Et si le masque, ce n’était pas assez ?

Je vous sau­rais gré de publier dans vos colonnes cet appel à tous vos lecteurs…