Ganagobie : son histoire, ses produits et son baume du Pèlerin

Connaissez vous l’abbaye de Ganagobie ?

Située dans les Alpes de Haute Provence, cette abbaye pos­sède une his­toire pleine de rebon­dis­se­ments ! Aujourd’hui les moines qui l’occupent condi­tionnent de nom­breux pro­duits cos­mé­tiques pour les­quels ils ont un oeil sur la com­po­si­tion. Parmi leurs baumes, nous revien­drons sur le baume du Pèlerin, avec quelques conseils d’utilisation. Divine Box vous emmène vadrouiller, c’est par­ti !

Ganagobie - Vue extérieure

L’abbaye de Ganagobie est le para­dis des ran­don­neurs ! © Mon RoadTripenProvence

Ça s’en va et ça revient !

L’histoire de Ganagobie com­mence au Xe siècle quand l’évêque de Sisteron, Jean II, décide de créer un monas­tère. Le monas­tère est ain­si confié en 965 à l’abbaye de Cluny. Au début, tout se passe bien, la petite com­mu­nau­té béné­dic­tine se main­tient à une quin­zaine de moines, et pour­suit tran­quille­ment son bout de che­min, entre prière et tra­vail. Mais pen­dant les guerres de reli­gion, le monas­tère est pillé à maintes reprises amor­çant une longue période de des­truc­tions. En voi­ci quelques unes :
• Toujours pen­dant les guerres de reli­gion, le gou­ver­neur de Provence détruit une par­tie des bâti­ments pour évi­ter que les hugue­nots ne s’y réfu­gient.
• À la Révolution, rebe­lote, l’abbaye est à nou­veau sac­ca­gée, le chœur et les tran­septs de l’église sont démo­lis à la masse.
• En 1891, des moines tentent bien de reve­nir et de recons­truire mais ils doivent repar­tir à peine 10 ans après à cause des lois anti­clé­ri­cales de l’époque. Dur, dur, dur !

Finalement, c’est en 1992 que l’abbaye de Ganagobie reprend vie, grâce aux moines de l’abbaye d’Hautecombe, en Savoie, qui cher­chaient un nou­veau lieu pour s’établir. En effet, leur magni­fique abbaye, au bord du lac du Bourget, était vic­time de son charme : les visi­teurs, trop nom­breux, empê­chaient la vie de prière et de tra­vail des béné­dic­tins. Et hop, donc, direc­tion Ganagobie en pleine Provence, pour y trou­ver un peu plus de calme…

Ganagobie - Cloître

Après de nom­breuses péri­pé­ties, l’abbaye de Ganagobie est fina­le­ment habi­tée par des béné­dic­tins venus d’Hautecombe – © Divine Box

Des cosmétiques mais pas que !

Aujourd’hui la com­mu­nau­té de Ganagobie compte qua­torze moines béné­dic­tins, qui suivent donc la règle de saint Benoît “ora et labo­ra” (prie et tra­vaille). Ils se ras­semblent ain­si 7 fois par jour pour chan­ter les offices, le pre­mier étant à 5 heures du matin !

Et pour ce qui est du tra­vail, la com­mu­nau­té s’est notam­ment lan­cée en 1950 dans les pro­duits cos­mé­tiques monas­tiques. Ils ont com­men­cé avec une simple eau de toi­lette et condi­tionnent aujourd’hui quan­ti­té de baumes, de crèmes, d’eaux de toi­lettes, d’huiles essen­tielles, de savons, de sham­poings… Leur best sel­ler, le baume du Pèlerin, dont on vous parle juste après, est très répu­té, notam­ment en réflexo­lo­gie. À cause de l’âge avan­cé des moines, ceux-ci ne sont plus enga­gés phy­si­que­ment dans la pro­duc­tion mais ils contrôlent encore les for­mules, gage de qua­li­té !
Mais les moines ne s’arrêtent pas là.
Ils pro­duisent aus­si du miel, du jus d’ar­gou­sier, des confi­tures et même de l’encens ! Ces der­niers ont des noms enchan­teurs comme par exemple Nazareth, Vatican, Bethléem ou encore Jérusalem…
Sans oublier bien sûr un autre tra­vail qui leur demande beau­coup de temps : ils assurent la conser­va­tion et la reliure des 100 000 livres de la biblio­thèque, soit 5 kilo­mètres de rayons ! Imaginez…

