Point Godwin

Hitler, toi-​même !

C’est vieux comme le monde : Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage(1).

La Police de la Pensée s’inspire en permanence de cet adage, ce qui permet d’éviter le débat d’idées. Le fascisme, le nazisme, le racisme, le repli sur soi, bientôt le populisme ont remplacé la rage. Cette posture est une constante de la plupart des débats politiques et fait l’objet de nombreuses études, notamment celle de Mike Godwin, ce qui a donné le nom de l’expression « point Godwin ».
Nous l’avons vu récemment avec deux événements : la marche blanche à la mémoire de Mireille Knoll et la prochaine de la coupe du monde de football en Russie.

La marche blanche à la mémoire de Mireille Knoll

Cette marche se voulait un « grand rassemblement unitaire » et la famille de la victime appelait à la participation de tous. Le CRIF, campant sur sa posture bien connue, décréta unilatéralement que Jean-​Luc Mélenchon et Marine Le Pen en étaient exclus. Pourquoi ? puisque ce meurtre particulièrement barbare fut perpétré par un voisin musulman de Mireille Knoll, 85 ans, atteinte de la maladie de Parkinson, qui lui a asséné 11 coups de couteau. La police retient le caractère antisémite de ce meurtre. Même si la Presse Bien Pensante ne le dit pas, même si tous nos dirigeants ne le disent pas non plus, il s’agit d’un acte antisémite ISLAMIQUE. Que viennent faire Mélenchon et Le Pen dans cette affaire antisémite islamique ?

S’il fallait exclure des personnalités du cortège, c’eût été, éventuellement, des responsables de l’islam en France. Mais du reste, elles n’y étaient pas. On dirait que le CRIF a du mal a mettre son logiciel à jour.

Le gouvernement lui-​même s’est offusqué de cette posture. Le porte-​parole du gouvernement Benjamin Griveaux a retoqué le CRIF en rappelant que « chacun est libre de se rendre à une manifestation » tout en précisant que le gouvernement ne partageait pas la position du CRIF.

Le philosophe Raphaël Enthoven, que l’on ne peut pas soupçonner non plus de sympathie tant à l’égard de Jean-​Luc Mélenchon que de Marine Le Pen, déclarait de son côté : « J’étais d’autant plus tranquille pour le faire [critiquer le CRIF] que, depuis des années, je combats l’un et l’autre. Je défends l’idée qu’ils se ressemblent plus qu’ils ne s’opposent, et que la gémellité d’un discours l’emporte sur l’antagonisme des idéologies.
Reste que l’objet de cette manifestation était de lutter contre l’antisémitisme et non pas de défendre la communauté juive. Ce sont des choses très différentes. Or. toute exclusion, de ce point de vue, donnait le sentiment d’être communautaire. Et surtout. ce n’était pas une manif sur invitation du Crif.»

Diverses copies d’écran facilement accessibles sur internet

Winston Churchill nous a prévenus : « Les fascistes de demain s’appelleront eux-​mêmes anti-​fascistes ». Ou à la manière des enfants dans les cours d’école : « C’est celui qui dit qui l’est !»

Le chef de la diplomatie britannique compare Poutine à Hitler

Traversons la Manche pour y trouver les mêmes manipulations « ad hitlerum ». Boris Johnson, chef de la diplomatie britannique, dont on attendrait plutôt un discours… diplomate, avance : « Oui, je pense que la comparaison [de la Russie de Poutine] avec [l’Allemagne de] 1936 est juste ». Pour lui, le Président russe veut utiliser la prochaine coupe du monde de football qui se déroulera en Russie (en juin et juillet 2018), « comme Hitler a utilisé les Jeux olympiques de 1936 ».

L’objectif avoué du gouvernement britannique est de boycotter cet événement et, au-​delà, de diaboliser la Russie pour en faire son ennemi. La perfide Albion est parvenue à faire renvoyer plus de 120 diplomates russes par 21 pays alliés. La Russie a aussitôt répondu en renvoyant autant de diplomates occidentaux.

Ce n’est pas tout. Les Russes n’ont pas oublié leur histoire. Ils rappellent que l’URSS a payé le plus lourd tribut en vies humaines à la chute du IIIe Reich. Les survivants du blocus de Leningrad ne supportent pas l’ignoble comparaison du chef de la diplomatie britannique. D’autant que les Anglais en 1936 s’étaient rendus officiellement aux Jeux Olympiques d’Hitler. De surcroît de nombreux dignitaires britanniques s’y étaient joints à titre personnel(2).

Jeux Olympiques Berlin 1936
[source Sputnik News]

Les Russes ont rappelé à Boris Johnson cet épisode de l’Histoire qu’il avait (peut-​être) oublié. Tout est fait pour qu’on l’oublie puisque la Presse Bien Pensante a unanimement occulté ce rappel historique. Bizarre, non ?

Ici encore on retrouve la fable de l’arroseur arrosé. « Espèce d’Hitler ! Hitler, toi-​même ! »

Georges Gourdin

(1) Cette expression date du XIIIe siècle sous la forme « Qui bon chien veut tuer, la raige li met seure ».
(2) Tous les détails ici.

Un commentaire

  1. Daniel Sarfati

    Cela me rappelle la blague que je ressors régulièrement à des amis qui me vantent les avantages du régime végétarien. Je leur rétorque que je mange de la viande parce-qu’Hitler n’en mangeait pas ! C’est ma manière d’être du bon côté.
    🙂

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

644