Anthéa Antibes

Ça bétonne aussi à Antibes

Sculpture Antibes
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Antibes s’est dotée récemment d’une nouvelle sculpture ornant la terrasse du musée Picasso. Une sculpture à l’image de la politique de la ville, puisque elle est composée de 10 blocs de béton brut « décorés » (illustration ci-​contre).

À l’image de la salle de spectacle Anthéa (notre illustration à la une), qui pourtant est réputée pour la qualité de sa programmation et de l’acoustique de la salle, mais qui se présente comme une véritable verrue sur l’avenue Jules Grec, Antibes est de plus en plus bétonnée. Quand prendra-​t-​on des dispositions pour que les architectes soient obligés de proposer des constructions en harmonie avec le quartier et son histoire ? On jurerait qu’ils se font plaisir à dénaturer systématiquement l’ensemble esthétique souvent séculaire d’une ville. Des exemples sont régulièrement dénoncés dans nos colonnes (lire notamment l’article de Pierre-​Émile Blairon Architecture contemporaine : le triomphe de la vanité du 24 mars 2018).

Le dernier bulletin municipal parle d’une ville « jardin ». Pourtant le nouveau PLU en cours d’adoption, c’est 1 hectare d’urbanisation par mois jusqu’en 2030 (150 hectares en 12 ans).

PLU d’Antibes : réduction des Espaces Naturels !

Antibes PLU PADD_ 2014-2017
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

On peut comparer les objectifs des PADD de 2014 et 2017 sur les schémas ci-​dessous, on comprend très vite que la défense des espaces verts est moins d’être une réelle préoccupation pour la municipalité en place puisque ceux-​ci ont déjà bien diminuée très 2014 et 2017.
Non les dates n’ont pas été inversées : contrairement au discours tenu, Antibes renonce clairement à maintenir les espaces naturels sur la commune.

Une concertation publique se tiendra ce vendredi 8 juin 2018 à 18 heures à la Maison des Associations, chemin de Saint Claude à Antibes. Venez nombreux vous exprimer.

Patrice LEMAÎTRE

Ceci peut aussi vous intéresser

Valbonne Sophia-Antipolis Bourelles

Valbonne Sophia-​Antipolis : un projet immobilier démesuré veut s’imposer en force

À côté d’un centre commercial superflu et disproportionné (voir notamment notre édition d’hier Arrêtons de …

4 commentaires

  1. Severine Fagnoni

    Bonjour.
    Il semble que votre article reflète un point de vue très personnel.
    Archidev architectes a réalisé Anthéa et est très fier de cette réalisation largement plébiscitée par le public azuréen et antibois.
    De plus, ce projet a été récompensé pour son usage du béton, grâce au prix Trophée béton organisé par Bétocib, en effet il illustre avec talent les vertus techniques et esthétiques de ce matériau contemporain.

    • « Largement plébiscité », cela semble excessif, on se demande d’ailleurs à quel public vous faîtes allusion…

  2. Plaisir de « dénaturer », le mot est faible quand on assiste impuissant à la destruction systématique de notre cadre de vie. Antibes et d’autres comme cette malheureuse commune d’Aspremont sur les hauteurs de Nice au milieu de laquelle un bloc de béton pourrit le paysage ! Les années 70 sont de retour pour le bonheur de qui ???

  3. Daniel Serfati

    Notre société va droit dans le mur… de béton !
    Alors que la priorité devrait être de préserver notre espace vital, nous le détruisons chaque jour un peu plus. Partout s’érigent des grues de chantier, des nouvelles rocades, des centres commerciaux, partout la terre nourricière est enfouie sous le béton : alors que les Français sont déjà mal logés, nos dirigeants nous forcent à accueillir une surpopulation indésirée (et inassimilable). Alors on nous empile les uns sur les autres, de gré ou de force. C’est le Progrès, qu’ils disent.
    Et il en est beaucoup qui trouvent cela bien et qui nous entraînent dans la barque qui s’enfonce. Mais je n’ai pas envie de couler avec eux. Je veux sortir de la barque avant qu’il ne soit trop tard.

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

666