Estrosi doit exempter les cyclistes du port du masque

1 sep­tembre 2020 | 1 com­men­taire

Toutes les asso­cia­tions Bien Pensantes pari­siennes ont loué la déci­sion de la mai­rie de Paris d’exemp­ter les cyclistes et les cou­reurs à pied du port du masque.

Sitôt la mesure annon­cée par la pré­fec­ture de Paris de rendre le port du masque obli­ga­toire à tous « les pié­tons cir­cu­lant dans les espaces publics, les uti­li­sa­teurs de vélos, deux-roues, trot­ti­nettes et autres engins de mobi­li­té per­son­nels », la mai­rie de Paris est mon­tée au cré­neau.

Le pre­mier adjoint à la mai­rie de Paris, Emmanuel Grégoire, décla­rait sur RTL : « Pour le vélo, ce n’est pas une bonne idée, c’est très dés­in­ci­ta­tif. Nous deman­dons à la pré­fec­ture de police d’y réflé­chir à nou­veau ». Puis il en remet­tait une couche sur France-Info : « Nous sommes oppo­sés au port du masque à vélo parce que rien sur le plan scien­ti­fique n’at­teste que c’est dan­ge­reux et c’est sur­tout contre-pro­duc­tif ».

Rétropédalage immé­diat de la pré­fec­ture de Paris qui est pour­tant inflexible sur d’autres mesures comme les mani­fes­ta­tions des Gilets Jaunes qu’elle réprime avec bru­ta­li­té. Mais là, il s’a­git des bobos pari­siens, com­pre­nez des élec­teurs de Macron.

La préfecture de Paris reconnaît ainsi que le masque ne sert à rien

Masque Obéissance

Le port du masque ne sert qu’à une seule chose : ne pas payer d’a­mende !

Ainsi donc une élite pari­sienne est par­ve­nue à se faire exemp­ter de cet accou­tre­ment gênant, humi­liant, « sur­tout contre-pro­duc­tif » selon la mai­rie de Paris, tan­dis qu’il reste obli­ga­toire pour « ceux qui ne sont rien ». Nous sommes en plein dans la farce mas­quée comme le rele­vait récem­ment Michel Maffesoli dans nos colonnes (lire Michel Maffesoli : « Macron ven­tri­loque de la farce mas­quée » du 30 août 2020).

Et à Nice ? Estrosi doit en faire autant !

Si le port du masque à vélo n’ap­porte rien sur le plan scien­ti­fique et qu’il « est sur­tout contre-pro­duc­tif » à Paris, pour­quoi en serait-il autre­ment à Nice ?

Christian Estrosi aurait dû pro­fi­ter du séjour du Tour de France pen­dant trois jours à Nice — ce qui lui a coû­té un bras — pour annon­cer cette mesure de bon sens. Lui qui est si prompt à se mettre en valeur dans les médias, il aurait souf­flé la vedette à Paris. Maintenant c’est Anne Hidalgo qui retient toute l’at­ten­tion bien­veillante des médias.

Mais mon­sieur le Maire, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Massimo Luce

1 commentaire

  1. QUAND VA T ON COMPRENDRE QUE LE MASQUE VA ENGENDRER DES INFECTIONS PULMONAIRES ET SANGUINES PLUS QUE LE CORONA
    IL Y EN A QUI ONT INTÉRÊT A CE QUE CELA RESTE VOIRE EMPIRE POUR DIRE « VOUS VOYEZ JAVAIS RAISON »
    LA PLUS GROSSE ABERRATION EST QUE SUR 23 TESTS REMBOURSES PAR LA SÉCU UN SEUL EST FIABLE A 99% C’EST A CROIRE QUE PERSONNE NE SURVEILLE LES DÉPENSES IL Y A UN je‑m’en-foutisme DU MOMENT QUE LE CONTRIBUABLE PAYE

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code