APOAL les neuneus !

2004, TF1 pré­sente un nou­veau jeu : À Prendre Ou À Laisser, par Hubert de Shelby de Clausade. Grand aris­to­crate spé­cia­liste des émis­sions à haute teneur cultu­relle à qui ont doit entre autres : Bo le lava­bo de Vincent Lagaf, La roue de la for­tune, Le juste prix, Les reines du shop­ping, etc. Sans oublier l’emblématique Êtes-vous plus fort qu’un élève de 10 ans ? en 2007 sur M6, ani­mé par Roland Magdane. Le jeu per­met­tait à des can­di­dats adultes de tes­ter leurs connais­sances face à des élèves de pri­maire. Pas facile.

Au moins, avec APOAL, même pas dix ans d’âge mental requis, vous pouvez gagner avec un QI d’huître

HuîtresDans sa ver­sion 2020, ce ne pou­vait être que notre brillant Hanouna qui soit qua­li­fié pour reprendre le flam­beau de l’Arthur de l’é­poque.

C8 offre à son ani­ma­teur vedette la plus forte tranche horaire de 20h15 à 21h15, un « prime time » comme on dit en lan­gage hanou­nesque, com­prendre quand la publi­ci­té rap­porte le plus.

En 2004, 22 can­di­dats repré­sen­tant 22 régions se dis­pu­taient dans un stu­pide hasard d’ou­vrir leur boite conte­nant aléa­toi­re­ment de 0,01 à 500 000 euros. Il y avait le can­di­dat Bourgogne, Alsace, Languedoc, etc.
Aucune ques­tion mode « Question pour un cham­pion », aucune épreuve mode « La tête et les jambes ». Rien, encé­pha­lo­gramme plat, juste déci­der quelle boite ouvrir… ou pas. Sans doute encore trop cultu­rel et bête­ment enra­ci­né.
Dans la ver­sion 2020 enri­chie, les can­di­dats se voient affu­blés d’un sobri­quet plus com­pré­hen­sible par le bulot fran­çais de base. Il faut bien recon­naître qu’en 2020 Geoffroy l’hur­lu­ber­lu, ça parle mieux que François de Franche-Comté en 2004.

À Prendre Ou À Laisser

Cerveaux co-vides con-finés dans les cages en verre

À Prendre Ou À Laisser

Ou encore la bran­chée, la sosie, la top-model…

À la fin, au bout de quelques heures de jeu et un sus­pens insou­te­nable soi­gneu­se­ment entre­te­nu par un numé­ro de cirque d’Hanouna, le can­di­dat repart avec son lot (de conso­la­tion, ledit ban­quier mani­pu­la­teur et expert en pro­ba­bi­li­tés per­dantes veille au grain). Ici, Hanouna en conver­sa­tion avec ce per­son­nage ima­gi­naire du méchant ban­quier qui pro­pose des « deals » (en lan­gage pour Kevin et Shirley) à faire hur­ler les boi­teux du cer­veau mis en boite par le facé­tieux Cyril.

Cyril Hanouna - À Prendre Ou À Laisser

Le can­di­dat dans un cruel dilemme, « J’ouvre ou j’ouvre pas ? ». On tremble ! (sur­tout qu’ils n’ont pas de masque)

Pour ceux qui ne pensent pas qu’il soit pos­sible d’i­ma­gi­ner plus débile, essayez quelques minutes un soir sur C8. Laissez votre cer­veau sur la table de salon par pré­cau­tion et por­tez un masque !
Le JOUR D’APRÈS CO-VIDE reprend tran­quille­ment son cours, comme AVANT.

La lobotomisation des cerveaux continue…

Michel Lebon

1 commentaire

  1. Tout est très bien orga­ni­sé ; plus les gens sont bêtes et plus ils sont mani­pu­lables !
    Ça marche tel­le­ment bien ! La preuve : les gens portent même les masques seuls dans leur voi­ture !!
    Le TELECON a de beaux jours devant lui !!

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code