Ma semaine d’observation de l’info (25 octobre 2020)

24 octobre 2020 | 3 Commentaires 

Chronique du Kali-Yuga

Dimanche 18 octobre 2020

12 avril 1986, Pasqua : « Il faut ter­ro­ri­ser les ter­ro­ristes. »
13 mai 2002, Chirac : « Il ne peut y avoir de sanc­tuaire pour les ter­ro­ristes. »
20 juin 2005, Sarkozy : « Dès demain, on va net­toyer au Karcher la cité des 4 000. »
28 août 2020, Hollande : « Les ter­ro­ristes ont per­du. »
25 sep­tembre 2020, Valls : « Ne soyons pas naïfs, il y a un enne­mi, c’est bien l’is­la­misme. »
17 octobre 2020, Macron : « Ils ne pas­se­ront pas ! »

Compromissions Arabie saoudite

Et bien sûr, le maire de Nice figure en bonne place par­mi ces fan­fa­rons. Au len­de­main de l’at­ten­tat extra­or­di­nai­re­ment meur­trier du 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais il décla­rait :
15 juillet 2016, Estrosi : « Après Paris, après Bruxelles, c’est à Nice que le ter­ro­risme frappe, avant de frap­per ailleurs si une fois de plus on ne prend pas conscience du fait que la France est en guerre. On l’a oublié après Charlie Hebdo et on a eu le Bataclan, on l’a oublié après le Bataclan et il y a eu Bruxelles, on l’a oublié après Bruxelles et il y a désor­mais Nice », pré­ci­sant : « Il faut un sur­saut. Je le demande au gou­ver­ne­ment. Si l’heure n’est pas à la polé­mique, je me pose bien sûr des ques­tions. Pourquoi l’État a‑t-il annon­cé hier à midi la levée de l’é­tat d’ur­gence et déci­dé hier soir qu’il faut le pro­lon­ger de trois mois ? Tout ça me paraît bien désor­don­né. » (à cette époque Estrosi n’é­tait pas l’a­mi du Président de la République).

Lundi 19 octobre 2020

Vacciner en masse la popu­la­tion mon­diale contre la Covid-19 per­met­trait de doper la crois­sance de 9.000 mil­liards de dol­lars d’i­ci 2025, a cal­cu­lé le Fonds moné­taire inter­na­tio­nal (FMI).
« C’est par­ti­cu­liè­re­ment impor­tant pour les pays en déve­lop­pe­ment », a sou­li­gné sa direc­trice géné­rale, Kristalina Georgieva, appe­lant à « une coopé­ra­tion inter­na­tio­nale forte » pour s’as­su­rer que la dis­tri­bu­tion des vac­cins se fasse de manière équi­table et atteigne tous les pays.
Soutenez la crois­sance… faites-vous vacciner ! Big pharma is big business

Mardi 20 octobre 2020

Le Parti Communiste, par­ti, il faut le rap­pe­ler, le plus cri­mi­nel de l’his­toire de la pla­nète (pas inter­dit pour autant en France, contrai­re­ment à d’autres) se fait encore remar­quer par quelques actions stu­pides et décon­nec­tées du monde actuel.
À Dreux, avec le concours de La France Insoumise et divers sym­pa­thi­sants de gauche, il a pris l’i­ni­tia­tive de débap­ti­ser la rue Marcel Bigeard, inau­gu­rée il y a un an par le maire Gérard Hamel. Celui-ci, béné­fi­ciant de l’approbation de sa majo­ri­té, a vou­lu ain­si rendre hom­mage au géné­ral 4 étoiles ayant com­bat­tu sur divers fronts, dont celui de l’Algérie.
C’est ain­si que les plaques « rue du géné­ral Bigeard », ont dis­pa­ru same­di matin, au pro­fit de pan­cartes rue Maurice Audin, du nom d’un mili­tant com­mu­niste, par­ti­san de l’indépendance de l’Algérie.
Mais, alors que Gisèle Quérité, pas­sio­na­ria locale du Parti com­mu­niste, a enta­mé son dis­cours dénon­çant « un nom salis­sant une rue et une ville toute entière », un groupe de paras pos­tés sur le trot­toir en face, ont enta­mé à tue-tête La Marseillaise.Dreux - Rue Marcel Bigeard

