Pierre Bergé

Vers la fin de la mansuétude à l’égard des pédophiles ?

Les pédophiles sont-​ils en train de perdre la partie ?

Qui aurait imaginé, il y a seulement six mois, que des icônes médiatiques ou politiques de premier rang passeraient du Capitole à la Roche Tarpéïenne ? Comme par enchantement les langues se délient, les hontes sont surmontées. C’est comme si la chute d’Harvey Weinstein avait brisé l’omerta. Il y eut tout de suite après Tariq Ramadan, puis Pierre Bergé. À qui le tour ? Il en est plus d’un à Paris qui se demande si ce n’est pas lui le prochain car ses amis des médias vont se dérober. #BalanceTonPorc et #MeToo en ont plus fait en quelques semaines que des années de lutte des associations de protection de l’enfance.

Après l’appui incongru de Francis Letellier à Pierre Bergé, lors de son émission du dimanche après-​midi, Dimanche en politique du 5 novembre 2017, France 3 diffusait un documentaire de très haute tenue le jeudi 9 novembre à… 23h45 !

France 3 Victimes pédophile combat une vie
France 3 a retenu l’heure de la plus faible audience pour diffuser ce reportage courageux et bouleversant sur le calvaire de Jérôme Nozet. Ne faisons pas la fine bouche, c’est déjà ça. Ce long métrage digne et rigoureux participe au combat enfin ouvert contre la pédophilie.

Quelques jours à peine après cette diffusion, c’était au tour de France 5 de diffuser le témoignage de Flavie Flament dans son émission Le monde en face du mercredi 15 novembre 2017 à 22h05.France 5 Flavie Flament Viols mineurs mon combat contre oubliCe témoignage de Flavie Flament est facilement accessible sur internet. Ce n’est plus le cas du documentaire de France 3 qui n’était disponible que trois jours en rediffusion sur le site de la chaîne publique. C’est pourquoi nous vous le proposons ci-​dessous :

Peu de temps après l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, des milliers — des milliers ! — de pédophiles étaient arrêtés aux États-​Unis. Ce n’est pas parce-​que Le Monde, dirigé par Pierre Bergé, n’en a pas parlé que ce n’est pas vrai. C’est ce même journal, autoproclamé inquisiteur de la presse, qui publiait le 23 mai 1977 une pétition en faveur de l’abaissement de l’âge de la maturité sexuelle, autrement dit en faveur de la légitimation de la pédophilie :

Louis Aragon, Louis Althusser, Jean-​Paul Aron, Roland Barthes, André Baudry, Jean-​Claude Besret, Simone de Beauvoir, Jean-​Louis Bory, Bertrand Boulin, François Chatelet, Patrice Chéreau, Copi, Alain Cuny, Gilles Deleuze, Jacques Derrida, Françoise Dolto, Michel Foucault, André Glucksmann, Félix Guattari, Guy Hocquenghem, Bernard Kouchner, Jack Lang, Michel Leiris, Bernard Muldworf, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Francis Ponge, Christiane Rochefort, Alain Robbe-​Grillet, Jean-​Paul Sartre, René Schérer, le docteur Pierre Simon et Philippe Sollers(1) ou encore :
Claude Bardos, le pasteur G. Berner, Christian Bourgeois, Christine Buci-​Glucksmann, Jean-​Pierre Colin, Dominique Desanti, Jean-​Toussaint Desanti, Bernard Dort, Françoise d’Eaubonne, Philippe Gavi, André Glucksmann, Renaud Goyon, Daniel Guérin, Pierre Hahn, Jean-​Luc Hennig, Christian Hennion, Guy Hocquenghem, Roland Jaccard, Pierre Klossowski, Anne Laborit, Madeleine Laïk, Georges Lapassade, Dominique Lecourt, Jacques Lefort, Michel Lobrot, Jean-​François Lyotard, Michel Mardore, Dionys Mascolo, Gérard Molina, Vincent Monteil, Nicole Nicolas, Marc Pierret, Jacques Rancière, Claude et Olivier Revault d’Allonnes, Jean Ristat, Gilles Sandier, Victoria Thérame, Hélène Védrine et les docteurs Frits Bernard, Boegner, Cabrol, Challou, Maurice Eme, Pierrette Garreau, R. Gentis, Michel Meignant, Jean Nicolas, Séguier, Torrubia
[source Wikipedia]

Alors que les pressions restent très fortes sur la Justice (voir notre article Le viol par consentement mutuel du 29 septembre 2017), sur les médias et même sur l’Éducation nationale (comme l’avance le docteur Henri Joyeux), pour banaliser la pédophilie, il faut saluer ces deux initiatives courageuses de deux chaînes publiques pour lesquelles la pédophilie reste un délit.

Massimo Luce

(1) Ce dernier déclarera plus tard ne pas s’en souvenir, ajoutant « Il y avait tellement de pétitions. On signait presque automatiquement » bien qu’il ait publié aux Éditions Julliard Les moins de seize ans de Gabriel Matzneff dans la collection Idée fixe de Jacques Chancel en 1975.

Ceci peut aussi vous intéresser

Étau

L’étau se resserre sur Cédric Herrou

Pour Cédric Herrou et ses fans, le monde se partage en deux : • d’une part …

Un commentaire

  1. Fin de mansuétude pour les pédophiles morts (Bergé, Polack…) et envers ceux qui sont encore vivants et qui plus est, se permettent de nous donner des leçons ? (Mitterand, Cohn-​Bendit, Polanski, etc. etc…)

    Ah suis je bête, ils sont protégés par la pseudo justice franc-​maçonne…