Mamoudou Gassama Macron Élysée

Pourquoi Mamoudou a‐​t‐​il été retenu ?

Je n’ai pas repris la plume depuis mon article sur l’exploit du Malien futur pompier.

Cet article a valu au journal une avalanche de réactions, tantôt compréhensives et encourageantes, tantôt hostiles et même agressives et injurieuses. Il va de soi que nous les prenons toutes en compte qu’elles soient encourageantes ou hostiles. Par contre le flot d’injures déversé par certains montre à quel point notre société est devenue totalitaire pour tous ceux qui ne sont pas conformes à la pensée officielle, dictée par le gouvernement et ses médias aux ordres qui, eux seuls, peuvent juger et donc condamner les écrits non autorisés par la doxa de référence.

Je tiens simplement à rappeler que, sans regard critique, sans contestation, un pouvoir devient une dictature. Que sans les révisionnistes, Dreyfus serait toujours coupable.

Alors pour clore le chapitre, je voudrais juste établir une petite comparaison.

Parallèlement à l’épisode Mamoudou, le 8 mai dernier, cinq policiers sauvaient de la noyade 3 clandestins afghans à Cognac [source : Cognac : la police sauve trois demandeurs d’asile de la noyade].

On est donc dans un cas « miroir », cette fois‐​ci ce sont des clandestins qui sont sauvés par des autochtones et non pas l’inverse. Trois vies sauvées, ce n’est pas rien. En avez‐​vous entendu parler en dehors de la presse locale ? Non, assurément non !

Ce que nous voulons démontrer, ce pour quoi nous voulons ouvrir les yeux de nos lecteurs, c’est justement cette façon de faire de l’information en général.

Dans un cas, des dizaines de badauds qui filment et leurs vidéos sont immédiatement publiées sur le net. De l’autre, les témoins se sont contentés d’appeler la police qui a fait son travail.
• D’un côté, un homme monté en épingle, que le Président de la République, malgré un emploi du temps certainement chargé, reçoit dès le lendemain matin pour lui accorder les papiers qui lui manquaient, et cela sous les caméras de tous les organes de presse.
• De l’autre, des fonctionnaires de police félicités par leur supérieur, mais c’est tout à ce que je sache.

Tout cela pour en arriver à quoi ? Ce que nous voulons démontrer dans nos colonnes, c’est que l’ensemble de l’information en France ne narre les événements que dans un seul but : nous faire assimiler que l’immigration est un bien, une chance, une récompense. On peut le penser, mais on peut, aussi, pour de bonnes raisons penser le contraire, y compris dans l’intérêt bien compris des émigrés.
Immigration chance pour FranceNous avons immédiatement dénoncé l’affaire Mamoudou comme nous avions immédiatement dénoncé l’affaire Théo (lire Hollande a déshonoré la France du 10 février 2017). Ce Théo, chance pour la France qui vient justement d’être arrêté ce matin après avoir reçu les honneurs de la République. Ne souhaitons pas la même chose à Mamoudou ! Mais ce ne sont encore que des cas isolés.

Il faut regarder la différence de traitement des faits divers impliquant des clandestins ou des habitants des quartiers que l’on dit « sensibles ». Mots qui, comme d’autres, habituent petit à petit les Français à un état de fait : « jeunes », « populaires », « défavorisés », « difficiles»… Qui, en fait, désignent toujours les mêmes… En gros, lorsqu’on parle des clandestins ou des immigrés, c’est toujours en bien. Aucune agression — et il y en a tous les jours — impliquant l’un d’eux ne sera jamais montée en épingle comme l’ont été les cas Théo et Mamoudou. J’attends les preuves du contraire.

Nous sommes un journal de réinformation de tendance écologiste, localiste, régionaliste. Nous avons le droit (encore ?) d’être contre la politique d’immigration de masse menée en France depuis des décennies sous la pression de grandes organisations mondialistes et de penser qu’elle nous mène à la catastrophe. Voir à ce sujet notre article Il est impossible d’être écolo et pro‐​migrants à la fois du 7 mai 2018.

Nous n’avons jamais été pris en flagrant délit de mensonge ou de fausse nouvelle, seulement en délit d’opinion. Nous n’avons jamais insulté nos adversaires, aucun d’entre nous n’était nés en 17 à Leidenstadt.

Les publications grand public nous abreuvent à longueur d’antenne ou de pages de cette idéologie sournoise et subliminale multiraciale. Depuis les publicités, où bientôt tous les couples seront mixtes, aux documents officiels de l’État,
impots.gouv.fr en passant par l’équipe de France de foot,

Euro 2016 équipe France
Équipe de France de l’Euro 2016

et les bienfaits de la natalité remplaciste, les Français sont assommés par la propagande du Politiquement Correct, endormis ou terrorisés et donc non réactifs.

À nous de les réveiller, que cela plaise ou non à ceux qui chantent les berceuses, instillent les narcotiques ou jouent les Pères Fouettard.

Patrice LEMAÎTRE

Ceci peut aussi vous intéresser

TV Libertés censure YouTube

Attaque frontale de YouTube contre la presse dissidente

YouTube (comprenez Google) a brutalement fermé la chaîne de TV Libertés, démontrant ainsi, s’il en …

4 commentaires

  1. C’est bien de le rappeler ! N’oublions pas tout ce que la France a fait pour le monde.
    « Mamoudou a risqué sa vie pour sauver un jeune Français de 4 ans mais je rappellerai également que 21 jeunes Français sont morts au combat au Mali pour préserver la liberté du peuple malien » (Général Jean‐​Claude GALLET, Commandant la Brigade de sapeurs‐​pompiers de Paris )
    https://www.facebook.com/JeSoutiensNosMilitaires/videos/664860580572596/UzpfSTI2NTE2NjU1MDU4NDQ3Mjo0NjgxNzMwNjAyODM4MTk/

    • Entièrement d’accord !
      En 40 nos jeunes entraient dans la clandestinité pour défendre leur pays.
      Et ceux comme Mamadou super costaud et sportif, que font‐​ils en France au lieu d’agir aux côtés des forces françaises dans leur propre pays ?????????

  2. La matrice juive

    On sait très bien que tout était trafiqué dans cette histoire et à qui ça profite : http://laveritetoutecrue.fr/2018/05/31/lhallucinante-imposture-du-spiderman-malien/

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont publiés sauf ceux qui sont injurieux ou grossiers.
Afin d'éviter les chamailleries, les commentaires ne supportent que deux niveaux. Ils sont ouverts pendant deux semaines après la publication de l'article.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Cependant votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
La plupart des balises HTML de mise en forme sont autorisées.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.