Publicité grandes marques

Carglass nous les casse !

Pierre LanceJe ne suis pas systématiquement publiphobe, mais j’estime que certaines publicités récurrentes diffusées à la télévision s’apparentent à du harcèlement.
C’est précisément le cas de Carglass, qui nous assène je ne sais combien de fois par jour des annonces répétitives dépourvues de toute originalité et concoctées par des publicitaires qui ne semblent pas disposer du moindre atome d’imagination. Mais au fait, qui paie ces publicités ? Évidemment le consommateur, au moment de son achat.
Ce qui est vrai de tous les objets commercialisés, le budget publicitaire de toute marque étant inévitablement intégré dans le prix de revient du produit.
Je me suis laissé dire, par exemple, que lorsque vous achetez un flacon de parfum, 50 % du prix est constitué de publicité. Et je serais curieux de savoir quelle est la proportion de frais publicitaires constituant le prix d’une automobile, quand on voit le nombre incroyable et la fréquence d’annonces publicitaires de toutes les grandes marques, qui sont omniprésentes sur nos écrans.
Mais revenons à Carglass. J’emprunte l’anecdote suivante au journal « 60 millions de consommateurs » : Sous le titre « Carglass remplace, Carglass abuse…», une anecdote instructive nous est contée, que je vous résume ci‐​après : en août dernier, un caillou ayant abîmé le pare‐​brise de sa voiture Nissan, Joël se rend dans un centre Carglass en région parisienne. Il en ressort avec un devis d’un montant de 2050 €. Voulant faire jouer la concurrence, il demande un autre devis chez un concessionnaire Nissan et il obtient 1047 €. Puis il en demande un troisième à France Pare‐​Brise et il obtient 862 €. Comment de tels écarts peuvent‐​ils s’expliquer ? Eh bien je propose une explication toute simple : vous payez chez Carglass le matraquage publicitaire incessant que l’on vous inflige et qui augmente notablement la facture finale. Autrement dit, Carglass commence par vous casser les oreilles et finit par casser votre tirelire. Bien entendu, le cas Carglass n’est pas unique. Aussi je conclurai par ce conseil amical : Boycottez les marques qui font trop de publicité. Elles ne cherchent pas à vous informer, mais surtout à vous hypnotiser et, bien sûr, à vos frais !

Pierre Lance

Ceci peut aussi vous intéresser

Défends Ta Citoyenneté Cédric Herrou table ronde 15 avril 2018

Cédric Herrou choisit — aussi — ses journalistes

Le très médiatique passeur de la Vallée de la Roya, Cédric Herrou, organise ce dimanche …