Immigration Europe

L’aveuglement suicidaire des politiciens européens

Pierre LanceLa leçon donnée par les élections allemandes puis par les élections italiennes est claire comme de l’eau de roche, sauf pour nos politiciens traditionnels qui se bouchent les yeux et les oreilles pour ne pas voir ni entendre la réalité.
Celle-​ci ne laisse pourtant la place à aucun doute et il faut la hurler dans l’oreille des sourds : les peuples européens refusent catégoriquement l’immigration africaine massive et ils enverront au tapis tous les gouvernants qui, bien que se prétendant démocrates, méprisent ostensiblement la volonté de leurs peuples.
Les Européens veulent absolument protéger leur civilisation et leur mode de vie et ils s’allieront avec le diable s’il le faut pour les défendre contre les envahisseurs. Ce comportement n’a rien à voir avec le racisme ou la xénophobie. Il n’est que la réaction naturelle et légitime de populations qui respectent toutes les cultures étrangères, dès l’instant qu’elles ne cherchent pas à s’immiscer dans la sphère européenne, dont tous les citoyens veulent rester fidèles à leur Histoire et à leurs valeurs.
Certains nous disent que les élections italiennes confirment le succès des eurosceptiques. Mais pourquoi sont-​ils eurosceptiques ? Tout simplement parce que l’Union européenne se montre incapable de stopper le raz-​de-​marée migratoire qui l’investit, incapable de fermer efficacement ses frontières, incapable de renvoyer chez eux les immigrés qui veulent à toute force bénéficier de conditions de vie qu’ils n’ont rien fait pour mériter et qui résultent de l’immense travail créatif de multiples générations d’Européens.
Que demain l’Union européenne remplisse ses devoirs régaliens et les eurosceptiques disparaîtront aussitôt et se révèleront aussi fiers de leur grande patrie commune qu’ils le sont aujourd’hui de leurs patries nationales ou régionales, car le patriotisme est une série de poupées gigognes qui doivent s’emboîter parfaitement l’une dans l’autre.
Angela Merkel a bien failli perdre son trône (et il reste aujourd’hui très bancal) pour une seule et unique raison : son accueil massif de migrants fortement désapprouvé par la grande majorité de ses concitoyens. Quant à l’Italie, elle risque fort de demeurer ingouvernable pour la même cause, aggravée par le fait qu’elle est la première porte d’entrée par laquelle l’Afrique se déverse en Europe et parce qu’il existe au centre de Rome un pape complètement ahuri qui se fait le complice des envahisseurs.
Et que se passe-​t-​il chez nous ? On prétend vouloir limiter l’immigration avec des mesurettes ridiculement insuffisantes. Emmanuel Macron veut réformer la France et il a raison, car elle en a bien besoin. Mais il échouera s’il ne comprend pas que la réforme la plus urgente consiste à renvoyer d’où ils viennent et à toute vitesse les étrangers qui prennent notre pays pour une vache à lait et un paradis ouvert à tous vents.
Mais enfin que veulent donc nos hommes politiques européens de droite ou de gauche ? Qu’un nouvel Hitler surgisse dans un pays européen, enflamme les foules déçues et indignées par nos démocraties falsifiées, transforme l‘Europe en un nouvel empire totalitaire hérissé de canons et enferme tous les musulmans dans des camps de concentration ? C’est exactement ce qu’ils obtiendront s’ils continuent d’être aussi aveugles, inconscients et irresponsables. Car l’Histoire recommence toujours si l’on n’écoute pas ses enseignements.

Pierre Lance

[NDLR] Source infographie : Dumont, G.-F. ; Verluise, P. Atlas de l’Union européenne 2008, www.diploweb.com et www.iris-france.org

Ceci peut aussi vous intéresser

Conseil constitutionnel

Cédric Herrou n’a pas bien lu la décision du Conseil constitutionnel

Le site breton de réinformation Breizh Info publie ce jour une très pertinente analyse de …

