Planification familiale Afrique

Faites un geste pour la planète, distribuez des capotes !

C’est un rendez-​vous très médiatisé qui nous attend tous les ans, celui du « Jour du dépassement » (en anglais : Earth Overshoot Day, ça fait plus savant). 

Cette année, le 2 août, l’humanité est supposée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an : « Oui, vous avez bien lu : mercredi 2 août, nous aurons consommé toutes les ressources naturelles de la Terre. Ou plutôt, toutes les ressources naturelles que la Terre peut renouveler en un an. Nous vivrons donc à crédit à partir de mercredi prochain » [source]. Autrement-​dit, depuis ce marqueur, nous consommons irrémédiablement des ressources de la Terre qui ne seront jamais renouvelées. C’est l’occasion pour tous les bobo-​écolo-​défenseurs de la planète de nous culpabiliser sur nos modes de vie et nous inviter à tous les comportements écolo-​responsables : de trier nos déchets à éteindre la lumière de la pièce en sortant. Parfait. 
En 1986, ce Jour du dépassement était encore à l’équilibre, il survenait le 31 décembre. Depuis, cette date fatidique s’avance dans le calendrier :
en l’an 2000 il venait le 1er novembre,
en 2009 le 25 septembre… 

Il est un autre jour du dépassement qui n’est pas médiatisé, celui-​là. Le jour de l’année où la population mondiale a dépassé son chiffre de l’année précédente. Autrement dit le jour où elle commente à croître, massivement de surcroît.

Population mondiale 2010 graphique
Le taux de croissance de la population mondiale est en baisse après avoir connu plusieurs pics à 2,1% entre 1963 et 1971. Une tendance qui touche désormais tous les continents. Mais ce n’est pas parce que l’humanité croît à un rythme moins rapide qu’elle ne croît pas encore beaucoup numériquement. Son évolution actuelle se base en effet sur un nombre beaucoup plus élevé de personnes que précédemment.

Selon cette source, fin 2016 nous étions 7,43 milliards d’individus (soit trois milliards de plus qu’en 1986, année de l’équilibre écologique). Chaque année, 59 millions d’âmes passent de vie à trépas, alors que 83 millions de nouvelles bouches à nourrir poussent leur premier cri « j’ai faim ». Une simple règle de trois nous indique que le 15 septembre sera le Jour de l’augmentation mondiale de la population.

Dans notre article du 7 juin 2017, COP21 et pets de vache, nous pointions du doigt le principal destructeur de la planète, l’Homme. Nous affirmions : « Dans un monde fini, il faut une population finie  ».

Et si on s’attaquait à ceux qui ont le taux de natalité le plus polluant :
Afrique : 4,7
Asie : 2,1
Europe : 1,6

Rien d’étonnant à ce que le vase déborde en Afrique et se déverse par millions vers l’Europe. C’est un tonneau qui se déverse dans un verre à liqueur. Cette opération est du reste bien organisée par les puissantes ONG mode Open Society et leurs lampistes mode Herrou qui y trouvent leurs petits comptes à court terme. Pour les Européens, le jour du Grand Dépassement se conjugue avec leur Grand Remplacement.

Alors, à partir du 15 septembre, on bloque toutes les naissances ? Ou sinon on régule dès le premier janvier. Mesdames et messieurs les écolos, au lieu de nous culpabiliser le 2 août, rendez-​vous le 15 septembre. À vous de jouer : Faites un geste pour la planète, distribuez des capotes !

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

Clandestins migrants

Démographie africaine : « Merci Macron !  »

Nice Provence Info ne peut être soupçonné de la moindre complicité à l’égard d’Emmanuel Macron. …