Ma bonne semaine de mauvaise foi (27 octobre 2019)

Dimanche 20 octobre 2019

La capi­tale de la Corée du nord, Pyongyang, refuse de faire toute la lumière sur la gra­vi­té de l’épi­dé­mie de peste por­cine afri­caine sur son ter­ri­toire. Au Sud, Séoul est en alerte.
Les auto­ri­tés sud-coréennes ont annon­cé qu’elles avaient décou­vert la veille, tout près de la fron­tière avec la Corée du Nord, deux nou­veaux cadavres de san­gliers por­teurs du virus de la peste por­cine afri­caine qui se pro­page actuel­le­ment par­tout en Asie. En moins de trois semaines, les spé­cia­listes du minis­tère de l’Environnement ont retrou­vé dans la zone fron­ta­lière les restes de neuf bêtes conta­mi­nées et redoutent désor­mais une situa­tion catas­tro­phique au nord de la zone démi­li­ta­ri­sée qui sépare les deux pays.
De son côté, la Chine, tou­chée par l’é­pi­dé­mie depuis l’an der­nier, a annon­cé qu’elle avait dû faire tuer près de 1,2 mil­lion de cochons pour ten­ter de conte­nir la pro­pa­ga­tion du virus. La Corée du Sud a, pour sa part, éli­mi­né 155 000 bêtes, notam­ment dans des éle­vages situés près de la fron­tière avec le Nord. Pointant ces chiffres et rap­pe­lant l’é­tat sani­taire catas­tro­phique de la Corée du Nord, les ana­lystes estiment que Kim Jong-un dis­si­mule une situa­tion bien plus désas­treuse que son admi­nis­tra­tion ne veut l’a­vouer.
Épidemie peste porcine africaine

Lundi 21 octobre 2019

Fait peu connu : en 1999, une muti­ne­rie avait écla­té à bord du porte-avions Foch.
Une soixan­taine d’engagés volon­taires, tous de parents magh­ré­bins, avaient pris en otage leur offi­cier. Réagissant contre une puni­tion col­lec­tive infli­gée à la suite d’une rébel­lion, cau­sée par le bom­bar­de­ment du Kosovo consi­dé­ré comme un sanc­tuaire isla­mique. 2 jours de retran­che­ment dans la café­té­ria du navire, ce sont fina­le­ment les com­man­dos de fusi­liers-marins qui sont venus les délo­ger. La marine avait bien enten­du étouf­fé l’af­faire à l’é­poque.
20 ans après, il existe une mos­quée à bord du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. En ces temps de soi-disant chasse aux radi­ca­li­sés, est-on en droit de se poser la ques­tion de la pré­sence d’islamistes infil­trés à bord du navire ami­ral de la flotte mili­taire fran­çaise ?
Marins musulmans prière

Mardi 22 octobre 2019

Vous connais­sez Audrey Azoulay, énarque direc­trice géné­rale de l’Unesco ? Moi non plus !
Mais la dame vient de faire par­ler d’elle lors des récentes jour­nées du patri­moine. Elle a déci­dé de faire cen­su­rer deux œuvres de l’artiste plas­ti­cien Stéphane Simon, deux hommes nus selon la tra­di­tion grecque, dans une expo­si­tion à l’Unesco.
« Pour ne pas cho­quer cer­taines sen­si­bi­li­tés » (les­quelles ?) Audrey Azoulay a impo­sé à l’artiste de mettre un string à l’une des sta­tues et une sorte de couche en plas­tique à l’autre !… Sans prendre la déli­ca­tesse de pré­ve­nir l’ar­tiste.
Le ridi­cule ne tue plus depuis long­temps. On va finir par le regret­ter !
Stéphane Simon Hommes nus Unesco

