Bateau migrants

Il est impossible d’être écolo et pro-​migrants à la fois

Depuis aujourd’hui, la France est en déficit écologique

Le Fond Mondial pour la Nature (WWF) est l’une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde, avec un réseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de près de 6 millions de membres. Le WWF France, Fondation reconnue d’utilité publique, annonce hier sur son site :

À partir du 5 mai 2018, la France entrera en déficit écologique
Si le monde entier vivait comme les Français, dès le 5 mai, nous aurions déjà consommé l’ensemble des ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an, révèle un rapport du WWF France réalisé en partenariat avec le Global Footprint Network. Cette date représente donc le Jour du dépassement écologique de la France.

WWF lance un appel pathétique : « Il est temps d’agir pour inverser la tendance ! »

Oui, mais on fait quoi ?

Notre pays, et le monde occidental autoproclamé « développé », ou « avancé », est en quête désespérée du retour de la croissance. La croissance est tellement devenue inhérente au Système qu’elle en est le fondement qu’on ne discute plus. Pas d’économie sans croissance, tel est le dogme irréfragable. Malheur du reste à ceux qui contestent ce dogme. 
« La croissance, j’irai la chercher avec les dents » avait lancé Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale de 2007. À cet effet il nomma Jacques Attali président de la commission pour « la libération de la croissance française ». Tout un programme, rien que dans le titre. La commission a rendu son rapport final comprenant 316 propositions le 23 janvier 2008. Il contient 20 décisions fondamentales qui répondent à 8 grandes ambitions, parmi lesquelles :
• participer pleinement à la croissance mondiale et devenir champion de la nouvelle croissance ;
• instaurer une nouvelle gouvernance au service de la croissance.
De nombreuses propositions de cette commission sont alors reprises par le ministre socialiste de l’économie, Emmanuel Macron, dans ses deux lois éponymes, très libérales-​mondialistes.

Toutes les entourloupes dialectiques sont bonnes pour prolonger la survie du Système et le statut de ses élites, l’hyperclasse mondiale : « Bientôt le retour de la croissance », « Trou d’air », « Sortie du tunnel », jusqu’à l’improbable « Croissance négative », tellement les mots « récession » ou « décroissance » sont impossibles à prononcer. Afin de retrouver la croissance obligatoire, l’économie occidentale fonctionne sous perfusion grâce à une fuite en avant éperdue financée par un endettement perpétuel. « La gauche a partie liée avec la croissance. Parce qu’elle croit au progrès, parce qu’elle déteste les conservatismes, parce qu’elle veut en faire un levier pour son projet social » affirme Dominique Strauss-​Kahn, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et candidat favori à l’élection présidentielle de 2012.

François de Closets Toujours PlusLa France fabrique plus de voitures, bonne nouvelle ! La France construit plus d’immeubles grâce à la libéralisation des règles d’urbanisme de la loi ALUR initiée par la ministre écolo Cécile Duflot, bonne nouvelle ! Les Français ne font pas assez d’enfants, qu’importe, on importe de la main d’œuvre docile qui fait l’affaire à la fois des syndicats et du patronat, de la droite et de la gauche, et même des écolos. Lionel Luca, député-​maire Les Républicains de Villeneuve-​Loubet, pourtant « classé très à droite », expliquait il y a déjà une dizaine d’années : « Il faut bien faire venir de la main d’œuvre étrangère, sinon qui paiera nos retraites ? » Notamment celles des députés.

Toujours plus de béton, toujours plus d’embouteillages, toujours plus de monde, toujours plus d’insécurité, toujours plus de fric. « Il est temps d’agir pour inverser la tendance ! » nous exhorte le WWF.

Oui, mais on fait quoi ?

Les écolos du WWF posent les bonnes questions avec des études particulièrement soignées. Nous en recommandons du reste la lecture (téléchargement du document au format PDF ici). Mais les recommandations restent très convenues et sans commune mesure avec les enjeux :
• manger moins de viande, c’est ce que les Français font déjà,
• mettre en place de zones à circulation restreinte dans les centres-​villes, tandis que les navires de croisières et les porte-​conteneurs de l’économie mondialisée consomment des tonnes de diesel à l’heure,
• développer les énergies renouvelables,
tandis que le mot DÉMOGRAPHIE n’apparaît pas une seule fois dans cette étude.

À l’issue de la COP21 de 2015 à Paris, le sénateur belge, Alain Destexhe, ancien secrétaire général de Médecins Sans Frontières déplorait que la surpopulation mondiale n’ait pas même été évoquée alors qu’elle est au centre du problème de la pollution : « Malgré des chiffres alarmants, aucune politique de limitation des naissances ne figure à l’agenda de la COP21. Il s’agit d’un sujet trop sensible pour les gouvernements quand les plus grandes religions du monde, l’islam et la chrétienté, encouragent toujours le natalisme ». Nous ajoutons : l’économie mondialisée aussi.

L’Europe, déjà surpeuplée avec le deuxième taux de densité le plus élevé au monde, est sommée d’accueillir le surplus de population africaine notamment.

