L’écologie illogique des maires verts

Certes, ce n’est pas encore la mythique Route 66 tra­cée jadis pour la conquête de l’Ouest, tra­ver­sée aujourd’­hui par des hordes de bikers façon Easy Rider, Route 66mais on a la piste cyclable à la Française de Nice à Villeneuve-Loubet, dite « La lit­to­rale ».
La Littorale - Nice port - Villeneuve-Loubet

Créée en 2003 notre Littorale est le royaume de la petite reine. Et des nou­veaux trans­ports doux : la bicy­clette de Paulette se voit par­ta­ger son tra­cé dédié avec toutes sortes d’en­gins qui vont des rol­lers à la rosa­lie en pas­sant par les trot­ti­nettes. Ça en fait du tra­fic.

Les dif­fé­rents édiles sur le par­cours ont donc amé­na­gé cette piste verte comme ils ont pu avec les moyens du bord, de mer. Avec un Stop ici, un feu là, une tra­ver­sée de voie, des trot­toirs à esca­la­der, des obs­tacles en tout genre, des pié­tons qui tra­versent, des pous­settes. On pose plus sou­vent le pied à terre que sur la pédale. Le sla­lom finit par être plus dan­ge­reux que de rou­ler sim­ple­ment sur la route mais qu’im­porte, ce qui compte c’est de sur­fer sur la vague éco­lo.

C’est donc sur cette vague que le maire de Cagnes la Balnéaire vient de diva­guer. Son bord de mer a per­du une voie rou­tière au pro­fit béné­fique des dépla­ce­ments doux, com­prendre non pol­luants.La Littorale - Nice port - Villeneuve-Loubet

Ainsi, un pla­giste char­gé de son mate­las et son mar­mot sous le bras, vou­lant rejoindre son auto sale garée à l’ex­trême droite devra enjam­ber sept espaces dis­tincts (voir pho­to ci-des­sus) en pre­nant garde de :
• tra­ver­ser un espace pié­ton, puis…
• tra­ver­ser la pre­mière piste deux voies cyclable en regar­dant d’a­bord à gauche, puis à droite. Ensuite…
• pas­ser un deuxième espace pié­ton.
• contour­ner les espaces sta­tion­ne­ment qui res­tent, payants bien sûr.
• fran­chir une deuxième deux voies cyclables, en regar­dant d’a­bord à gauche, puis à droite…
• tra­ver­ser au feu une seule voie auto­mo­bile en véri­fiant sa gauche, ce n’est pas fini…
• attendre sur l’î­lot que la deuxième double-voie auto­mo­bile soit claire main droite (Ne pas se trom­per, la main droite est celle qui a le pouce à gauche)
et tra­ver­ser pour rejoindre enfin son véhi­cule garé à Perpette-les-Oies, les places payantes sont rares et chères à Cagnes la Balnéaire.

Comme on le sait, sur la Côte d’Azur, le tra­fic est-ouest est déjà bien dif­fi­cile puis­qu’il ne peut s’ef­fec­tuer que sur le lit­to­ral et sur l’au­to­route… à péage ! Au moins pour les gens qui tra­vaillent, tout le monde ne va pas à la plage, du moins quand c’é­tait encore auto­ri­sé. Trois solu­tions :
1- le bord de mer dit RN98 deux voies,
2- la RN7 deux voies et
3- l’au­to­route 4 voies.

Le maire de Cagnes a donc supprimé une de ces voies, au nom de… de quoi ?

Dès l’annonce du décon­fi­ne­ment, la ques­tion des trans­ports s’est posée. « Comment évi­ter la sur­charge des trans­ports en com­mun et le recours mas­sif à la voi­ture indi­vi­duelle pour pré­ser­ver la qua­li­té de l’air et les dis­tan­cia­tions sociale lors du retour pro­gres­sif au tra­vail ». Action, réac­tion : les tra­vaux ont illi­co été enga­gés. Encore des mil­liers d’eu­ros englou­tis.La Littorale - Nice port - Villeneuve-Loubet

En 2012, le maire de Cagnes avait déjà été la risée du monde avec sa ver­ba­li­sa­tion des cyclistes au delà de 10 km/​h.

Avec cette nou­velle 4 voies vélo, les Cagnois vont sans doute faire un nou­veau buzz.

Le résul­tat ne s’est pas fait attendre, des cen­taines de moteurs qui tournent pour rien à côté d’une voie déserte. Respirez bien fort l’air du large.La Littorale - Nice port - Villeneuve-Loubet

Je sug­gère au maire de Cagnes de réser­ver sur l’au­to­route, qui tra­verse Cagnes sans s’y arrê­ter, deux voies cyclistes pour ache­ver son œuvre, avec péage cela va de soi.

Michel Lebon

8 Commentaires 

  1. J’ai tes­té la nou­velle piste tem­po­raire, j’ai eu la sen­sa­tion de ris­quer ma vie avec les voi­tures qui arrivent en sens inverse. Au lieu de neu­tra­li­ser une voie auto pour en faire une piste cyclable, M Negre ferait mieux de trans­for­mer la piste mixte exis­tante du bord de mer en vraie piste cyclable avec une sépa­ra­tion par trot­toir à l’ins­tar de celle de Nice. Un trot­toir c’est comme une bar­rière que les pié­tons y com­pris les enfants, les cyclistes et les rol­lers res­pectent.

    Répondre
  2. Bonjour
    le vélo aujourd’hui tel qu il est ins­talle dans les villes est du mer­cu­ro­chrome sur une jambe de bois on construit mais on ne pré­voit pas l ave­nir.
    On a construit la zone de FOS SUR MER mais pas les routes ON EST TOUS RESPONSABLES DE CE QUI ARRIVE ON VOTE COMME DES MANCHOTS TANT QUE L’ON AURA 65 A 70% D ABSTENTIONS ON SERA DIRIGE PAR DES GUIGNOLS

    Répondre
  3. n’ou­bliez pas les bonnes idées du maire de Nice aus­si, vive­ment que l’on retourne aux urnes

    Répondre
  4. Même moi qui suis a velo je ne veux pas y aller sur leur nou­velle piste cyclable. C’est une honte ce pro­jet!!!!!! et puis prendre des déci­sions dans sa ville qui en réa­li­té mette en péril la cir­cu­la­tion dans une autre 👎
    Il faut reti­rer ça ça crée des bou­chons et des émis­sions de CO2 ter­ribles

    Répondre
  5. Il ne manque plus que la piste pour les ânes Monsieur Nègre ! (c’est à dire pour vous-même)

    Répondre
  6. Honteux… quid des han­di­ca­pés… scan­da­leux

    Répondre
    • Monsieur Nègre n’a jamais été éco­lo, ça se sau­rait depuis au moins 7 ou 8ans, depuis la béto­ni­sa­tion mas­sive de la ville sans pour autant avoir les Infrastructures qui cor­res­pondent et pour cause nous sommes coin­cés entre mer et mon­tagne… peu de place pour accueillir autant d’ha­bi­tants avec leurs véhi­cules de sur­croît. Les limites sont lar­ge­ment dépas­sées… com­bien d’ha­bi­tants au km2 à Cagnes sur Mer ???
      Beaucoup trop sans aucun doute !
      Quant à la nou­velle piste « cyclable » éphé­mère… Le pom­pon… j’di­rai même mieux… Le bon­net d’âne pour M. NEGRE 😬😬😬🎃🐲

  7. Il y a déjà une voie pour les vélos quel inté­rêt d’en faire une 2e que la route. Aussi des bou­chons du coup.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code