoir un mauvais message. Je suis pour un message de fermeté qui garantit l’humanité. » Il recommande des « actions à la source ». Rien que du bon sens !

À Descartes qui avance que : « Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée », Napoléon complète : « Le bon sens fait les hommes capables ». Voilà pourquoi nos dirigeants politiques sont incapables.

Georges Gourdin

(1) Notons que le Président Macron se pose la question. Voir notre articule du 11 juillet 2017 : Démographie africaine : « Merci Macron ! »

Ceci peut aussi vous intéresser

Tuberculose 2015

Migrants et maladies infectieuses : le grand silence

Au moment où l’on apprend avec circonspection la condamnation timorée (toujours avec sursis) en appel …

3 commentaires

  1. Le programme de disparition de la France est en cours depuis 1974 et il touche à sa fin. Je me pose une question qui fera penser que je suis d’une naiveté surprenante, car qui a intérerêt, même si la France ne représente que peu de choses actuellement à ce qu’elle disparaisse ?
    L’Afrique compte 3 milliards d’habitants qui pourront comme certains l’ont déjà fait se déclarer pauvres dans tous les domaines humains, donc attendons nous à devoir les recevoir ? Les faux migrants doivent se frotter les mains !!!
    Tout cela avec la complicité bienveillante d’une classe politique sclérosée et complice de la disparition programmée de la France.….. POURQUOI ?

    • L'équipe rédactionnelle de Nice Provence Info

      Nous comprenons votre désarroi : POURQUOI ? Pourquoi des Français s’attachent-ils à détruire la France ?
      On peut imaginer qu’une élite dirigeante cosmopolite et décadente se complaise dans un monde où les valeurs traditionnelles ont disparu pour assurer la promotion d’une humanité zombie, aculturée, métissée, asservie qui sert leurs intérêts mercantiles globalisés.
      Mais pourquoi, POURQUOI, des Français accompagnent-​ils ce mouvement suicidaire ?
      C’est également la question qui taraude l’équipe rédactionnelle de Nice Provence Info.
      Nous croyons pour notre part que tout n’est pas perdu. La France profonde sort peu à peu de sa léthargie. C’est peut-​être trop tard, mais peut-​être pas.
      « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer  » disait Guillaume de Nassau, prince d’Orange (1533 — 1584).
      Contre les médias, contre la classe dirigeante, politique, syndicaliste, culturelle, enseignante, nous pensons que la civilisation européenne n’est pas morte et qu’elle se redressera un jour. Tout comme la civilisation russe a pu ressurgir après 60 d’une dictature impitoyable qui croyait bien l’avoir anéantie.
      Partout apparaissent des signes d’espérance qui nous donnent envie de persévérer dans notre combat inégal pour la réinformation.
      Ne désespérez pas ! Le désespoir est une trahison.
      L’équipe rédactionnelle de Nice Provence Info

  2. L’irénisme béat n’honore pas forcément l’amour qui alimente les grandes vertus.
    Les chrétiens ne sont pas les seuls à avoir le devoir d’être artisans de paix en paraissant comme les plus stupides des hommes sous prétexte qu’ils sont disciples du Christ , prince de la paix.
    (théologien africain — P. Alphonse Quenum )