Le masque est obligatoire sauf quand il est interdit

La loi en France a ceci de vertigineux que tout ce qui est présenté interdit peut être autorisé par la même loi et réciproquement.

Loi interdisant dissimulation visage

Ainsi en est-il du masque, de la liber­té d’ex­pres­sion, de mani­fes­ta­tion et tous les recoins de notre vie. Exemple avec cette loi Sarkosy-Fillon de 2011 :

Loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public

Article 1 : Nul ne peut, dans l’es­pace public, por­ter une tenue des­ti­née à dis­si­mu­ler son visage.
Article 2 : L’interdiction pré­vue à l’ar­ticle 1er ne s’ap­plique pas si elle est jus­ti­fiée par des rai­sons de san­té
Article 3 : La mécon­nais­sance de l’in­ter­dic­tion édic­tée à l’ar­ticle 1er est punie de l’a­mende pré­vue pour les contra­ven­tions de la deuxième classe.

visage-decouvert.gouv.fr

Au moment où la para­noïa géné­ra­li­sée entre les Pour le masque et les Contre le masque ali­mente tous les débats, occul­tant au pas­sage les véri­tables pro­blèmes de notre socié­té, le Français (enfin le mou­geon contri­buable à peau blanche) ne com­prend plus rien au dress-code sani­ta­ro-urbain en vigueur sur le lieu. Chacune de ses sor­ties publiques est ver­ba­li­sable. Le simple fait de tra­ver­ser la rue pour cher­cher du bou­lot peut vous faire pas­ser d’une zone non masque à une zone masque.

Police Cagnes-sur-Mer masquée

La police mas­quée de Cagnes-sur-Mer. Ça rigole plus !

Un truc utile : il suf­fit par exemple de se fier aux professionnel·les du trot­toir : numé­ros pairs les péri­pa­té­ti­ciennes sont mas­quées, numé­ros impairs leur rouge à lèvre est visible.

Dorénavant, quand vous sor­ti­rez, n’ou­bliez pas votre plan masque et votre montre. Sinon 135 euros !

Zone masque obligatoire Concombre masqué

Paris - Zones masque

Après Paris-plage, Paris-masque. À ce niveau de ridi­cule, il vaut mieux se cacher der­rière son masque.

Les mains hydro-alcoo­li­sées, l’ap­pli­ca­tion Covid-19 sur le télé­phone, l’au­to-auto­ri­sa­tion de sor­tie signée, la carte de paie­ment sans contact, la dis­tance de sécu­ri­té d’un mètre avec les autres zom­bies, sans décol­le­té pour ces dames, la tem­pé­ra­ture de moins de 37,5° à l’ombre, sans vapo­ter pour ne pas pro­pul­ser des gout­te­lettes.

Et puis m… ! Qu’on en finisse, qu’on finisse tous mas­qués, par­tout !

Qu’on achève de disparaître au profit de ceux qui nous remplacent…

… cime­terre au clair en hur­lant à gorge déployée « Allahu Akbar ! » et se foutent pas mal des zones avec ou sans masque.

Michel Lebon

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code