La Légion : pourquoi fascine-t-elle toujours ?

Ce ne sont pas les docu­men­taires, les films, les livres, les chan­sons sur la Légion qui manquent, tel­le­ment cette ins­ti­tu­tion fas­cine tou­jours. Ancien légion­naire lui-même, le major Houssin s’est pen­ché de manière très ori­gi­nale sur le sujet : le recru­te­ment.

L’engagement dans la Légion est un acte de cou­rage intrin­sè­que­ment libre. Mais qu’est-ce qui pousse les can­di­dats à se pré­sen­ter libre­ment au centre de recru­te­ment d’Aubagne ? En se deman­dant lui-même com­ment il s’é­tait retrou­vé là alors qu’il ne s’y pré­des­ti­nait pas — et qu’il y a pas­sé 38 ans ! — le légion­naire Houssin s’est atta­qué au cœur de ce qui fait la Légion : le volon­ta­riat et la sélec­tion. L’auteur pré­cise : « Néophyte, sans autre for­ma­tion que tech­nique à défaut de diplômes uni­ver­si­taires ou de recon­nais­sance intel­lec­tuelle, j’ai donc abor­dé ce domaine avec modes­tie, et avant tout, en essayant de rendre à cha­cun ce qui lui est dû. » Comme s’il avait un besoin de rendre à la Légion tout ce qu’elle lui a appor­té : un sens à sa vie.

La Légion Étrangère porte tou­jours bien son nom puis­qu’en 2019, 89 % des légion­naires sont d’o­ri­gine étran­gère. C’est bien que la fas­ci­na­tion fonc­tionne tou­jours, près de deux siècles après sa créa­tion en 1831.

Ce livre est une réfé­rence, tel­le­ment il est com­plet et docu­men­té. C’est un livre rigou­reux et beau. Il est magni­fi­que­ment illus­tré.

Recrutement Légion

Recrutement Légion

Recrutement Légion

Recrutement Légion

Le Recrutement à la Légion Étrangère – Histoire et Évolutions 1831 – 2019
par le major Jean-Michel Houssin
Éditions D’un autre ailleurs

3 Commentaires 

  1. La légion m a libé­ré de mes chaînes

    Répondre
  2. Rien n’est au hasard. Quelque part, c’était pré­vu ain­si. En ce mois de juin 1979, il fal­lut pous­ser la porte. LPN

    Répondre
  3. La Légion m’a en effet peut être sau­vé la vie, nul ne peut dire ce qu’au­rait été ma vie si je n’a­vais pous­sé la porte du fort de Nogent un cer­tain mois de juin 1979. Mais oui, le Légion m’a beau­coup appor­té.
    LPN.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code