PropranoLOL

PropranoLOL, la pilule des lendemains stressés

On se souvient de Manuel Valls, en 2015, nous exhortant à vivre avec la menace terroriste :
« Il faut dire la vérité aux Français. Il faut s’habituer à vivre avec cette menace terroriste qui est le fruit d’organisations internationales particulièrement barbares comme Daesh mais aussi d’individus radicalisés sur notre sol ».

Plus récemment, Emmanuel Macron tweetait : « Nous vivrons durablement avec la menace terroriste ».

Heureusement, la médecine est venue au secours de nos élites dirigeantes qui ne savent plus comment nous faire avaler la pilule. Voilà la pilule rose du bonheur, pour voir la vie en rose. Un remède miracle. pour aider les victimes du terrorisme à supporter leurs cauchemars. Vol au dessus d’un nid de coucou, faute de pouvoir lobotomiser leur cerveau malade, les charlatans proposent la castration chimique. Le propranoLOL, 😀

Le Propranolol fait partie de la classe des bêta-​bloquants. Comprimé antimigraineux, il a démontré qu’il pouvait aussi atténuer la dimension émotionnelle d’un souvenir précis comme Nice ou le Bataclan. Psychologue réputé, le canadien Alain Brunet, qui travaille depuis plus de 20 ans sur les événements traumatiques déclare : « Stress post-​traumatique : il doit y avoir une réponse médicale au terrorisme » [sic]. Le souvenir, c’est comme un fichier informatique et le propranolol altère ce fichier. On y est. On se demande alors pourquoi ne pas avoir prescrit plus tôt ce traitement ciblé à toutes les autres catégories de traumatisés. Des victimes de la Shoah aux victimes de la route, en passant par toutes les phobies ciblées. Arachnophobie et autres phobies administratives incapacitantes. Pourquoi diantre mettre en place à chaque drame ces cellules de soutien psychologique fort coûteuses alors qu’un petit comprimé rose ferait l’affaire.

Les Français, grands consommateurs d’anxiolytiques et d’antidépresseurs en tout genre, vont pouvoir ajouter ce Propranolol dans leur semainier.

À quand la tri-​thérapie pour ces angoissés terrorismophobes :
• Propranolol en pilule
• Padamalgam en gélule et 
• piqûre de Moraline(1).

Padamalgam Pas d'amalgame« Tu es déchiqueté mais tu t’en fous  ». Dans le genre on a bien le « Viazac », combinaison de Viagra et de Prozac : « Tu ne bandes pas mais tu t’en fous  »

Mieux vaut prévenir que guérir, on attend le vaccin ! Une jolie petite scarification sur le bras, comme autrefois pour la variole et la tuberculose. On va bien recevoir 11 vaccins obligatoires, alors un de plus ou un de moins. Ce sont les labos qui vont être contents, avec le marché grandissant des terrorisés, leurs profits vont exploser. Leurs dirigeants vont pouvoir retourner se dorer leur pilule au soleil de St Barth, quand les Français leur auront reconstruit leurs luxueuses villas les pieds dans l’eau.

Le Propranolol, délivré sur ordonnance ou médicament de confort en vente libre ? Antoine, saltimbanque globe-​trotteur et néanmoins ingénieur diplômé de l’École Centrale, déclarait dans ses élucubrations :
J’ai reçu une lettre de la Présidence
Me demandant Antoine, vous avez du bon sens.
Comment faire pour enrichir le pays ?
Mettez la pilule en vente dans les Monoprix (à partir de 3 min 15 dans la vidéo ci-dessous).

Dans Éloge de l’âge, Christian Combaz écrit : « À force de prendre des pilules pour dormir, notre civilisation prendra un jour des pilules pour mourir  ». Bienvenue chez les imbéciles heureux. 

Éloge Âge Christian Combaz Paracon

Sinon un président plus martial que jupitérien pourrait s’attaquer à la cause plutôt qu’à l’effet, on peut rêver.

Michel Lebon

(1) La moraline est un terme inventé par Friedrich Nietzsche (das Moralin) pour désigner par dérision la morale bien-​pensante [la suite].

Ceci peut aussi vous intéresser

Pétitions

Les pétitions qui pétillent et les pétitions qui piétinent !

Il paraît que pour être examinée par le Président de la République, une pétition lui …