Mercredi 21 octobre 2020

Mon petit mot sur la Covid, il faut bien.….
Sorti en 2011, le film de Steven Soderbergh, Contagion avec entre autres, Marion Cotillard, suit la rapide pro­gres­sion d’un virus mor­tel qui tue en quelques jours. Alors que l’épidémie se pro­page à grande vitesse, la com­mu­nau­té médi­cale mon­diale tente, dans une course effré­née contre la montre, de trou­ver un remède et de contrô­ler la panique qui se répand encore plus vite que le virus. Les gens eux se battent pour sur­vivre dans une socié­té qui se désa­grège.
Ça vous rap­pelle quelque chose ?
Ce film a aus­si ins­pi­ré nos jour­naux TV puisque des images pré­sen­tées au début de l’é­pi­dé­mie, comme venues de Chine avec l’en­ter­re­ment de dizaines de corps, étaient en fait extraites de ce film… (à 1h03 si vous pou­vez le trou­ver en strea­ming…).
On ne peut déci­dé­ment se fier à personne…Contagion

Jeudi 22 octobre 2020

Hier s’ou­vrait le pro­cès de Damien Rieu, res­pon­sable de « Génération Identitaire », au sujet de l’ac­tion du groupe de jeunes sur la fron­tière des Hautes Alpes. J’avais rela­té le pre­mier pro­cès qui s’é­tait dérou­lé en août 2019, condam­nant 3 membres de Génération Identitaire à 6 mois de pri­son ferme, à la sup­pres­sion de leurs droits civils et civiques pour une durée de cinq ans, plus des amendes indi­vi­duelles, et l’association à 75 000 € d’amende, soit la peine maxi­mum (lire Génération Identitaire : une peine pour cas­ser le mou­ve­ment du 30 août 2019).
Le pro­cès en appel vient donc de débu­ter, et Damien Rieu m’a trans­mis le texte de son inter­ven­tion au pro­cès. En voi­ci l’introduction :

« Un mot rapide sur la moti­va­tion poli­tique de cette opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion.
Nous pen­sons que l’im­mi­gra­tion est un dan­ger pour les Français et un fléau pour les pays de départ.
Elle crée des ten­sions cultu­relles et des divi­sions qui deviennent insur­mon­tables dans les socié­tés d’ac­cueil : le « face à face » chez Gérard Collomb, la « par­ti­tion » chez François Hollande.
Elle est géné­ra­trice de haine et vio­lence quand elle oblige à faire vivre ensemble des cultures que tout oppose.
Elle nour­rit le tra­fic d’êtres humains, les mafias de pas­seurs et les patrons-voyous en met­tant en dan­ger la vie des migrants ber­cés par le mythe d’un eldo­ra­do euro­péen qui n’existe pas.
Elle camoufle l’in­fil­tra­tion de jiha­distes. Je me per­mets de rap­pe­ler que les deux der­niers atten­tats ter­ro­ristes isla­mistes ont été com­mis par un migrant pakis­ta­nais et un migrant tchét­chène.
Il y a deux choses qui nous séparent de la répu­blique isla­mique du Pakistan où les habi­tants se féli­citent des attaques de Charlie Hebdo : la dis­tance et les fron­tières.
Le monde moderne a abo­li la pre­mière, il ne nous reste que la seconde. C’est pour­quoi je suis convain­cu que les fron­tières sont des fac­teurs de paix et de sécu­ri­té entre les peuples.
Elles jouent le même rôle que le por­tique de sécu­ri­té à l’en­trée de ce palais de Justice, le même rôle que la porte de votre maison. »

Peut-être que ce jour-là, Génération Identitaire a sau­vé un ensei­gnant de la décapitation…Génération Identitaire Defend Europe Alpes Col Échelle

