Cadran solaire Nice

Pour l’heure d’été toute l’année !

Nice Provence Info s’est régulièrement élevé contre l’absurdité que représente le changement d’horaire deux fois par an :
Changement d’horaires : un terrorisme moderne du 25 octobre 2015
Heure d’été, heure d’hiver : un traumatisme de plus du 30 octobre 2016
Aujourd’hui notre éditorialiste Pierre Lance arme son lance-​pierre avec une pétition à l’adresse du président de la Commission européenne :

Pierre LanceLe 8 février 2018, les députés européens ont voté une résolution en faveur de la fin du changement d’heure dans les pays membres de l’Union. La résolution a été adoptée par 384 voix contre 153 et 12 abstentions. Mais elle ne pourra entrer en vigueur que si elle est approuvée par la Commission européenne et les dirigeants des 28 États membres. Toutefois, personne ne pense à demander l’avis des 500 millions d’Européens concernés au premier chef dans leur vie quotidienne. Les députés européens ont seulement pris en compte certaines études médicales affirmant que le changement d’heure bi-​annuel perturbait la santé d’environ 20 % des personnes.
Que le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été ou l’inverse puisse causer quelques problèmes à des personnes fragiles ou particulièrement sensibles, c‘est probablement vrai. Que l’on veuille supprimer le changement d’heure est donc envisageable, mais à la condition de ne pas négliger l’opinion des 80 % de citoyens européens qui ne sont nullement affectés par ces changements et qui, dans leur immense majorité, apprécient grandement les longues et agréables soirées estivales que leur apporte l’heure d’été, lesquelles, sans nul doute, ont un impact favorable sur leur bien-​être, donc sur leur santé. Or, si la suppression des deux changements d’heures devait aboutir à ce que l’heure d’hiver soit la norme durant toute l’année, ce serait une privation d’ensoleillement extrêmement dommageable à l’ensemble des populations. Aussi, le moins qu’on puisse dire, c’est que les députés européens ont manqué de réflexion avant de voter cette résolution. Car le seul moyen de satisfaire tout le monde, c’est de décider que ce que nous nommons actuellement « l’heure d’été » soit applicable tout au long de l’année sans aucun changement périodique.
Certaines personnes objectent que nous serions alors trop décalés par rapport au méridien de Greenwich, qui indique l’heure zéro. Cette objection est une absurdité, car ce décalage de deux heures n’a aucune importance, puisque l’heure zéro est une pure convention, une invention tout aussi humaine que les montres ou les horloges. À la différence des parallèles, qui sont définis par l’axe de rotation de la Terre, le choix du méridien de Greenwich (banlieue de Londres) comme premier méridien est totalement arbitraire et d’autres méridiens furent d’ailleurs utilisés au cours de l’histoire (comme le méridien de Paris, par exemple, qui était en vigueur précédemment à celui de Greenwich).
Le méridien de Greenwich fut adopté comme standard international en octobre 1884 à la conférence internationale du méridien de Washington. En « contrepartie » (sic), les Britanniques s’engagèrent à adopter le système métrique, ce qui n’avait aucun rapport et qu’ils eussent été contraints d’adopter de toute manière, tôt ou tard. En fait, les diplomates anglais n’avaient d’autre souci que d’offrir ce « cadeau » à la Reine Victoria, très imbue de la grandeur britannique, première puissance mondiale de l’époque. Aujourd’hui, si nous voulons éviter ce « décalage», il suffit de décider que le méridien zéro se trouve à Bruxelles, capitale administrative de l’Union européenne, ce qui pourra être considéré d’ailleurs comme une conséquence logique du Brexit.
Rappelons enfin qu’il n’existe pas d’heure « naturelle ». Ou plutôt que celle-​ci ne peut être que celle indiquée par les cadrans solaires, et qui varie sans cesse en fonction des saisons et des lieux. Étant donné, par exemple, que le soleil se couche à Brest, au printemps, environ 50 minutes plus tard qu’à Strasbourg, il est évident que l’heure solaire est impraticable dans une société moderne, où tout le monde a besoin d’utiliser la même heure de référence. Rien ne s’oppose donc à ce que nous adoptions pour toute l’année ce que nous appelons aujourd’hui « l’heure d’été ».
Les signataires de cette pétition demandent donc à la Commission européenne et aux gouvernements des États de l’Union de fixer le méridien zéro à Bruxelles et de supprimer tout changement d’heure en cours d’année.

