Du passé faisons table rase

Dis Papé, c’est quoi un soixante-​huitard ?

Explications à l’intention de mon petit-​fils

Le passage de Romain Goupil, figure emblématique de mai 68, à l’émission Zemmour & Naulleau sur Paris Première le 21 mars 2018, agitateur infatigable passé du trotskisme révolutionnaire à l’ultralibéralisme des néo-​conservateurs américains, m’a offert une bonne occasion de répondre aux questions de mon petit-​fils.

Ceci peut aussi vous intéresser

Cohn-Bendit mai 68 CRS

« La France Insoumise φ » : une condamnation en trompe-l’œil

Avant même les hommages, officiels ou non, rendus au gendarme héroïque de l’Aude, c’est à …

6 commentaires

  1. Fernand Jourdan

    J’ai suivi moi aussi cette émission Zemmour et Naulleau.
    Vous avez bien fait de reprendre les propos imbéciles, agressifs, incohérents, prétentieux de ce mec qui a passé sa vie à foutre la merde.
    Les jeunes qui subissent les méfaits de ces parasites suicidaires doivent comprendre d’où vient le mal afin de s’en sortir.

    • Marie Clairefontaine

      « à foutre la merde » ! Oui, mais tout en pensant d’abord à leurs petites jouissances perso :
      « Jouir sans entrave » et maintenant ils revendiquent #MeToo et #BalanceTonPorc.
      L’arrogance sans limite.

    • Daniel Sarfati

      Les soixante-​huitards sont passés de Daniel Cohn-​Bendit à Jacques Attali. Ils sont restés dans la même crémerie.

  2. Frédéric Pastorino

    Normal que les soixante-​huitards se retrouvent tous — ou presque — du côté de l’État Profond américain (Deep State).
    Personne ne doute plus aujourd’hui que la CIA était derrière tous les agitateurs de mai 68 car elle voulait dégommer de Gaulle.
    Avec l’appui de la CIA, tous ces fils à papa se sont bien éclatés, ils ont bien baisé les étudiantes (certains s’amusaient avec des petits garçons) et ont poursuivi leurs carrières de fils à papa. Tout va bien pour eux et de Gaulle a dégagé.
    Les États-​Unis ont repris la main sur la France.
    Maintenant les soixante-​huitards et leurs rejetons continuent de suivre les recommandations de la CIA. Ils ont jeté Mao, Trotsky, Marx à la poubelle. On leur dit de détester Poutine, ils détestent Poutine. On leur dit de détester Trump, ils détestent Trump. On leur dit « No border », ils disent « No border ». On leur dit « Welcome refugees », ils disent « Welcome refugees ».

    • Le gouvernement de l’époque manqua cruellement de fermeté et nous en subissons, hélas, les séquelles.

  3. Cela me fait plaisir de constater que beaucoup de monde n’est pas encore lobotomisé.

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

670