Mercredi 23 octobre 2019

Revisitation et décons­truc­tion de nos contes euro­péens : Marraine la bonne fée sera jouée par un homme homo noir dans le pro­chain film Cendrillon !
Billy PorterOn aura tout vu au ciné­ma, plus grand chose ne nous sur­prend, Blanche Neige noire, Hector noir, j’en passe et des meilleures. Le monde « cultu­rel » n’en finit pas de nous pro­vo­quer et de détruire ce qui touche à notre héri­tage col­lec­tif. Sans que per­sonne ne bronche. Et ça dure depuis des années. On nous impose des figures com­plè­te­ment déca­lées (Eurovision), pour mieux nous vis­ser dans le crâne cette socié­té zom­bie, sans race, sans sexe, sans culture, sans Histoire, sans his­toires.
Pour cette ver­sion de Cendrillon, on sait seule­ment que ce sera « une réima­gi­na­tion moderne du conte tra­di­tion­nel de la fille orphe­line avec une belle-mère, et avec un pen­chant musi­cal, pour faire bonne mesure ».
L’acteur‑e choi­si, Billy Porter, figure ouver­te­ment homo­sexuelle, s’est tou­jours enga­gé pour la repré­sen­ta­tion des mino­ri­tés sexuelles, en par­ti­cu­lier des trans­genres, en socié­té.
Il avait par ailleurs rem­por­té l’Emmy Award 2019 du « meilleur acteur dans une série dra­ma­tique », deve­nant le pre­mier acteur noir et appar­te­nant à la com­mu­nau­té LGBTQ à se voir décer­ner une telle récom­pense.
Les stu­dios Disney avaient pro­duit il y a bien long­temps, un film de science fic­tion inti­tu­lé « Le trou noir ». j’at­tends avec impa­tience le futur cas­ting si une « réima­gi­na­tion » est pré­vue un jour… Du côté de l’Europe, un bio­pic de Martin Luther King avec dans le rôle Pierre Palmade ou Franck Dubosc… ça vous tente ?

Jeudi 24 octobre 2019

Sur le pla­teau de l’émission « Vous avez la parole » jeu­di der­nier, le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait fait une décla­ra­tion qui avait géné­ré beau­coup de bruit : « Un indi­vi­du qui vou­lait s’inspirer du 11 sep­tembre 2001 et des avions qui ont détruit les tours du World Trade Center a effec­ti­ve­ment été inter­pel­lé par nos ser­vices », avait-il répon­du à une ques­tion qu’on lui posait sur les risques actuels d’une menace de ter­ro­risme après l’af­faire de la pré­fec­ture de Paris.
Déclaration bien inquié­tante, pous­sant l’i­ma­gi­na­tion des Français à devi­ner l’ombre de petits Ben Laden à tous les coins de rue. Mais comme on s’en dou­tait quand on connait un peu « Kéké », cette affir­ma­tion sem­ble­rait un peu, beau­coup… exa­gé­rée. Si l’individu en ques­tion a bien été mis en exa­men et écroué pour asso­cia­tion de mal­fai­teurs en rela­tion avec une entre­prise ter­ro­riste, son pro­jet n’était pas vrai­ment concret et se limi­tait à un mes­sage sur les réseaux sociaux. L’homme, qui se tar­guait de pré­pa­rer « un truc plus grand que le 11 sep­tembre », avait recru­té deux com­parses de petite caté­go­rie, qui ont d’ailleurs été libé­rés. Les trois hommes n’avaient « aucune ébauche de plan de vol, encore moins d’un détour­ne­ment ».
Signalons éga­le­ment qu’il n’est pas du tout démon­tré que les atten­tats du 11 sep­tembre soient bien l’œuvre de ter­ro­ristes isla­mistes.
Bref, encore raté pour Castaner, qui a per­du une belle occa­sion de se taire pour ne pas paraître ridi­cule.
Tuto sarbacane

Vendredi 25 octobre 2019

L’association « Protégeons le parc de la Valmasque nous com­mu­nique » :

