Alternative für Deutschland

Mais enfin, c’est quoi l’extrême droite ?

Pierre LanceJe suis horripilé une fois de plus par ces journalistes d’hypermarché qui nous bassinent avec une prétendue « montée de l’extrême-droite » en Allemagne, à la suite des dernières élections qui ont quelque peu affaibli le succès d’Angela Merkel avec l’arrivée au Bundestag de 94 députés du parti « Alternative pour l’Allemagne ». Comme s’il n’était pas absolument évident que c’est Mme Merkel elle-​même qui est à l’origine de ce succès des « identitaires » ou des « populistes», du fait de sa politique aberrante d’accueil massif d’immigrés musulmans. 
Soyons clairs et lucides : les Européens (qu’ils soient Allemands, Français ou autres) ne veulent pas d’immigrés musulmans trop nombreux en Europe ! Et tant que les politiciens traditionnels ne voudront pas admettre ce fait, les Européens voteront de plus en plus pour les candidats, quels qu’ils soient, qui seront les seuls à prendre en compte cette volonté populaire. Il est tout de même incroyable que les politiciens de droite ou de gauche qui se proclament tous la main sur le cœur plus démocrates les uns que les autres, se bouchent les oreilles pour ne pas entendre la voix du peuple ! 
Cela dit, existe-​t-​il vraiment une « extrême-​droite » ? Bien sûr. Mais son poids électoral serait inexistant si elle ne surfait pas allègrement sur la vague populaire du rejet absolu d’une invasion musulmane dont tous les Européens, et les Français en particulier, redoutent qu’elle ne finisse par détruire la civilisation occidentale à plus ou moins longue échéance. Prenons pour exemple l’évolution dans notre pays du Front National. Lorsque Jean-​Marie Le Pen prit la tête de ce mouvement (dans le sillage d’« Ordre Nouveau»), quelles étaient ses troupes ? Un ramassis quelque peu hétéroclite regroupant monarchistes, pétainistes, catholiques intégristes, impérialistes et colonialistes impénitents et quelques vrais fascistes et néo-​nazis. La véritable extrême-​droite, c’est cela, et elle sera toujours vomie par l’immense majorité des Français. Elle fut représentée par Me Tixier-​Vignancourt à la première élection présidentielle de 1965 où elle obtint 5,2 % des voix. Et l’on peut assurer que ce score n’eut jamais été dépassé si l’immigration massive et incontrôlée n’était venue lui apporter un miraculeux carburant. Cette immigration fut enclenchée après la disparition du général de Gaulle (qui ne l’aurait jamais tolérée) par Georges Pompidou et poursuivie par tous ses successeurs, complètement aveuglés sur les réalités ethniques et culturelles, et au mépris de la volonté du peuple, qu’ils étaient censés représenter. Dès lors, le FN était assuré d’une progression constante, puisqu’il était (et demeure) le seul à se présenter en défenseur de notre identité et de notre culture, ce que Florian Philippot appelle « les vieux démons du FN ». 
Aujourd’hui, le FN est en panne. Pourquoi ? D’abord du fait de l’incompétence affligeante de Marine Le Pen. Ensuite parce que Florian Philippot, sous prétexte de « dédiabolisation», a voulu faire du Front National une sorte de « ramasse-​miettes » de tous les déçus de n’importe quoi, au point qu’on ne savait plus si ce parti était de droite ou de gauche. En tout cas, une chose est certaine : que ce soit en Allemagne, en France ou ailleurs, des citoyens qui ne sont en aucune façon d’extrême-droite voteront sans état d’âme pour quiconque se présentera en défenseur intransigeant de la civilisation européenne. Qui ne comprend pas cela est un ignare en politique.

Pierre LANCE

Ceci peut aussi vous intéresser

Titanic

Nice Métropole : sauve qui peut ?

Beaulieu-​sur-​Mer – Roger Roux La Bollène-​Vésubie – Martine Barengo-Ferrier Cagnes-​sur-​Mer – Louis Nègre Clans – Roger Maria Colomars …

Un commentaire

  1. Je partage totalement l’opinion de Pierre Lance.
    Ma sœur mariée à un Allemand a trois fils absolument pas xénophobes mais qui ont voté AFD comme des millions d’Allemands ordinaires à cause de l’invasion islamique dont est victime l’Allemagne par la folie d’une « mère Merkel » complètement dépassée par les événements …
    La migration massive vers l’Ouest (ex-​RFA) d’un million et demi d’Allemands de l’Est (ex-​RDA) lors de la réunification(1989–1990) ne peut se comparer avec l’irruption d’un même nombre d’individus exogènes et dont d’ailleurs plus de 90 % sont toujours sans emploi et constituent une source constante de criminalité …