La France NBC

La République française NBC, l’apocalypse

Dans son lan­gage logor­rhéique cou­tu­mier, Macron, Chef des armées, l’a mar­te­lé huit fois, dans son appel du 18 juin 16 mars :

« NOUS SOMMES EN GUERRE »

Mode Clémenceau, il appelle à l’Union (natio­nale) sacrée. Il a enfin ce qui man­quait à son cos­tume trop étroit pour l’am­bi­tieux, un com­bat à mener pour sa pos­té­ri­té. Étonnant tout de même qu’il ne se soit pas expri­mé pour l’exemple en tenue de com­bat : masque, latex et gourde de gnôle hydro-alcoo­li­sée.

Nous sommes donc en Troisième Guerre Mondialisée. Il convient alors d’a­dop­ter le lan­gage ver­na­cu­laire du sol­dat. Le sigle NBC, com­prendre Nucléaire-Bactériologique-Chimique, est bien connu. Les anciens qui ont fait leur ser­vice mili­taire s’en sou­viennent. Il s’a­git de faire face aux trois grands risques iden­ti­fiés de guerre de des­truc­tion mas­sive.
- Nucléaire : c’est déjà fait par les Américains à Hiroshima.
- Chimique : de l’ypérite (gaz mou­tarde) en 1917 aux gre­nades de désen­cer­cle­ment de nos forces de l’ordre. On se rap­pelle aus­si que les Américains, encore eux, ont détruit mas­si­ve­ment l’Irak qui était cen­sé en déte­nir.
- Bactériologique : C’est donc ici une sour­noise chauve-sou­ris chi­noise, pas les Américains ? qui a décla­ré la guerre au Nouvel Ordre Mondial.

L’Armée déploie aujourd’­hui en Alsace ses hôpi­taux de cam­pagne, comme en 14.Hôpital militaire - tri médical

Ce qui différencie la médecine de guerre de la médecine civile, c’est le tri

Un bles­sé sur le champ de bataille est une charge lourde pour les états-majors. Un mort peut-être aban­don­né sur place. C’est plus déli­cat pour un bles­sé pour qui il fau­dra cepen­dant déployer des bran­car­diers, infir­miers, chi­rur­giens… Le tri va per­mettre de sépa­rer ceux qui peuvent être soi­gnés rapi­de­ment et peuvent repar­tir au com­bat, jus­qu’à aban­don­ner ceux qui néces­si­te­ront des soins lourds. Faire la part du feu.Centre tri coronavirus

Triage coronavirus

Nous en sommes là, avec ce COVID-19, au stade dit « Trois ». Ce gra­phique repré­sente assez bien les enjeux stra­té­giques sou­mis à notre état-major de guerre sous cloche NBC à l’Élysée.Courbe coronavirus

Clairement, les ser­vices médi­caux d’ur­gences équi­pés de res­pi­ra­teurs, même s’ils montent en puis­sance (*), ne pour­ront trai­ter un pic violent de malades graves. Les Anglais le pen­saient, ils sont reve­nus en arrière, comme nous. Il faut donc éta­ler dans la durée ce pic sachant que de toutes façons, quoi qu’on fasse, l’im­mense majo­ri­té d’entre nous sera conta­mi­née. (Fort heu­reu­se­ment sans com­pli­ca­tions graves pour le plus grand nombre). Le confi­ne­ment, qui ne dit pas son nom, n’a pas l’am­bi­tion de vous soi­gner, ni même d’empêcher que vous soyez conta­mi­nés, mais de sou­la­ger dans le temps les équipes médi­cales sur le front. Il nous faut donc le res­pec­ter scru­pu­leu­se­ment.

On note­ra que Macron ne pro­nonce jamais ce mot effrayant de « confi­ne­ment ». Il laisse ça à son ner­vi Castaner. Et là, on arrive au sum­mum du ridi­cule. Si vous vou­lez sor­tir quand-même, vous pour­rez le faire… à condi­tion de rem­plir ce for­mu­laire. Et en même temps, tout et son contraire. N’importe-quoi, cet aus­weis.Courbe coronavirusSi vous bala­dez Mirza en bas de l’im­meuble, pen­sez à vous rem­plir cette auto­ri­sa­tion, sinon 135 euros d’a­mende !

La République fran­çaise, tou­jours prompte à don­ner des leçons de ver­tu citoyenne au reste du monde, est-elle à la hau­teur de ce défit ? NON, NON et NON ! Ces chiffres nous inter­pellent :Ratio Europe coronavirus contaminés-morts

Le Coronavirus serait-il raciste ou xéno­phobe ? Je doute que ce virus sache trier les natio­na­li­tés. Il fau­dra bien com­pa­rer l’ef­fi­ca­ci­té des soins en Europe ou bien qu’on m’ex­plique pour­quoi :
Italie : 24747 conta­mi­nés pour 1809 décès : on meurt dans 7,3% des cas.
Espagne : 7844 pour 292 : on meurt dans 3,7% des cas.
France : 5437 pour 127 : on meurt dans 2,3% des cas.
Allemagne : 5813 pour 13 : on meurt dans 0,2% des cas, soit dix fois moins que chez nous.
Norvège : 1256 pour 3 : on meurt dans 0,2% des cas.

La méde­cine de guerre est bien meilleure chez les blonds aux yeux bleus que chez les lati­nos. Les Allemands fabriquent des res­pi­ra­teurs arti­fi­ciels, nous ont fait des sacs à main Vuitton. Ces gens du nord ne sont pas fous. À ce jour ils nous ont fer­mé leurs fron­tières qui, parait-il, avaient été sup­pri­mées en Europe.

Il n’y a pas si long­temps, Macron fai­sait gazer les Blouses Blanches et les Gilets Jaunes.Manifestation infirmiers

« Le jour d’a­près », selon Macron, « rien ne sera plus comme avant ». On peut comp­ter sur lui, il sau­ra bien créer une nou­velle médaille. Après celle des vic­times du ter­ro­risme, celle des vic­times du Corona :Ordre impérial chevalier couronneEt l’im­pôt Corona, bien sûr.Impôt Corona

Michel Lebon