Puisons nos ressources dans notre culture !

4 sep­tembre 2020 | 1 com­men­taire

À quoi se raccrocher lorsque tout s’effondre autour de soi ?

Tout semble déses­pé­ré. Tout ce qui a fait notre civi­li­sa­tion s’ef­fondre devant nos yeux éber­lués : le vivre ensemble, la soli­da­ri­té, le sen­ti­ment de par­ta­ger une même Histoire, la cour­toi­sie, l’art, l’ins­truc­tion publique, la confiance envers autrui, la gran­deur d’âme. Tout se désa­grège et nous nous deman­dons impuis­sants : que faire ?

Accrochons nous à notre culture !

« La culture, c’est ce qui demeure dans l’homme lors­qu’il a tout oublié » nous rap­pelle Émile Henriot, écri­vain et cri­tique lit­té­raire fran­çais (1889−1961), élu à l’Académie Française en 1945.

C’est notre culture mul­ti­mil­lé­naire qui nous sau­ve­ra. On com­prend du reste pour­quoi le can­di­dat Macron avan­çait qu’elle n’exis­tait pas. Mais si ! Elle existe au plus pro­fond de nous qui croyons avoir tout oublié. Tout ? Non pas tout à fait.

Par exemple Jacques Brel peut nous aider, et bien sûr tant d’autres. Mais écou­tons Jacques Brel et repre­nons nous. Il nous éclaire tou­jours autant.

Georges Gourdin

1 commentaire

  1. Ce sont les mou­tons, les ventre-mous, qui feront les élec­tions. Le gou­ver­ne­ment le sait bien et les chou­choute.
    Les par­tis poli­tiques doivent, eux, se réveiller.
    Ne plus par­ler sans fin de ce qui ne va pas mais au contraire dire « ce que eux feront ». Il faut faire voir les pro­grammes, les expli­quer avec des lan­gages simples… Encore faut-il qu’il y ait des pro­grammes !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code