Police RAID

Et 1… et 2… et 3…

Chers lecteurs, l’usage rédactionnel veut qu’un seul sujet soit traité par article. Devant l’avalanche de nouvelles effarantes qui tombent comme à Gravelotte chez nos médias autorisés, je n’ai pas pu choisir entre ces trois sélectionnées pour proposer mon modeste billet. Je vous les livre : trois pour le prix d’un !
Et 1… et 2… et 3…

Et 1 !
Les médias ont trouvé deux « blancos » — selon l’expression de Manuel Valls — diaboliques et meurtriers. Ouf ! il était temps. Ça change des égorgements par la diversité. Enfin autre chose à se mettre sous la dent que l’acte isolé perpétré par un déséquilibré issu de la France multiethnique et qu’il faut absolument protéger et déculpabiliser. 
• Nordahl Lelandais, au prénom viking, pour le meurtre de Maëlys. Ancien militaire, circonstance aggravante, il a le profil idéal de l’homme à mépriser.
• Jonathan Daval, un nom qui sonne bien le terroir, le meurtrier de sa femme Alexia : un coupable de choix pour les féministes. 
Ici on voit toutes les photos, prénoms et noms de famille à longueur d’antenne ; pas question dans ce cas d’anonymiser les assassins. Pas question ici non plus de déséquilibre psychique dépénalisant.
Bien évidemment, ces deux personnages sont odieux et doivent être sévèrement condamnés. Ce n’est pas là mon propos.
Ce qui m’interpelle, c’est que pendant ce temps là, les égorgements continuent dans l’indifférence médiatique générale. Mohamed El Amri, 34 ans, présenté comme malade, était jugé cette semaine devant les assises du Bas-​Rhin pour un double-​meurtre et deux tentatives de meurtre. Il tue à coups de couteau sa compagne et leur bébé de 2 mois. Vous en avez entendu parler ?

Et 2 !
Début février, nous sommes des millions à avoir vu notre revenu copieusement amputé par l’insatiable appétit de nos élites dispendieuses. Près de 50 euros pour ce qui me concerne. Alors que pour 5 sous en moins sur les APL, les médias en avaient fait leurs choux gras. On se souvient du numéro de cirque de Mélenchon qui a étalé 5 euros de courses sur son pupitre à l’Assemblée nationale pour exprimer son indignation sélective. C’est historique, aucun gouvernement n’avait osé une telle ponction, comme hier chez les Grecs !
Mélenchon Assemblée nationale Caddy
​Là, silence radio. L’indifférence médiatique générale, pas même un petit micro-​trottoir utile. Sans doute n’ont-ils pas pu trouver un bulot ravi de se faire ponctionner sa misère pour la bonne cause. Pas même un député retraité pour venir à l’Assemblée avec un caddy de 50 euros !

Et 3 !
Histoire belge : le procès Salah Abdeslam à Bruxelles. Un hélico de la police en vol stationnaire au dessus du palais de justice, 200 flics habillés RoboCop (notre illustration à la une), des magistrats, des journalistes en pagaye. À ce niveau de starisation du terrorisme, on atteint un record interstellaire du ridicule. Pour entretenir le culte de la terreur des populations, DAESH remercie les européens pour la promo. Tout cela pour un second couteau qui s’est déballonné avant de passer à l’acte terroriste en 2015 au Bataclan. On a même été jusqu’à penser qu’il était menacé d’être exécuté par ses commanditaires pour sa lâcheté et qu’il serait protégé en prison. Incarcéré à grands frais en France, nous l’avons prêté aux Belges pour qu’ils fassent mumuse. Il y est inculpé pour « tentative » de meurtre lors d’une fusillade dans l’agglomération bruxelloise. Autrement dit, il va prendre 7 ans et encore. Il en a fait 2, dans 1 an il est dehors grâce aux remises de peine réglementaires. 
Pour chez nous, le procès n’est pas prévu avant 2020. Faisons confiance à nos élites pour être meilleures que les Belges, batterie anti-​missiles et sous-​marin SNA en patrouille sur la Seine. 

Sous-marin Seine Paris
Le sous-​marin Montgolfier, construit à Rochefort sur Mer en 1906. Lancé le 18÷4÷1912.
En mouillage à Paris sur la Seine près du pont de la Concorde.

Patientez un peu, Abdeslam chez Ruquier avec Moix et Angot, pour présenter son livre, c’est pour demain.

Michel Lebon
 

Ceci peut aussi vous intéresser

Migrants sauvetage mer

Le grand remplacement en 2017 : 300 000 étrangers entrent, 120 000 Français sortent

En complément de notre article du 17 janvier 2018, Démographie : le « fake » de l’INSEE repris à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les balises < i > et < b > sont autorisées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.