Vendredi 23 octobre 2020

Patrick Pelloux, le très média­tique méde­cin pra­ti­cien hos­pi­ta­lier urgen­tiste à l’hôpital Saint-Antoine de Paris depuis 1995 et pré­sident de l’Association des méde­cins urgen­tistes hos­pi­ta­liers de France (AMUHF), avait décla­ré sur France 2 en avril 2020 :
« Honnêtement je vais vous dire un truc : tous mes confrères méde­cins qui ont été tou­chés par la covid-19 ont tous pris de la chlo­ro­quine.
Donc il y a une espèce d’hypocrisie à dire que l’on va attendre des études pour savoir ce que l’on fait.
Ma foi, je pense qu’il faut vrai­ment se don­ner toutes les chances pour les malades. »
Une accu­sa­tion pas­sée rela­ti­ve­ment sous silence à l’é­poque, mais reprise il y a quelques jours par nos confrères de Médiapart. Or cet article vient d’être tout sim­ple­ment sup­pri­mé sur la page de Médiapart.Médiapart - censure

Heureusement une autre ver­sion de l’ar­ticle com­plet est parue ici. Pelloux y cite les noms des poli­ti­ciens qui ont été soi­gnés de la Covid avec la chlo­ro­quine : Buzyn, Karine Lacombe, Jacob, Ciotti, Mélenchon et bien d’autres. Sans oublier bien sûr notre maire de Nice, Christian Estrosi. Ce qui, on le com­prend, n’a pas dû faire plai­sir à Big Pharma qui veut faire vac­ci­ner la pla­nète entière ! (cf. supra)

Samedi 24 octobre 2020

À pro­pos de l’is­lam, Pascal Praud sur Cnews le 19 octobre a redif­fu­sé cette inter­view de Jean-Marie Le Pen par Pierre-Luc Séguillon. Elle date de 1989, presque 30 ans !
Ce qui est amu­sant, c’est d’en­tendre à la suite les com­men­taires d’Ivan Rioufol et de Jean Claude Dassier, en choeur : « Oui mais, c’est lui le « point de détail et Durafour-cré­ma­toire ». Autrement dit, il ne faut rete­nir que cela. Son avis sur l’is­lam n’a aucune impor­tance.
Qui veut noyer son chien l’ac­cuse de la rage. C’est bien connu.

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain.…
Patrice LEMAÎTRE

3 Commentaires 

  1. Tout notre sou­tien à la résis­tance iden­ti­taire face aux col­la­bos isla­­mo-gau­­chistes du « camp répu­bli­cain », de l’ex­trême-gauche au LR, des mer­dias offi­ciels, à la majo­ri­té du corps ensei­gnant, en pas­sant par les forces du désordre, qui ont pré­pa­ré le ter­rain à la situa­tion à laquelle nous sommes confron­tés. Des fonc­tion­naires cou­pables a mini­ma par leur silence.
    Rares sont les résis­tants, ils sont à peu près tous cata­lo­gués à « l’ex­trême droite »…

    Répondre
  2. L’on attend des exa­mens sur la chlo­ro­quine
    Elle pos­sède une AMM
    Donc elle doit être consi­dé­rée comme tout médi­ca­ment qui en pos­sède une et doit etre déli­vrée sur ordon­nance
    Donc si je com­prends bien : après 40 ans et plus, ce sont des gui­gnols qui ont don­né l’AMM
    Donc : les sur­vi­vants en tôle puisque c’est un poi­son ! Tentative d empoi­son­ne­ment de la popu­la­tion française !

    Répondre
  3. Bonjour
    Pour ce qui est du covid 19 je vous le rap­pelle est une chi­mère et non un virus natu­rel un film aurait dû nous ouvrir les yeux : JE SUIS UNE LÉGENDE avec Will Smith
    Une chi­mère sor­tie du virus du SIDA qui décime la pla­nete… tiens tiens bizarre vous avez dit bizarre comme c’est bizarre

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code