Valbonne Sophia-Antipolis Bourelles

Nouvelles irrégularités à Valbonne

Même après le départ de Marc Daunis, les irrégularités continuent à Valbonne Sophia-Antipolis.

Communiqué de l’association « Sauvons la Forêt Valbonnaise »

La municipalité de Valbonne récidive aux Bourelles !
Elle débroussaille au tractopelle en faisant des trouées au cœur du boisement.
L’association SLFV porte plainte.

En avril la municipalité n’hésitait pas à se placer en toute illégalité en déforestant une zone N non autorisée par la préfecture, de l’autre côté de la route départementale RD4 et en étendant le défrichement au-​delà de la piste anti-incendie.

Tout cela en vue d’une urbanisation (modification PLU, Permis) toujours pas approuvée !

Bis repetita ! Après la période de suspension ordonnée par la préfecture, la municipalité effectue, à l’ouest du secteur des Bourelles, un déboisement au-​delà de la piste périmétrale : une trentaine de pins de plus d’1 mètre de circonférence et de 15 à 20 mètres de hauteur ont été abattus, au cœur du boisement, et d’autres essences ont fait les frais de cette coupe rase.
Doit-​on rappeler qu’un débroussaillement requiert l’élagage et non pas la coupe rase de ces arbres élevés qui sont l’ossature de la forêt ?! Plusieurs trouées sont maintenant bien visibles en dehors de la piste périmétrale. Tout cela en contravention à l’arrêté préfectoral du 10 juin 2014 sur le débroussaillement !

Après les échecs rencontrés par la mairie sur ses projets au domaine de Beaumont (condamnation du tribunal bloquant le projet de construction), aux Clausonnes (reporté sine die), au Fugueiret (opposition de la DREAL) et à Peidessalle (obligation d’une étude d’impact environnemental imposée par la préfecture régionale), la municipalité s’arqueboute sur le projet des Bourelles malgré les vices dans sa localisation et la plainte déposée par notre association.

La répétition de ces actes de déforestation sauvage ne peut avoir qu’une motivation : créer une situation de « fait accompli » ne laissant aux Bourelles que des lambeaux de zones boisées dégradées.

« Sauvons la forêt valbonnaise », nous ne baissons pas les bras.
Nous poursuivons nos actions légales.
Pour vous opposer à ces projets surdimensionnés et mal étudiés, rejoignez nous !

Ceci peut aussi vous intéresser

Sylvie Goulard Ministre Armées

Le vice fomente la guerre…

« Le vice fomente la guerre, la vertu combat » nous avertissait déjà le marquis de Vauvenargues(1) …