Ganagobie - Crème mains

Les moines condi­tionnent aus­si cette crème pour les mains de Ganagobie, à base de beurre de kari­té – © Divine Box

Le Baume du Pèlerin : késako ?

Présentation du baume : comme on l’a sou­li­gné un peu plus tôt, le baume du Pèlerin est un des pro­duits phares du monas­tère de Ganagobie. C’est une crème de mas­sage pour le soin et l’hygiène des pieds, à base d’huiles essen­tielles. Il est notam­ment recon­nu pour :
• son action déso­do­ri­sante, grâce prin­ci­pa­le­ment à l’huile essen­tielle de sauge,
• son action nour­ris­sante, grâce aux huiles essen­tielles de sauge, de camphre, d’eucalyptus, de gaul­thé­rie, de roma­rin et de menthe,
• son action répa­ra­trice, grâce aux huiles essen­tielles de lavan­din, d’eucalyptus, de girofle et de roma­rin,
Cette pom­made est donc par­fai­te­ment adap­tée pour les pieds secs, endo­lo­ris, échauf­fés ou cre­vas­sés. Il s’utilise avant, pen­dant et après une longue marche, ou encore en réflexo­thé­ra­pie, une thé­ra­pie qui rééqui­libre l’organisme par le mas­sage.

Ganagobie - Baume pèlerin

Bien uti­li­sé, le baume du Pèlerin convient par­fai­te­ment pour nour­rir et hydra­ter les pieds secs et endo­lo­ris – © Divine Box

Comment utiliser le baume du Pèlerin ?

Pour un mas­sage opti­mal avec le baume du Pèlerin, voi­ci com­ment pro­cé­der :
1. Massez len­te­ment l’ensemble de la plante du pied en remon­tant de la pointe des orteils vers le talon [1 mn].
2. Effectuez des pres­sions sur la zone du plexus solaire puis de la thy­roïde [1 mn].
3. Effectuez des pres­sions sur le gros orteil, du som­met de l’ongle vers la base [1 mn].
4. Effectuez des pres­sions sur les autres orteils, du som­met de l’ongle vers la base [1 mn].
5. Effectuez des pres­sion puis un mas­sage sur la ligne externe et la ligne interne en des­cen­dant vers le talon [1 mn].
6. Effectuez des pres­sions sur toutes les autres zones de la plante du pied, en des­cen­dant vers le talon [1 mn].
7. Pour finir, mas­sez len­te­ment à nou­veau l’ensemble de la plante du pied en remon­tant de la pointe des orteils vers le talon [1 mn].
8. Veillez à bien lais­ser repo­ser vos pieds 15 mn mini­mum après chaque séance de mas­sage.
Pour cha­cun des point pré­cé­dents, pen­sez à tou­jours bien appli­quer une petite noi­sette de baume du Pèlerin sur la peau. Si besoin, n’hésitez pas à renou­ve­ler la quan­ti­té.

Ganagobie - Sauge

La sauge, qui entre dans la com­po­si­tion du baume du Pèlerin, est une plante per­met­tant notam­ment d’apaiser les odeurs de trans­pi­ra­tion des pieds

Où et comment acheter les produits de l’abbaye de Ganagobie ?

Pour cela, vous pou­vez vous rendre direc­te­ment au maga­sin de l’abbaye (Le Prieuré, 04310 Ganagobie) ou bien en ligne : cli­quez ici pour ache­ter les pro­duits de l’abbaye de Ganagobie.

Sinon, vous pou­vez aus­si cli­quer ici pour en savoir plus sur le baume du Pèlerin !

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code