Eurovision 1962

Eurovision : j’ai fait un rêve !

Le prochain concours de l’Eurovision se déroulera à Lisbonne au mois de mai. J’ai longtemps été fan de ce concours qui promouvait alors la chanson de variété européennee. Même si, à l’exception des Suédois ABBA, peu de vainqueurs du concours firent carrière par la suite grâce à cet appui médiatique. Seuls quelques artistes, mais ils étaient alors déjà célèbres, ont pu flotter ou surnager sur la mer des médiocrités. Je pense à Céline Dion (1988) — canadienne —, Patricia Kaas (2009) ou à la regrettée France Gall (1965).

France Gall Eurovision 1965
France Gall
Céline Dion Eurovision 1988
Céline Dion
Patricia Kaas Eurovision 2009
Patricia Kaas

L’Eurovision, c’était, il y a bien longtemps, une fête européenne. La vingtaine de pays engagés dans le concours ne nous étaient pas étrangers, géographiquement parlant, et nos voisins italiens, irlandais ou britanniques ont su remporter un bon nombre de trophées sur des valeurs musicales sûres et traditionnelles. Aujourd’hui c’est, je crois, deux demi-​finales comportant chacune 18 pays, soit 36 pays qui vont en découdre ! Excusez du peu. Et on dit que l’Union Européenne a du mal à fonctionner à 27.…

Parmi ces pays, quelques-​uns interpellent sur nos connaissances de l’Europe : la Géorgie, l’Azerbaïdjan, la Turquie, Israël, l’Australie (si, si), qui vont concourir, font partie de l’Europe aujourd’hui ? Ce n’est pas ce que mes souvenirs géographiques me rappellent… mais enfin, si on se place dans la vision du grand village global…

Ce grand concours international européen devrait donc avoir pour but, outre la promotion de la chanson de variété, une meilleure connaissance des cultures des autres pays. La culture, ce chapitre si souvent oublié aux dépens de l’économie. Qui, à Bruxelles, se soucie réellement de la culture en Europe, de l’enracinement de ses us et coutumes ? Qui pense à les protéger, à les préserver, puisqu’il ne s’agit même plus de les promouvoir ?

Dans le concours lui-​même, d’année en année, les chansons représentant la France (comme beaucoup d’autres pays d’ailleurs !) ont toutes plus ou moins sacrifié à un style globalisé qui n’a plus grand chose à voir avec les racines culturelles, propres à notre pays. Ce qui n’a pas aidé à les valoriser pour autant : 12e en 2017, 6e en 2016 (l’exception), 25e en 2015, 26e (et dernière !) en 2014, 23e en 2013, 22e en 2012, etc ! Et avec des chansons souvent en anglais pour la totalité ou au moins une partie…

Ce n’est donc plus ce concours qui peut prétendre aujourd’hui défendre les valeurs culturelles européennes, déjà bien enfoncées par la culture nord-​américaine depuis une cinquantaine d’années. J’aurais rêvé d’un concours rejetant ces valeurs extra-​européennes, vectrices bien souvent de déliquescence, d’un concours qui appelle la jeunesse européenne à s’unir face à cette médiocrité envahissante. J’aurais rêvé d’une chanson représentant la France, parlant de Laura et Mauranne, les deux jeunes filles égorgées devant la gare de Marseille par un de ces extra-​européens. Victimes attentat Marseille 1er octobre 2017Cela aurait été un geste fort, un petit sursaut. La France se serait montrée capable encore de jouer debout, quand les trouillards sont à genoux et les autres au garde à vous, comme l’a chanté la lauréate de 1965.

Oui mais, ce n’était qu’un rêve. La chanson sélectionnée aujourd’hui parle de « Mercy » et des émigrés clandestins. L’Europe est effectivement à leur « Mercy ».

Patrice LEMAÎTRE

Ceci peut aussi vous intéresser

Faut-​il débaptiser le Mont Alban ?

Je viens d’apprendre que de joyeux drilles de la région toulousaine (et, sans doute, carcassonnaise) …

10 commentaires

  1. Moi aussi, j’ai fait un rêve …

    Le rêve que je fait, c’est de trouver de l’info sur nice-provence.INFO et non de médiocres pamphlets de nationalistes nostalgiques de la « grandeur d’antan», qui refusent le monde tel qu’il est aujourd’hui et qui pour montrer leur mécontentement tirent de cartouche sur tout ce qui est susceptible de se trouver au dehors de leur cadre restreint.

