Le coronavirus s’invite dans la Théorie du Complot

Qui peut dire qu’il sait comment l’épidémie de coronavirus a démarré ?

La France nous a soi­gneu­se­ment caché qu’elle avait ven­du à la Chine un centre high-tech de viro­lo­gie, au « niveau 4 de sécu­ri­té », ce qui lui per­met de mani­pu­ler les patho­gènes les plus dan­ge­reux au monde. Et ce labo­ra­toire avait été ins­tal­lé où ? À Wuhan ! D’où est par­ti le virus (lire Coronavirus : on ne nous dit pas tout du 8 février 2020).

La Chine impo­sait une cen­sure toute com­mu­niste à tout ce qui tou­chait à ce virus. Mais ce n’é­tait guère mieux en France où le dis­cours conve­nu se vou­lait aus­si ras­su­rant. Le coro­na­vi­rus ? Une petite grip­pette qui fait bien moins de dégâts que la grippe sai­son­nière. Pas d’pa­nique ! C’est la phase « Buisness is busi­ness ».

Et puis, c’est le coup de tonnerre : l’Italie annonce des mesures de quarantaine de grande ampleur

Bizarre, l’Italie… C’est le pays d’Europe qui fait cava­lier seul avec la Chine sur le pro­jet tita­nesque de Route de la Soie, ce qui n’a pas plu à l’Europe de Bruxelles. De fait une colo­nie chi­noise impor­tante est ins­tal­lée en Italie du nord, foyer de l’é­pi­dé­mie trans­al­pine.

Un autre pays est lui aus­si très tou­ché : l’Iran. Bizarre, l’Iran… Les États-Unis imposent à ce pays un blo­cus sévère qui incluent les médi­ca­ments. Et les États-Unis ont à pré­sent l’ou­tre­cui­dance de pro­po­ser une aide médi­cale à l’Iran !

Pendant ce temps la Chine nous annonce que l’é­pi­dé­mie de coro­na­vi­rus se ter­mine sur son ter­ri­toire après avoir fait 2 200 morts. À peine le double de l’Italie : Coronavirus - Italie - 13 mars 2020

Les usines chi­noises fer­mées réouvrent et vont pou­voir à nou­veau nous livrer leur bim­be­lo­te­rie.

Puis c’est la France qui passe à la vitesse ita­lienne : lire dans nos colonnes Le Président a par­lé !

Ce matin Zhao Lijian, porte-parole du minis­tère chi­nois des Affaires étran­gères, a lais­sé entendre sur Twitter que le nou­veau coro­na­vi­rus, appa­ru en Chine, pour­rait avoir été intro­duit par l’armée amé­ri­caine.

Ce com­mu­ni­qué est très lourd et n’a pu être émis sans l’a­val des auto­ri­tés chi­noises au plus haut niveau dans ce pays au par­ti unique.

L’hypothèse émise dans ce com­mu­ni­qué offi­ciel est inter­dite par la presse occi­den­tale. Elle est donc ban­nie. La meilleure manière de pro­cé­der est de la faire entrer dans la « théo­rie du com­plot ». Ce qui évite de dis­cu­ter et d’in­for­mer.

Il appar­tient à nos diri­geants, s’ils veulent infir­mer cette « théo­rie », de nous appor­ter toute la trans­pa­rence sur cette épi­dé­mie et de faire montre de cohé­rence dans leurs pro­pos et leurs déci­sions. Pour le moment, ce n’est pas le cas.

Georges Gourdin