Pierre Lance

(Il est demandé aux signataires de cette pétition qui seraient capables de la traduire dans les différentes langues européennes de bien vouloir la diffuser dans toutes les nations de l’Union.)

Accéder ici à la pétition en ligne

Ceci peut aussi vous intéresser

Parlement européen Bruxelles

Pourquoi l’Union européenne fonctionne-​t-​elle si mal ?

L’Union européenne ne peut pas bien fonctionner pour une raison élémentaire : Elle n’a pas de …

4 commentaires

  1. Solange Appert

    De toute évidence, en effet, ce changement d’heure est préjudiciable. il faut en finir.
    L’enjeu est de fixer, par convention, l’heure idéale qui s’affichera sur nos montres toute l’année.
    Le problème se pose au pire de l’hiver, en décembre, où il n’y a moins 9 heures de jour pour plus de 15 heures de nuit.
    Si on valide l’heure d’été, le jour commencera alors à 9 heures au lieu de 8 heures et se finira à 18 heures au lieu de 17 heures.
    Je préfère avoir plus longtemps de jour le soir, donc je valide. Et je signe la pétition.

  2. Raymond Pedini

    A propos de Greenwich, pour des raisons pratiques, l’armée d’occupation nous avait fait régler nos montres sur l’heure allemande.
    Je me suis toujours demandé pourquoi, en 44 ou 45, alors qu’on tondait les putes et qu’on fusillait les journalistes, nous sommes restés à l’heure de Berlin. L’épuration a ses raisons que la logique ignore…

    • Remarque tout à fait pertinente que je ne cesse de rappeler à l’occasion.

      Quant à l’article de Monsieur Lance, j’y relève des affirmations qui traduisent une position totalement partisane comme l’heure du cadran solaire qui varie suivant les saisons (cette variation due à l’excentricité de l’orbite terrestre est au maximum de 15 mn et s’annule 4 fois par an).

      Si le changement d’heure perturbe la santé de 20 % de la population, c’est largement suffisant pour qu’on s’en préoccupe. En outre, ce chiffre ne prend en compte que les désordres sur la santé et ignore les perturbations sociologiques et leurs conséquences physiologique. À titre d’exemple, je ne citerai que la perturbation du sommeil chez les enfants qui influence, de manière démontrée, les résultats scolaires. Quand le soleil est encore visible, il est difficile de faire comprendre à un bambin qu’il est l’heure d’aller se coucher comme il est difficile pour celui-​ci de trouver le sommeil. Pourtant, il devra se lever à la même heure le lendemain. Et plus le jour durera et plus les carences en sommeil s’accumuleront.

      Dire que que « l’heure d’hiver [étant] la norme durant toute l’année, ce serait une privation d’ensoleillement extrêmement dommageable » est, sauf votre respect, Monsieur Lance, une énormité. Le temps d’ensoleillement est exactement le même, il est simplement décalé dans la journée. Certes, les noctambules qui se lèvent à midi seront lésés mais ceux qui se lèvent tôt pour faire « tourner » le pays ne s’en trouveront nullement affectés : ils auront bénéficié de la totalité de l’ensoleillement possible en hiver.

      Vouloir conserver l’heure d’été toute l’année pour, simplement les « longues et agréables soirées estivales », soit par confort personnel sur une courte période, est une position totalement égoïste et d’une futilité déconcertante. Votre pétition est absurde (j’ai failli dire indécente).

  3. Pierre Bainturc

    Je suis tout à fait d’accord pour supprimer le changement d’heure en cours d’année.
    Vous faites remarquer à juste titre que le choix du méridien n’a aucune importance. En effet, un méridien est par définition un ensemble de points où le soleil se trouve en même temps à midi. Par contre sur un même méridien la durée d’ensoleillement varie énormément en cours d’année. par exemple entre Dunkerque et Nice, aux jours des solstices, il y a pratiquement une heure d’écart : 16h30 de jour à Dunkerque contre 15h24 à Nice le 21 juin, 7h53 à Dunkerque contre 8h53 à Nice le 20 décembre. Le positionnement de la journée « oeuvrée » a donc une certaine importance.
    M. Lance, vous qui me semblez sensible au naturel et l’écologique, je pense que vous comprendrez que l’homme, en suivant au plus près le rythme du soleil, ne s’en portera que mieux. C’est pourquoi , je serais plutôt favorable pour garder toute l’année l’heure d’hiver, et non pas l’heure d’été. Tant pis pour les longues soirées de farniente…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les balises < i > et < b > sont autorisées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.