    Vous osez traiter les artistes qui participent à ce concours de « médiocres» ; eux au moins ne se permettent de juger les autres. Et heureusement qu’ils ne jugent pas la qualité de vos articles …

    Vous croyez que l’Europe est limitée à ces quelques pays voisins (et que je suis sûr vous voyez comme vos meilleurs amis): la Belgique, la Suisse, l’Espagne, l’Italie ‚… Vous croyez certainement que la mondialisation est un fléau, mais c’est une réalité et même une chance. Nous rencontrons des gens d’horizons bien différents. Et si l’Azerbaïdjan, l’Australie, Israël ne sont pas des pays d’Europe à proprement parler, ils font bel et bien partie de l’UER (Union européenne de radio-​télévision), qui vise à élargir les esprits et à mettre en coopération des personnes de moins en moins éloignées au fur et à mesure que la technologie progresse.

    • Marie Clairefontaine

      Tiens moi aussi, j’ai fait un rêve !
      L’Europe décidait de faire comme toutes les autres nations du monde et de contrôler ses frontières, tant pour les hommes que pour les marchandises.
      Les émigrés clandestins sans papier étaient renvoyés dans leur pays d’origine.
      Les babas cools mondialistes les raccompagnaient pour les aider à développer leurs pays bien pourvus en richesses agricoles ou minières.
      Tous les délinquants en situation irrégulière étaient également renvoyés dans leurs pays d’origine, ce qui vida nos prisons et évita d’en construire de nouvelles.
      La France retrouva une sérénité aujourd’hui disparue et le vivre ensemble réapparut.
      Les enseignants se remirent à enseigner et les fonctionnaires à fonctionner.
      Les déficits sociaux se réduisirent, de même que les impôts.
      L’économie assainie repartit et la France retrouva sa place dans le concert des nations. Elle fit avancer la paix tant au Moyen Orient qu’en Afrique.
      Grâce à cette puissance retrouvée, la France redevint le moteur de l’Europe qui reprit elle aussi sa place économique et culturelle qui fut la sienne pendant des siècles.
      Mais tout cela était un rêve, et le réveil fut brutal.

    • Gregg Pereira Silva

      Madame Clairefontaine,

      Evidemment tous les maux de la France sont à imputer aux étrangers !
      Si la France va mal aujourd’hui c’est parce que les étrangers nous envahissent ?

      Je vais vous surprendre chère Madame, mais si la France va si mal aujourd’hui c’est surtout parce que les Français préfèrent regarder derrière eux plutôt que devant et de s’enlever les doigts du cul face aux défis que la vie nous impose.
      Si la France ne va pas bien c’est aussi parce que certains Français préfèrent voter pour Monsieur Fillon qui a tapé dans la caisse pendant 30 ans !
      Si la France manque d’argent c’est parce que nous engraissons des gens comme les Balkany, les Le Pen, les Cahuzac !
      Et si la France veut avancer, il faut arrêter de s’asseoir sur nos petits privilèges acquis et oser les remettre en jeu pour obtenir plus !

      Nous (j’écris nous car je suis Français aussi) sommes des couards conservateurs ! Et les étrangers n’y sont pour rien !

      Je vous salue chère madame !

  2. Gregg Pereira Silva

    Encore un ramassis d’inepties qui sentent mauvais le front national !
    L’auteur n’a de journaliste que le titre qu’il s’affuble (car j’imagine que la carte de presses est inexistante) et vit encore au temps de l’ORTF (pour preuve la photo choisie qui date du concours de 1962).

    Hé oui mon pauvre nous sommes en 2017 et depuis 1962 l’Europe a fait son chemin, le monde a évolué et donc le concours de l’eurovision aussi. Car 99% des gens regardent vers l’avenir, un avenir ouvert sur le monde et les autres cultures. Et si aujourd’hui l’anglais prédomine, il n’en sera pas de même plus tard et nous nous adapterons !

    Là où vous êtes de mauvaise foi, c’est que vous oubliez que la chanson 2017 était à 100% en portugais et dans un style tout à fait opposé à la culture anglophone ! De même que la chanson de 2016 qui était en partie en tatar de crimée et dans un autre stylé également.

    Si vous avez la nostalgie d’antan… restez avec les 1% des nostalgiques qui vont chaque année au bal des chemises brunes qui sentent le zyklon B. Et gardez vos remarques aux relents racistes !