Le pré­fet des Alpes Maritimes a refu­sé dans son arrê­té du 1er Août 2019 la demande de déro­ga­tion espèces pro­té­gées dépo­sée par le pro­mo­teur des Bourelles sur la base des argu­ments défen­dus par l’association Sauvons la Forêt Valbonnaise et vali­dés par la DREAL (absence d’intérêt géné­ral, absence de recherche de solu­tions alter­na­tives, inadé­qua­tion des mesures de pro­tec­tion des espèces)
Les experts du Préfet de Région ont éga­le­ment jugé (ce que nous affir­mions depuis le début) que la pas­se­relle pré­vue à l’est du Lycée ne consti­tuait en aucun cas un pas­sage de faune suf­fi­sant et ne sau­rait aucu­ne­ment consti­tuer une com­pen­sa­tion accep­table.
En consé­quence l’arrêté pré­fec­to­ral ini­tial de défri­che­ment devient inopé­rant ain­si que le per­mis de construire, et toute la bande de ter­rain à l’est et au nord du Lycée consti­tue bien un cor­ri­dor éco­lo­gique essen­tiel qu’il faut main­te­nant lais­ser se recons­ti­tuer après les tra­vaux abu­sifs de la Mairie (réseau d’eau, voi­rie et déboi­se­ment abu­sif).
On atten­dait du nou­veau PLU qu’il s’incline devant la confir­ma­tion des atteintes que ces plans fai­saient peser sur la trame verte, réaf­fir­mées par l’Autorité Administrative au plus haut niveau (Services de la Préfecture de Région). Pourtant le PLU futur, tel que voté en conseil muni­ci­pal, pré­voit tou­jours la zone construc­tible, main­tient le pro­jet de pas­se­relle et y ajoute même le ter­mi­nal d’un futur trans­port par télé­phé­rique ! Ceci en CONTRADICTION TOTALE et DENI PERSISTANT DES FORTS ENJEUX POUR LA SURVIE DE LA BIODIVERSITE de tout notre domaine fores­tier inter-com­mu­nal !
L’association Sauvons la Forêt Valbonnaise demande donc expres­sé­ment au conseil muni­ci­pal de modi­fier le pro­jet actuel de PLU et de reclas­ser l’ensemble de la zone des Bourelles en zone N (non construc­tible) de part et d’autre du RD4, exempte de toute infra­struc­ture. Elle demande aus­si la remise en état du cor­ri­dor par­tiel­le­ment abî­mé par la réa­li­sa­tion au mau­vais niveau d’une piste péri­mé­trale, ain­si qu’une consul­ta­tion publique sur l’ensemble des enjeux de ce nou­veau bar­reau rou­tier d’accès à Sophia par l’Ile Verte en préa­lable à son ins­crip­tion éven­tuelle au PLU.
L’association inter­vien­dra lors de l’enquête publique qui aura lieu au prin­temps 2020 pour sou­li­gner cette contra­dic­tion et deman­der à l’enquêteur de récla­mer cette modi­fi­ca­tion.
L’association SLFV demande aus­si aux dif­fé­rentes listes de se pro­non­cer sur ce reclas­se­ment afin que les Valbonnais connaissent avant les élec­tions les pro­jets de chaque liste muni­ci­pale.

PLU Valbonne OAP Mobilités

Extrait du nou­veau PLU approu­vé par le conseil muni­ci­pal, sec­teur Bourrelles, OAP Mobilités

Samedi 26 octobre 2019

On vous a mon­tré sur vos chaines (qui portent bien leur nom!) de télé­vi­sion, l’ac­cueil triom­phal de Macron à Mayotte. Une foule innom­brable, enthou­siaste, des jour­na­listes qui se bous­culent…
Oui, mais…
… la véri­té est toute autre comme vous pour­rez le voir ci-des­sous sur des pho­tos. Selon le minis­tère de l’Intérieur 50 000 per­sonnes atten­daient le Président. Un Mahorais doit donc valoir une cen­taine de Français ! Combien furent rému­né­rés les figu­rants ?


Quant à la Réunion, le comi­té d’ac­cueil fut plus nom­breux, mais un peu moins au garde-à-vous comme le montrent les images ci-des­sous, qui n’ont pas été prises par BFM. La fin du dis­cours d’Emmanuel Macron a déclen­ché un gros mou­ve­ment de mau­vaise humeur…
Arrivée du pré­sident de la répu­blique à la Reunion

Arrivée du pré­sident de la repu­blique Française à la Reunion sous un autre angle que celui de BFM..

Gepostet von Le Media Live am Mittwoch, 23. Oktober 2019

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain.…
Patrice LEMAÎTRE