Du « baby boom » au « zéro baby »

Blythe Pepino une sage femme anglaise qui ne veut plus accoucher

Pepinos poires-melons

Pepinos ou poires-melons

Blythe Pepino, musi­cienne anglaise au nom de poire-melon, n’a pas vrai­ment obte­nu un suc­cès inter­na­tio­nal dans la chan­son.

Qu’à cela ne tienne, elle aura choi­si un autre titre, moins musi­cal, mais plus raco­leur pour se faire média­ti­ser :

Birth strike : la grève des naissances

Blythe Pepino - birth strike

Trop angois­sée d’a­voir des enfants à cause du chan­ge­ment cli­ma­tique

Sage femme, elle aura com­pris qu’il faut faire avor­ter la sur­na­ta­li­té mon­diale galo­pante et ses consé­quences pour l’a­ve­nir de l’hu­ma­ni­té.

Notre sage-femme intro­ver­tie a trou­vé un bon exu­toire à ses angoisses de mater­ni­té : c’est pour LE Climat ! « Pour dimi­nuer l’empreinte car­bone ». C’est pour la bonne cause du moment. Il fal­lait y pen­ser.

Pepino nous invite donc à faire comme elle, s’ha­biller d’une capote anglaise. Sans doute a‑t-elle lu Nice Provence Info
Faites un geste pour la pla­nète, dis­tri­buez des capotes ! Planification familiale Afrique

Jacques Dutronc, autre chan­teur démo­graphe des années soixante nous aler­tait déjà en 1966, paroles rayées et réac­tua­li­sées pour 2020 :

Sept cent mil­lions 1,4 mil­liard de Chinois
Et moi, et moi, et moi ♪
Trois ou quatre cent mil­lions 1,3 mil­liard de noirs
Et moi, et moi, et moi ♫

Mais Blythe Pepino n’a pas dû lire ou com­prendre notre article jus­qu’au bout. Ce n’est pas vrai­ment la sur­na­ta­li­té anglaise ou occi­den­tale qui met en péril jaune ou noir l’a­ve­nir de l’hu­ma­ni­té. Elle devrait se rap­pro­cher de Mariam Nabatanzi avant de vou­loir se sté­ri­li­ser, voire vasec­to­mi­ser son com­pa­gnon aux che­veux sales [source].Mariam Nabatanzi

On n’ose faire le cal­cul des allo­ca­tions fami­liales fran­çaises que rece­vrait cette maman ougan­daise de 44 enfants. Pourvu qu’elle ne demande pas l’a­sile huma­ni­taire chez nous, le géni­teur l’a pla­quée (on le com­prend). Avec la GPA, chez nous, Mariam aurait fait for­tune.

Pour dimi­nuer encore plus vite son emprunte car­bone, ain­si que celle de tous ses amis, il y a d’autres méthodes qui pour­raient être bien plus effi­caces :Suicide mode d'emploi - Claude Guillon - Yves Le Bonniec
Ce « zéro baby » n’in­quiète pas une grande par­tie de notre intel­li­gen­zia qui pré­voit de rem­pla­cer sans état d’âme les Européens par les sur­plus démo­gra­phiques afri­cains et asia­tiques. « Il fau­drait orga­ni­ser la venue de deux mil­lions d’é­tran­gers par an entre 2020 et 2040 », recom­mande notam­ment Jacques Attali.

Pauvre Europe qui n’en finit pas d’agoniser, submergée de migrants

Michel Lebon