#NousLesPremiers pour prendre les mêmes et recommencer

Le site Franceinfo a der­niè­re­ment publié une tri­bune inti­tu­lée « #NousLesPremiers ». Il s’agit d’une lettre ouverte adres­sée au Président Macron dans laquelle les signa­taires se pro­posent de des­si­ner le « monde d’après ». Au bas de cette mis­sive inti­tu­lée « Un scé­na­rio démo­cra­tique pour le “monde d’après », on trouve la griffe de plu­sieurs maires de grandes villes, de pré­si­dents d’exécutifs locaux, de « per­son­na­li­tés » publiques et de simples citoyens « enga­gés ». Ensemble, ils pro­posent trois étapes pour un plan de relance « juste et durable » après la crise due au coronavirus.

On sup­pose que ceux-là n’ont pas vou­lu se lais­ser damer le pion par les José Garcia, Juliette Binoche, Marion Cotillard, Yann-Arthus Bertrand et les 250 autres pré­ten­dues « per­son­na­li­tés » qui, pour pen­ser au monde d’après la crise sani­taire du coro­na­vi­rus, ont lan­cé un fes­ti­val en ligne sur les réseaux sociaux. Ils pro­jettent d’y prendre la parole « via l’art, la lec­ture, la musique, l’humour, le débat, la poé­sie, la danse… dans des domaines aus­si variés que l’égalité, la soli­da­ri­té, les liber­tés, l’alimentation et la san­té locale, le cli­mat, etc… » Tout un programme !

Prenez vos billets, le grand show se tiendra sur Zoom, YouTube et Facebook

Donc, les grands pen­seurs de #NousLesPremiers entendent prendre aus­si leur part dans le « des­sin du che­min qui tire “toutes les leçons de cette crise” » comme ils disent en fai­sant réfé­rence aux pro­pos du chef de l’État dans sa der­nière allo­cu­tion, affir­mant pré­ten­tieu­se­ment : « Nous sou­hai­tons que ne soient pas refaites les erreurs du pas­sé. » S’en suit une cri­tique du fonc­tion­ne­ment démo­cra­tique qui méprise le Parlement – à laquelle on sous­crit volon­tiers – mais sur­tout de la non prise en compte de la Convention Citoyenne pour le Climat, comme si cela était l’enjeu essen­tiel de notre avenir.

Ils pro­posent donc « une méthode démo­cra­tique pour éla­bo­rer […] un grand plan de trans­for­ma­tion de la socié­té […] qui s’articule en trois étapes ». Il y aura d’abord une phase de consul­ta­tion citoyenne, puis la créa­tion d’un Conseil natio­nal de la Transition et enfin la créa­tion d’une Assemblée citoyenne du futur. Nous pas­se­rons sur les moda­li­tés pra­tiques et tech­niques – consul­tables sur le site franceinfo.fr – dans les­quelles on retrouve les antiennes de cette fameuse démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive sauce « Nuit debout » avec laquelle une cer­taine gauche entend bien conti­nuer à impo­ser sa marque.

Ce qui semble plus inté­res­sant à obser­ver, c’est le pro­fil des signa­taires de cette tri­bune. On y trouve donc des élus comme les maires de Paris et Grenoble – bien enten­du ! – ceux de Rennes, Nantes, Roubaix ain­si que le pré­sident de l’Association des Maires Ruraux de France, la pré­si­dente de la région Occitanie et quelques dépu­tés. On y trouve éga­le­ment quelques uns de ces incon­tour­nables « repré­sen­tants de la socié­té civile », les Yann Arthus-Bertrand, Corinne Lepage, Audrey Pulvar, le pro­duc­teur Dominique Besnehard, des pro­fes­seurs de Science-Po, la Gilet Jaune Priscillia Ludosky (!) mais aus­si le très sinueux pré­si­dents du Slip Français. Enfin, on y trouve une papar­delle de diri­geants d’associations et de socié­tés de conseil aux noms plus que folk­lo­riques comme l’Institut des Futurs Souhaitables ou Lucisol (Luberon Citoyen Solaire) ou encore La Compagnie Générale des Autres et l’Université du Nous sans oublier les si pro­gres­sistes formes angli­ci­sées comme « Tribe to be ins­pi­red » et « Together For Earth » !

