Black Friday : n’oubliez pas d’acheter votre appartement !

Nous croyions avoir atteint les plus hautes cimes de la bêtise avec ce « Black fri­day » (com­pre­nez « Vendredi noir ») qui nous sub­merge de son ava­lanche de pro­mo­tions. Les publi­ci­tés s’empilent dans les boites aux lettres, à la radio, sur tous nos écrans de télé­vi­sion, d’or­di­na­teur ou de télé­phone. Black Friday par ci, Black Friday par là. Pas moyen d’y échap­per.

Qui ne célèbre pas son Black Friday ?

UFC – Que choi­sir nous alerte de son mieux : « Le Black Friday n’a pas offi­ciel­le­ment com­men­cé que déjà les fausses pro­mo­tions pleuvent. Il nous a suf­fi de pas­ser quelques minutes en début de semaine sur les prin­ci­paux sites mar­chands pour déni­cher une mul­ti­tude de fausses bonnes affaires. »

Toutes les enseignes se sou­mettent à ce rite gro­tesque. Même l’im­mo­bi­lier s’y met(1).
Black Friday- 2019 - Orpi

Combien de remise sur un appartement pour le Black Friday ?

Si vous appor­tez ce jour-là un man­dat exclu­sif, une trot­ti­nette élec­trique vous sera offerte :
Black Friday- 2019 - Oréa

Avec votre trot­ti­nette, vous pour­rez aller ache­ter votre nou­velle voi­ture :
Black Friday - 2019 - Peugeot

Vous n’a­vez pas assez d’argent pour ache­ter tout cela ? Ce n’est pas grave. La banque vous offre 50% de vos frais de dos­sier :Black Friday- 2019 - Financement

La bêtise com­mu­né­ment par­ta­gée entraîne tous les acteurs éco­no­miques à par­ti­ci­per à cette mas­ca­rade bur­lesque. Ces dérives incon­trô­lées nous mènent dans le mur.

Le bon côté de tout cela, c’est que cette fré­né­sie est le reflet d’une machine qui est à bout de souffle.

Georges Gourdin
Auteur de « Sabotage – Appel à la grève des consom­ma­teurs »

(1) Encart publi­ci­taire d’une dizaine de pages dis­tri­bué avec Nice Matin le jeu­di 28 novembre 2019.