Manifestation anti-vaccins obligatoires 9 septembre 2017 ministère santé Paris

Dommages collatéraux des cyclones

La grande manifestation « Ensemble pour la liberté vaccinale » organisée par plusieurs associations devant le ministère dit « de la Santé » samedi dernier 9 septembre, et qui réunissait près de 2 000 personnes, est passée quasiment inaperçue du public, ayant été réduite à la portion congrue par les grands médias, hypnotisés par le cyclone Irma et ses ravages. 
Bien sûr, nous avons tous été émus par ces visions apocalyptiques des îles de Saint-​Martin et de Saint-​Barthélemy entièrement dévastées. Comme nous étions loin de la chanson Irma-​la-​Douce que nous interprétait jadis Colette Renard ! Depuis une semaine, nos journaux télévisés ressassent à plaisir ces vues identiques de toitures envolées, d’arbres arrachés, de boutiques éventrées, de voitures écrasées, de bateaux plantés en terre… comme si nos cervelles avaient besoin d’en être à ce point imprégnées. On a parfois l’impression que les journalistes télévisuels éprouvent une sorte de satisfaction morbide à diffuser jour après jour les mêmes images cataclysmiques, qui ne nous apprennent plus rien dès lors que nous les avons vues une fois ou deux. 
Comme nos lecteurs le savent, je fais souvent preuve de « mauvais esprit »(1).
Aussi me suis-​je demandé si ces constantes répétitions des mêmes images de désastres, accompagnées de commentaires identiques et convenus, n’étaient pas un moyen bien pratique d’écarter de l’actualité les événements gênants et les « sujets qui fâchent ». Quelle aubaine pour les censeurs camouflés de pouvoir glisser sous le tapis des informations « politiquement incorrectes», comme précisément cette manifestation de samedi contre le projet de 11 vaccins obligatoires infligés à nos bébés et porté par la ministre Agnès Buzyn, au mépris de toute éthique démocratique. 
Cependant, si le microcosme politico-​médiatique s’imagine qu’il va réussir à étouffer sous une chape de silence le grand mouvement de révolte contre le despotisme médical qui ne cesse de se développer, il se trompe. L’actrice Isabelle Adjani s’est elle-​même engagée vigoureusement contre cet abus de pouvoir programmé. Il faut absolument regarder son interview diffusée sur YouTube (reproduite ci-​dessous), dans laquelle elle démolit radicalement le projet ministériel. Mère de deux grands enfants, elle revendique courageusement de les avoir soustraits, lorsqu’ils étaient bébés, aux vaccins obligatoires au moyen de faux certificats. C’est probablement ce que feront beaucoup de jeunes mamans si le projet insensé d’Agnès Buzyn (repris de Marisol Touraine) devait voir le jour.

Pierre LANCE

(1) Si vous ne l’avez pas encore fait, merci de signer et diffuser ma pétition

[NDLR] Pierre Lance vient d’intégrer le Comité scientifique de l’Association Internationale pour une Médecine scientifique indépendante et bienveillante (AIMSIB), où il siègera aux côtés du Professeur Philippe Even, des Docteurs Vincent Reliquet, Michel de Lorgeril, du biologiste Michel Georget et de la nutritionniste Marion Kaplan.

Ceci peut aussi vous intéresser

Vaccin contre la grippe

56 % des Français opposés aux vaccins obligatoires

Tel est le résultat d’un sondage effectué par Odoxa pour Le Figaro et France-​Info. Mais …