Mais là où on se marre le plus, c’est en fin de liste où se rangent les fameux « citoyens enga­gés ». L’imagination pédante de cer­tains pour se défi­nir vaut son pesant de caca­huètes. Jugez plu­tôt : Citoyenne, for­ma­trice et faci­li­ta­trice en intel­li­gence col­lec­tive et créa­tive, fal­lait y pen­ser ! On a aus­si un Éco-héber­geur gîte de groupes Terre des sens, mais oui ! Et puis un Anthropoconteur à l’Institut des futurs sou­hai­tables, si, si ! Et puis encore un Architecte de liens et de crois­sance, un Designer Permaculturiste Activiste et d’autre far­fe­lus du genre au melon hypertrophié.

Albert Einstein disait :

« Ce n’est pas avec ceux qui ont créé les pro­blèmes qu’il faut espé­rer les résoudre ».

Or, il est un trait com­mun qui unit tous ces auto-pro­cla­més « éveilleurs de consciences », c’est le confor­misme bêlant.

Ce sont eux, par leurs dis­cours nihi­listes, qui sont res­pon­sables du déli­te­ment de la nation, de la dila­pi­da­tion de l’héritage com­mun, de l’étouffement de la tra­di­tion, de la fal­si­fi­ca­tion de l’histoire, du rem­pla­ce­ment de la culture…
Ce sont eux les plus grands sec­ta­teurs du « pro­gres­sisme » et de la mon­dia­li­sa­tion « heureuse ».

Aujourd’hui, sans aucune honte, ces idiots utiles viennent se mettre en avant avec un « hash­tag » pré­ten­tieux (#NousLesPremiers) pour jouer les pre­miers rôles sous les habits trom­peurs mais bien com­modes du « green washing ». Ils n’ont pas com­pris que les Français n’en veulent plus des gens comme eux qui prônent le tout chan­ger pour que rien ne change.

Alors, puisque nous avons cité Albert Einstein, rap­pe­lons encore cet autre pro­pos du grand homme : « Nous aurons le des­tin que nous aurons méri­té. » Si nous nous lais­sons embo­bi­ner par #NousLesPremiers, nous n’aurons que ce que nous méri­tons. Pour ma part, je ne tiens pas à le véri­fier et je me posi­tionne d’ores et déjà en lan­ceur d’alerte.

Charles ANDRÉ

« L’important n’est pas de convaincre mais de don­ner à réflé­chir. »

3 Commentaires 

  1. Il n’y a aucune crise sani­taire du cov666. C’est moins qu’une grippe mais une énorme escro­que­rie poli­tique et caba­lis­tique. Par ailleurs toutes les sous pros­ti­tuées d’ar­tistes ne font plus recette dans le trou­peau qui s’é­man­cipe. Il est désor­mais néces­saire de poin­ter du doigt qui est l’o­ri­gine de cette salo­pe­rie pla­né­taire et non de se foca­li­ser sur des sal­tim­banques médiocres.

    Répondre
  2. Franchement, ils ne doutent de rien ces c…ards ! Le peuple les rejette mais ils ne veulent pas lâcher le mor­ceau. Comme toutes ces « asso­cia­tions et socié­tés de conseil » qui sont des spé­cia­listes du racket de l’Etat et des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales. Ah, il est bon le pognon du contri­buable ! Tiens, au fait, SOS racisme, le MRAP et les autres ne se sont pas mêlés à cette course à l’é­cha­lote ? C’est étonnant !

    Répondre
  3. #NousLesPremiers = nous les pre­miers pour jouer les pre­miers rôles. Encore et tou­jours.
    La pièce change, mais ils sont tou­jours là à nous faire la comé­die au même théâtre pour avoir le pre­mier rôle et le cachet qui va avec.
    #NousLesPremiers, ça sera : nous les pre­miers à gicler !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code