JO Pyeongchang cérémonie ouverture équipe Corée

Corée : les Jeux Olympiques retrouvés ?

Vendredi sur France 2, cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongchang en Corée du sud. En vedette, le défilé des équipes des deux Corées, réunies sous le même uniforme et le même drapeau représentant le pays réunifié, couleur bleue sur fond blanc.

Tout le monde connaît à peu près ces deux pays. Je dis « à peu près », parce que comme souvent, le prisme des poncifs est activé et on fouille rarement pour essayer de représenter un peu la réalité, la meilleure preuve ayant été la même semaine le reportage sur la Corée du nord présenté par la même chaine d’information, reportage tout à fait conforme à la doxa actuelle.

Carte Corée ChinePetit rappel : en 1944, les terres coréennes sont à l’époque japonaises. Autrement dit : dans le camp ennemi à la fois de l’URSS et des USA. Chacun des deux camps va donc se débrouiller pour s’accaparer ces terres. Ce qui déclenchera en 1950 la guerre de Corée, l’URSS défendant le nord, les Américains le sud. La guerre ne cessera qu’avec la mort de Staline en 1953 avec un cessez-​le-​feu désignant le 38e parallèle comme frontière entre les deux pays. Depuis lors, il n’y a eu aucun traité de paix, les deux parties sont ainsi toujours techniquement en guerre.

Régimes politiques différents aidant, les deux pays eurent un développement en relation avec ceux-​ci. La Corée du sud est devenue un des pays les plus prospères du monde, à la pointe notamment de l’informatique, de la haute technologie et des objets connectés.

Le nord comme tout pays communiste s’est enkysté, sans développement aucun, tenant sa population dans un étau dictatorial. Le principe est bien connu.

Si la Corée du sud vit dans l’apaisement, la Corée du nord se comporte toujours comme un pays en guerre, il ne faut jamais perdre de vue ce fait. Comme tout pays en guerre l’économie va tourner autour de l’armement, produisant des missiles de plus en plus performants et allant jusqu’à la possession depuis peu de la bombe H.

Les dirigeants nord-​coréens n’ont jamais voulu de la tutelle de Washington. Ils ne veulent pas finir comme leurs frères du sud, ou pire comme l’Iran, l’Afghanistan ou la Libye, « libérés » par la bannière étoilée.

On se gausse du chef de l’État nord-​coréen. Il est vrai qu’il a tout de la caricature du petit dictateur. Donc la Corée du nord ne serait pas une vraie démocratie ? Ce n’est quand même pas aux tristes oligarchies occidentales de donner des leçons à ce sujet.
On le traite de népotiste ! Bush ? Clinton ? Vous appelez ça comment ?
On le traite de belliciste ? Depuis la cessation de feu de 1953, c’est un pays en paix, qui reste dans son coin, ne prétend pas dicter au monde sa vision des choses et des gens. Elle n’est pas allée en Irak, ni en Afghanistan dicter sa loi. L’ex-Yougoslavie n’a pas reçu ses bombes, les enfants de Gaza ne savent même pas où elle se trouve. Mais elle vit en état de défense permanente.

On se moque gentiment, à l’occidentale, de la Corée de Pyongyang, et de son typique dirigeant. C’est en attendant, un des rares pays du monde qui a sa personnalité propre et qui reste relativement indépendant. Pas d’influence étrangère abusive, la mondialisation n’y pénètre pas !

Mais aujourd’hui, pour être indépendant, il faut être fort. Et quand on n’a pas une économie forte, que reste t-​il pour se faire respecter ? Et bien… l’arme atomique ! Kim-​Jong-​un maintenant, peut être respecté. Même si tout le monde continue à le traiter de bouffon.

En attendant lors de ces JO, il a réussi à réunir pour un temps les deux parties de la Corée. Nos bonnes têtes pensantes parlent de bluff… on verra bien. Mais le peuple suit, il y avait une véritable ferveur lors de ce défilé d’ouverture. Peut-​on reprocher à un peuple de vouloir sa réunification ? L’exemple de l’Allemagne n’est pas si loin de nous. Qui y aurait cru pendant les années 50–60 où l’on jugeait cette réunification absolument impossible ? Mais la volonté du peuple était là, et quand un peuple veut vraiment.…

Patrice LEMAÎTRE

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

676