    J’ai foi en l’Europe, en notre beau pays la France et en nos compatriotes avec un coeur énorme ! Et les dernières élections m’ont donné raison ! Vos amis du FN n’ont pas réussi à nous ramener 60 ans en arrière !

    ps : j’ai lu des catalogues Auchan mieux rédigés que vos articles !

    • Selon vous, sans carte de presse officielle on doit se la fermer ? Faut-​il vous faire la liste de tous les « journalistes » très médiatiques (Bourdin, Apathie, Salomé, Lapix…) qui n’ont jamais fait la moindre enquête ? Ces gens là ont la carte de presse et tous les avantages qui vont avec.
      M. Pereira Silva satisfait du promu 2017 en Portugais, ne seriez-​vous pas un peu nationaliste ?
      Poncifs, point Godwin, vous êtes un catalogue du discours convenu.
      Votre culture mondialiste a sa Bible, que vous semblez connaitre par cœur : le catalogue Auchan.

    • Patrice Lemaître

      Mais Monsieur, nous sommes tout à fait d’accord, le Portugal gagne avec une chanson en portugais, la Crimée avec une chanson en tatar, pas en une espèce de sabir mondialiste. Merci de reconnaître les qualités identitaires de ces deux pays ces dernières années.
      Vous me reprochez d’être nostalgique ? Oui, je l’avoue, je préférais nettement une France française qui gagnait à une France mondialisée dans les profondeurs du classement, j’en suis désolé…
      Pour compléter, j’ajouterais que Nice-​Provence Info n’a rien à voir avec aucune formation politique, je vous mets au défi de prouver le contraire.
      Quant à votre allusion nauséabonde aux chemises brunes et au gaz Zyklon B, je suppose que vous l’avez trouvée dans votre catalogue Auchan…
      Salutations

    • Gregg Pereira Silva

      Monsieur Lemaître, les allusions nauséabondes pullulent sur votre site !
      « La chanson sélectionnée aujourd’hui parle de « Mercy » et des émigrés clandestins. L’Europe est effectivement à leur « Mercy »» Je vous cite ! Cette phrase me donne la nausée mais j’imagine qu’elle est faite pour faire jouir la famille Le Pen et leurs « amis » nostalgique du grand Reich !

      Madame Appert, je suis fier mais pas nationaliste ! Je vous invite à vous rendre au Portugal, vous y prendrez quelques leçons de vie (à défaut de leçons de journalisme).
      Les Portugais sont des gens fiers de leur pays, de leur culture et de leur histoire mais ne sont en aucun cas repliés sur eux-​mêmes ou fermés à d’autres cultures ! Malgré la crise, l’extrême droite est inexistante ce qui n’est pas le cas de Nice et de la Provence.
      Ouvrez vos yeux et ouvrez votre cœur si cela est encore possible !

  3. Gregg Pereira Silva

    Mes réponses censurées ! Site nauséabond

    • Nauséabond ! Nauséabond ! C’est là toute votre critique.
      Vos commentaires n’ont JAMAIS été censurés. Notre site se vante d’avoir une position très ouverte quant à la publication des commentaires qui lui parviennent. Si tout le monde en faisait autant…
      Vos commentaires envoyés samedi sont publiés aujourd’hui. C’est ça la censure ? Et c’est cela que vous appelez nauséabond. Calmez vous et ouvrez vous aux autres !
      Nos lecteurs savent faire la part des choses et nous leur faisons confiance pour identifier d’où proviennent les mauvaises odeurs dont les relents nous rappellent les heures les plus sombres de notre Histoire.

  4. Comme je suis (et ne veux être) ni sur « fesbouk » ni sur « touitère», je ne peux « laïker » vos articles, c’est donc par ce commentaire que je vous félicite pour la qualité de vos articles et que je vous apporte tout mon soutien dans votre travail de RÉINFORMATION.
    Surtout que n’ayant plus de téléviseur depuis bientôt 1an, et à l’abri de l’avalanche d’inepties (pour être polie) déversée quotidiennement par la tv « officielle», je constate que je suis infiniment mieux informée, localement, par des journaux comme le vôtre, et au plan national, par TVLibertés, RadioLibertés…
    Notre malheureux pays, en train de se dissoudre dans le mondialisme, le « globish», s’est toujours relevé après les nombreux périls rencontrés au cours de sa longue histoire. Alors, Courage ! Vous êtes (nous sommes) la Résistance Française !