Breil-sur-Roya chapelle Sainte Catherine

Marche solidaire pour les migrant-​e-​s, oui mais en voiture et sans migrant-​e-​s

Breil-​sur-​Roya, haut lieu de l’immigration clandestine, avait été retenue pour être la première étape de la « Marche solidaire pour les migrant-​e-​s » qui doit accompagner les émigrés clandestins de Vintimille à Calais(1). Notre équipe était sur place pour suivre l’arrivée annoncée à la chapelle Sainte Catherine de cette transhumance d’un nouveau type.

Breil-sur-Roya chapelle Sainte Catherine
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Alors que nous attendions le cortège des marcheurs accompagnant leur troupeau d’émigrés clandestins, nous vîmes arriver en voiture les participants à la table ronde intitulée « L’accueil, un enjeu de civilisation ». Si certains arboraient un sac à dos, aucun n’avait marché plus que quelques centaines de mètres devant les caméras à Vintimille. À se demander ce que contenaient leurs sacs.

Une centaine de personnes s’étaient donc déplacées à Breil-​sur-​Roya pour entendre Marie-​Christine Vergiat, Alain Dru, Edmond Baudoin et les « guest stars » José Bové et l’évêque de Nice Monseigneur Gaillot. Cédric Herrou, pourtant annoncé, était absent, ce qui lui a évité d’être conspué par ses amis qui lui reprochent d’être trop médiatique. Compte tenu du nombre d’associations locales participatrices, sur le papier, à cette table ronde, cela ne représente pas même le bureau de chaque association :

SoMiCo06 (Solidarité Migrants Collectif 06) – Artisans du monde 06 — A’I’I’AC France — Citoyens solidaires 06 — Défends Ta Citoyenneté ! (DTC) — FCPEFSU 06 — LDH section de Nice — Ligue des Droits de I’Homme Paca (LDH) — Mouvement de la Paix 06 — MRAP 06 — Planning familial 06 — RESF 06 — Roya Citoyenne — Solidaires 06 — Solidaires étudiant.e.s Nice —Syndicat des Avocats de France (SAF) — Vallées solidaires 06 — ADN — Cimade 06 — Diem 25 — Habitat & Citoyenneté — Médecins du monde — Pax Christi — Secours catholique 06 — Tous citoyens — UD CGT 06 — Un geste pour tous — Ensemble ! 06 — France Insoumise 06 — NPA 06 — Parti de gauche 06 — PCF 06

On aurait pu s’attendre à bien plus. C’est peut-​être le lieu de la manifestation, une ancienne chapelle, au demeurant fort bien restaurée, qui en dissuada plus d’un. 

LGBT Pace Breil-sur-Roya
Le mouvement mondialiste LGBT « PACE » affiche sa solidarité avec les émigrés clandestins.

De fait nous eûmes droit à une messe : les paroissiens de la foi des Droits de l’Homme étaient venus entendre la bonne parole de leurs bergers, parmi lesquels l’évêque de Nice en personne. Comme dans toutes les églises, la moyenne d’âge est très avancée.

Les bonnes paroles étaient prodiguées à profusion aux fidèles tandis que les reproches au président Macron se multipliaient. « C’est à cause de lui qu’il y a des gendarmes maintenant dans toute la vallée qui est à présent une véritable zone militarisée. Voilà pourquoi nous avons moins de migrants qu’avant. » On a pu entendre que c’était un « privilège » que d’écouter ces réfugiés raconter leur odyssée dramatique à travers le désert puis la Méditerranée.

Les « guest stars » ont bien rempli leur rôle. Monseigneur Gaillot expliqua que c’est l’HUMAIN qui importe, qu’on se le dise, l’HUMAIN. Peu importe la race ou même la religion. Il nous dit qu’il ne demandait pas aux prisonniers ce qui les avaient conduits en prison lorsqu’il leur rendait visite. Pour la même raison, il ne demande pas aux réfugiés si ce sont des terroristes islamistes ou des tortionnaires des Chrétiens d’Orient. Puisqu’on vous le dit : c’est l’HUMAIN qui compte.

Le pompon revint incontestablement à José Bové qui lança une initiative qui surprit ses ouailles en leur suggérant de prendre la place des émigrés clandestins dans les centres de rétention. On se demande comment cela pourrait fonctionner et si les retraités de la fonction publique — nombreux dans la chapelle — ont bien envie de dormir dans ces lieux insalubres et dangereux. Mais peu importe, l’habitué des coups médiatiques pense qu’il suffit de poser devant les caméras, comme il le fit ce matin à Vintimille avant de monter en voiture. Et notre bonimenteur de terminer par une redoutable et imparable démonstration : « Nous sommes tous des migrants ! Qui peut prétendre aujourd’hui qu’il descend d’une famille qui a vécu au même endroit depuis le “paléolithique” ? » [sic] . C’est sûr qu’avec de tels arguments sans appel, on ne peut qu’accueillir la planète entière.

Massimo Luce

(1) Voir notre édition du 29 avril 2018 Monsieur le Préfet des Alpes Maritimes, faites respecter la loi !

Breil-sur-Roya chapelle Sainte Catherine
« Hoc unio fecit » ce qui signifie « Voici ce que l’union a fait ».

Ceci peut aussi vous intéresser

Marches Palais Festival Cannes

Les espoirs de la France se portent dorénavant sur Cédric Herrou

La défaite de la France au concours de la chanson européenne est amère. Tous les …

6 commentaires

  1. Faut il oublier que la migration des paysans sans terres ‚des protestants persécutés ayant émigré en Amerique et en Australie ont provoqué la disparition des populations locales ‚leur extinction

    • Marie Clairefontaine

      C’est ce que vous attendez pour nous ?
      Ne retenez-​vous pas les leçons de l’Histoire ?
      Ou bien alors vous êtes suicidaire et cela vous fait du bien de savoir qu’on va mourir et souhaitez y participer activement.

  2. ARBONA Georges

    Mgr Gaillot évèque de Nice depuis quand ?

    • La rédaction

      Merci de votre correction !
      Nous avons confondu avec Mgr Marceau, évêque de Nice.
      Wikipédia nous précise : « Mgr Gaillot est relevé de ses fonctions d’évêque d’Évreux depuis 1995 à cause de ses prises de position contraires au magistère de l’Église. Cependant, l’ordination épiscopale étant indélébile, et Mgr Gaillot n’ayant pas commis d’actes appelant la peine canonique de la suspense, il est simplement nommé évêque in partibus de Parténia. »
      Parténia est un siège épiscopal fictif qui sert à maintenir un poste d’évêque sans évêché.

  3. Je n’ai pas bien compris : Gaillot, il est évêque réel d’un évêché fictif ? C’est çà ? Et qui c’est-y qui paye la soupe à Gaillot ? L’Évêché ou le fictif ?

    Une réponse (de sa part) serait bienvenue. Même une réponse fictive ! Mais je ne me fais pas trop d’illusions : celui qui lui paye sa soupe et le reste, c’est vous, c’est moi, c’est « l’Etat », évidemment !