L’abbaye de Castagniers : dans les coulisses de la chocolaterie

Aujourd’hui, nous reve­nons à l’abbaye Notre-Dame de la Paix de Castagniers pour explo­rer la vie de tra­vail de la com­mu­nau­té cis­ter­cienne. Appelées « sœurs cho­co­lat » par les habi­tants de la région niçoise, les sœurs pro­duisent du cho­co­lat depuis 1950 dans un petit ate­lier. Divine Box vous en dit un peu plus sur cette pro­duc­tion arti­sa­nale qui n’en finit pas de nous réga­ler !

Le travail manuel, au cœur de la vie monastique

En 529, saint Benoît écrit une “règle” afin d’organiser la vie monas­tique. En résu­mé, les deux piliers de la règle sont “prière et tra­vail” (“ora et labo­ra” en latin). Cela ins­crit donc et la prière et le tra­vail au cœur de la vie monas­tique de ceux qui suivent cette règle : les béné­dic­tins bien sûr, mais aus­si les cis­ter­ciens (comme ici à l’abbaye de Castagniers) et les trap­pistes, aus­si appe­lés cis­ter­ciens de la stricte obser­vance.

Il s’avère par ailleurs que les religieux(ses) ont un goût pour les tâches répé­ti­tives, car comme le dit sœur Odile de l’abbaye de Castagniers, “Les mains sont occu­pées mais l’es­prit peut prier.” Tout concorde au même objec­tif !

Abbaye-Castagniers-Sœurs-chocolat.1

Le déli­cieux cho­co­lat noir est prêt à être ver­sé dans un mou­lage en forme de pois­son © Divine Box

Une ribambelle de chocolat

A l’abbaye de Castagniers, le tra­vail manuel a donc bien une place de pre­mier choix. En 1950, les sœurs ins­tallent ain­si une cho­co­la­te­rie direc­te­ment sur une aile du cloître, consi­dé­ré comme le cœur de l’abbaye.

À la cho­co­la­te­rie, les sœurs fabriquent tout plein de cho­co­lats. Il y a bien sûr les tablettes de cho­co­lat noir, blanc, au café ou encore aux amandes. À cela s’ajoute la confec­tion de bou­chées, rochers, bon­bons, oran­gettes et d’autres sur­prises éphé­mères pour Noël et Pâques par exemple ! Et leur top du top : le pra­li­né, qui en fera fondre plus d’un…

Abbaye-Castagniers-Sœurs-chocolat

Photo de famille des mou­lures au cho­co­lat confec­tion­nées pour Pâques © Abbaye de Castagniers

Une production 100% artisanale

Si les cho­co­lats de l’abbaye de Castagniers sont aus­si bons, à en faire pâlir les grandes mai­sons de cho­co­lat, c’est en rai­son :
• de leur savoir-faire d’excellence. Par exemple, sœur Emmanuelle tra­vaille à la cho­co­la­te­rie depuis main­te­nant 54 ans. Un coup de main d’expert, qu’elle trans­met bien sûr aux géné­ra­tions sui­vantes…
• de leurs matières pre­mières : elles uti­lisent un cho­co­lat pur beurre de cacao qui est ensuite tra­vaillé à la main.
• de leur petites quan­ti­tés : les sœurs de Castagniers pro­duisent entre une et deux tonnes de cho­co­lat par an. Une pro­duc­tion vrai­ment res­treinte, pour en conser­ver la qua­li­té !
Par ailleurs, la qua­li­té de leur arti­sa­nat monas­tique est recon­nu et cer­ti­fié par le label “Monastic”, garant de la qua­li­té et de l’authenticité des pro­duits monas­tiques en géné­ral.

Une équipe de Choc’

La com­mu­nau­té de l’abbaye de Castagniers compte 15 sœurs qui par­ti­cipent toutes, de près ou de loin, à la confec­tion des cho­co­lats. Deux sœurs tra­vaillent « à plein temps » à la trans­for­ma­tion du cho­co­lat mais le reste de la com­mu­nau­té donne un coup de main quand il s’agit d’emballer puis d’expédier le cho­co­lat.

Père Dominique, un ami de la com­mu­nau­té, a aus­si contri­bué à la cho­co­la­te­rie en des­si­nant un logo pour les sœurs.

Abbaye-Castagniers-Sœurs-chocolat

Une sœur pré­pare la gar­ni­ture d’un œuf au cho­co­lat noir © Abbaye de Castagniers

Des créations originales

Soucieuses de se renou­ve­ler régu­liè­re­ment avec des nou­velles pépites, les sœurs ont pro­po­sé, il y a deux ans, des cho­co­lats en col­la­bo­ra­tion avec un par­fu­meur de Grasse. Lors du tra­vail du cho­co­lat, elles ont ain­si mis des par­fums de jas­min, camo­mille et de myrrhe pour en faire ensuite des tablettes. Une série aus­si limi­tée qu’originale, qui valait le coup d’être ten­tée !

Du chocolat certes, mais aussi de l’huile d’olive !

Bien que les sœurs de Castagniers soient connues pour leur cho­co­lat, elles pro­duisent aus­si de l’huile d’olive, grâce aux 450 oli­viers du domaine de l’abbaye. Après la récolte d’olives aux mois de décembre et jan­vier, les sœurs par­viennent à pro­duire jusqu’à 1000 litres en une année. Quand on vous dit qu’elles savent tout faire 😉

Abbaye-Castagniers

L’abbaye de Castagniers est entou­rée d’oliviers per­met­tant la pro­duc­tion de l’huile d’olives © Divine Box

Et pour faire vos provisions de tous ces bons produits ?

Bien évi­dem­ment, le mieux est de se rendre direc­te­ment à l’abbaye, où les sœurs sont tou­jours accueillantes et heu­reuses de dis­cu­ter. L’abbaye est située au
271 route de Saint-Blaise
06670 Castagniers.

Si cela fait un peu loin pour vous, il est aus­si pos­sible de com­man­der en ligne et de se faire livrer chez soi les pro­duits de l’abbaye de Castagniers grâce à la bou­tique monas­tique Divine Box.