3 commentaires

  1. Aveuglement suicidaire des politiciens européens ou bien volonté calculée et orchestrée ??

  2. Jean-Claude THIALET

    Ils sont tous d’accord … Qui ça ? Mais c’est bien vrai, ceux qui se prétendent de « droite » (celle qui est en train d’éclater), ceux de gauche (celle qui a explosé), les rouges-​verts qui s’occupent davantage de politique que de véritable écologie, les « En Marche » qui se prennent pour des « réformateurs » et se voient au Pouvoir pour des lustres, et – j’allais les oublier – les Mélanchonniens, bref tous ceux qui, demain comme en 2002, sont prêts – toute honte bue – à se retrouver bras-​dessus, bras-​dessous – au sein d’un « Front Républicain » pour empêcher un jour d’arriver au pouvoir une véritable Droite nationale. Il n’y a qu’à entendre aujourd’hui les discours des-​uns et des-​autres lorsqu’ils parlent de l’immigration. Aucune voix ne s’élève dans leurs rangs pour dénoncer les dangers pour la sécurité et l’identité de leur Pays d’une immigration majoritairement inassimilable à laquelle les Pouvoirs publics sont d’ailleurs incapables de fournir le strict minimum : un logement et un emploi. Non, par contre, tous sont unanimes pour se plaindre (façon de parler !) que cette immigration fasse monter le Front National dans l’opinion publique . Avouant ainsi implicitement là que de plus en plus de Français rejettent cette immigration. Sans doute pour des raisons liées majoritairement aux problèmes d’insécurité et de délinquance auxquels ils sont confrontés dans leur vie quotidienne. Mais aussi, de plus en plus, par prise de conscience que cette immigration constitue à terme une menace pour l’identité et la culture qui ont fait de la France un Pays unique au monde dont le rayonnement n’a rien à voir avec son importance démographique ou économique. En caricaturant à peine la position des dirigeants politiques de ce « Front Républicain », on pourrait dire que, pour eux, l’immigration ne poserait aucun problème s’il n’y avait pas le Front National pour rassembler tous ces mécontents. Et pour être le poil-​à-​gratter de tous les partis qui se succèdent au pouvoir. Raison pour laquelle, ces Messieurs/​Dames du « Front Républicain » ont condamné TOUS les politiciens qui ont gardé un peu de fibre nationale à s’engager publiquement à ne jamais conclure le moindre accord avec le Front National. Le dernier en date à avoir pris cet engagement, et à le répéter régulièrement (sans qu’on le lui demande !) : Laurent Wauquiez. Ce vrai-​faux « homme de droite (bien silencieux en tant que « chef » d’une « Opposition » inexistante) est ainsi prisonnier de tous les partis (et des médias à la botte !) qui sont en train d’achever ce qui subsiste encore d’indépendance et d’identité à la France. Sans même se rendre compte qu’ils sont en train– les-​uns et les-​autres, chacun à sa manière – de tuer en même temps la République, leur République. Laquelle – pour peu qu’on y regarde en profondeur – est en train d’imploser, faute d’avoir à sa tête de véritables hommes d’Etat capables d’être de vrais réformateurs. Et non des paltoquets qui cèdent tout, ou concèdent sur tout. Pas seulement vis-​à-​vis d’une Communauté à laquelle on achète la « paix sociale ». Une Communauté dont un des dirigeants avait déclaré en substance – après des émeutes que l’on aurait pu qualifier « d’ethniques » – que les « Autorités » (un mot à mettre entre guillemets quand on connaît leur faiblesse !) devraient compter avec certaine population dès que celle-​ci aurait atteinte « la masse critique » (sic !). Avec l’afflux constant de certaines « populations », les dizaines de milliers de nouveaux visas promis par le nouveau président, la possibilité pour les « demandeurs d’asile » de joindre désormais à leur demande un frère ou une soeur restés au Pays (un sorte de complément au « Regroupement familial » des citoyens Giscard et Chirac !), voilà qui permettra de faire avancer le jour où « certaine masse critique …» . Ce sera tant pis, certes, pour tous les gogos qui ont voté – et revoté – pour ceux qui seront (sont déjà) responsables du désastre qui s’annonce. Les mêmes gogos qui ne cessent de gémir sur leur pouvoir d’achat en baisse, le poids des impôts et des taxes en hausse, etc. Tant pis, aussi, hélas ! pour ceux qui ne cessent de sonner le tocsin depuis des lustres … Et je ne parle pas de la France, mon Pays, notre Pays .Jean-​Claude Thialet
    Remarque : bizarrement (façon de parler, évidemment), au moment ou feu le machiavélique (au sens péjoratif du mot) Mitterrand François avait fait alliance avec le Parti Communiste « Français » à la solde de Moscou, aucune voix parmi les soi-​disant dirigeants de droite ne s’était élevée pour dénoncer l’alliance d’un P.S. prétendument « républicain » avec un Parti qui était le vassal (stipendié !) d’un Parti de l’Etranger auquel on doit – avec 100 millions de victimes – « l’idéologie la plus meurtrière de tous les temps ». Pire encore que le régime nazi dont les-​uns et les autres dénoncent ad nauseam les crimes !

  3. On nous demande de respecter l’identité des peuples d’Afrique ou d’Asie ou d’Amérique, cependant on nous piétine la nôtre.

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

712