Continent

Superficie (km²)

% de la superficie de la planète

Population en 2010

% de la population mondiale

Densité (habitants par km²)

Asie

43 820 000

29,50%

4 164 252 000

60%

246

Afrique

30 370 000

20,40%

1 022 234 000

15%

87

Amérique du Nord

24 490 000

16,50%

542 056 000

8%

57

Amérique du Sud

17 840 000

12,00%

392 555 000

6%

57

Antarctique

13 720 000

9,20%

~ 0

~ 0%

~ 0

Europe

10 180 000

6,80%

738 199 000

11%

188

Australie

9 008 500

5,90%

29 127 000

0,40%

8,3

Dans les petits villages du Moyen Pays niçois, déjà au début du XXe siècle, les habitants — pauvres — n’avaient que deux enfants par famille car ils savaient qu’ils ne pourraient pas en nourrir plus. Après cet effort de régulation démographique, contre les préceptes de l’Église et sans la pillule, pour vivre en harmonie avec leur environnement austère, les Niçois et les Provençaux étaient parvenus à vivre de façon pérenne avec leur écosystème que l’immigration de masse vient balayer en leur imposant une population dont ils n’ont économiquement pas besoin. C’est une insulte à la mémoire de leurs ancêtres.

Ces émigrés que nous accueillons par centaines de milliers, quand on ne va pas les chercher jusque chez eux, ne font qu’amplifier ce déficit écologique dénoncé par le WWF car il faut bien construire des logements pour les héberger, des crèches et des écoles pour leurs enfants, des bus et bientôt des voitures pour les transporter, il faut fabriquer des téléphones portables (ils en ont tous un), les nourrir avec des aliments industrialisés. En 2017, 300 000 étrangers sont arrivés en France, c’est l’équivalent d’une métropole nouvelle qu’il faut construire tous les ans, alors que nous sommes déjà en saturation démographique et écologique. Les Français ne parviendront jamais à réduire ce déficit écologique, dénoncé à juste titre par le WWF, tant qu’un afflux massif de population — de surcroît non formée — leur est imposé de manière parfaitement indigeste.

Tout comme la COP21, le puissant WWF ne touche pas au dogme de la croissance quantitative perpétuelle. Le « règne de la quantité » dénoncé par René Guénon(2) régit également les structures qui font mine de nous alerter sur leurs propres méfaits afin de bien contrôler TOUT le Système, y compris les opposants fabriqués à cet effet. Et ça marche ! Voyez les « Welcome Refugees », les « No Borders », les Cédric Herrou, financés par le milliardaire George Soros, et qui s’imaginent « écolos ».

Toute personne qui se préoccupe honnêtement de l’équilibre de notre planète et tente de trouver des issues harmonieuses, en arrive toujours à la nécessité de sortir du « Toujours Plus de tout » et in fine au contrôle de la démographie. Même le Président Macron, bien qu’il soit issu du monde de la finance et imprégné de libéralisme mondialiste, finit par s’inquiéter du flux incontrôlé d’émigrés issus d’Afrique. C’est ce qu’il a expliqué aux Africains lors de son voyage à Ouagadougou en novembre 2017 :

Oui, mais on fait quoi ?

L’écologiste honnête se préoccupera d’éduquer les populations africaines pour :
1) stabiliser leur démographie par un contrôle des naissances,
2) assurer leur propre développement économique en dehors de notre modèle suicidaire du « Toujours plus ».
Il faut dans le même temps que :
3) l’Occident et la Chine arrêtent de piller les richesses agricoles et minières africaines.
Et bien sûr, il faut :
4) mettre fin au conflit fabriqué au Moyen-​Orient dans le but de contrôler l’acheminement du gaz vers l’Europe.

Un écologiste honnête est forcément « hors Système ». Il est anti-​progressiste, anti-​moderne. Autrement dit — s’il est honnête — il est post-​moderne ou avant-​gardiste ou réac, comme vous voulez. Mais il veut sortir de la dictature du progrès(3). C’est difficile à assumer dans un monde où toute pensée déviante est bien vite ostracisée et censurée. N’ayez pas peur, écologistes honnêtes ! Vous n’êtes pas seuls !

Georges Gourdin

(1) Paru Libération daté du jeudi 26 août 1999
(2) Lire l’ouvrage fondamental de René Guénon Le Règne de la quantité (téléchargeable ici)
(3) Nos lecteurs se reporteront également sur l’excellent ouvrage de Georges Sorel (1847 – 1922) Les Illusions du Progrès dans lequel il écrit notamment : « La doctrine du progrès permet de jouir en toute tranquillité des biens d’aujourd’hui, sans se soucier des difficultés de demain. »

Lire également dans nos colonnes :
• Le crépuscule des idoles progressistes du 3 mars 2018
• À Marseille, Mélenchon est au pied du mur du 25 août 2017
• Faites un geste pour la planète, distribuez des capotes ! du 10 août 2017
• José Bové, écolo bidon mondialiste en soutien de Cédric Herrou du 24 juillet 2017
• Aidons les dans leurs pays ! du 21 juin 2017
• COP21 et pets de vache du 7 juin 2017
• Démographie : changeons de logiciel ! du 26 janvier 2016

Ceci peut aussi vous intéresser

Marches Palais Festival Cannes

Les espoirs de la France se portent dorénavant sur Cédric Herrou

La défaite de la France au concours de la chanson européenne est amère. Tous les …