Ma semaine d’observation de l’info (15 novembre 2020)

15 novembre 2020 | 1 com­men­taire

Chronique du Kali-Yuga

Dimanche 8 novembre 2020

3 novembre 2020 en soi­rée, au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Une équipe de la Bac remarque un échange d’argent entre deux indi­vi­dus dans le hall d’une cité que nos poli­tiques nomment « sen­sible », c’est à dire peu­plée d’in­di­vi­dus à forte ori­gine étran­gère. C’est la nuit, c’est le confi­ne­ment, les deux hommes ne portent pas de masque.
Pendant que l’un des deux s’é­loigne et monte dans l’im­meuble, l’autre reste au rez-de-chaus­sée. Les poli­ciers décident alors de contrô­ler son iden­ti­té.
Quand son com­père redes­cend des étages, il s’en­fuit à la vue des poli­ciers qui finissent par le rat­tra­per. L’homme jette alors un objet par une fenêtre. Les poli­ciers le récu­pèrent, il s’a­git d’une pla­quette de résine de can­na­bis (100 grammes).
Ils inter­pellent donc les deux indi­vi­dus et une per­qui­si­tion est menée au domi­cile du déten­teur de la pla­quette. Là, les fonc­tion­naires de police découvrent envi­ron 9 kilos de résine de can­na­bis, quelques cen­taines d’eu­ros et une comp­teuse à billets. L’homme inter­pe­lé, tra­di­tion­nel­le­ment « très connu des ser­vices de police », se rebelle alors et se met à mordre l’un des poli­ciers, ce qui entraîne plu­sieurs plaintes à son encontre.
Dans un pays nor­mal, l’his­toire aurait pu s’ar­rê­ter là, avec une condam­na­tion nor­male. Mais nous sommes en France, et le Syndicat de la magis­tra­ture, très ancré à gauche et immi­gra­tion­niste, règne sur la Justice.
C’est ain­si que dès le len­de­main, la magis­trate du TGI de Bobigny, char­gée de l’af­faire, a consi­dé­ré que le contrôle d’i­den­ti­té de l’in­di­vi­du res­té en attente dans le hall n’é­tait pas légi­time. Par consé­quent toutes les infrac­tions qui en découlent ne pou­vaient pas être rete­nues. C’est-à-dire le délit de fuite, la pla­quette jetée, les 9 kilos de résine trou­vée, la mor­sure du poli­cier… tout a été clas­sé 36 : irré­gu­la­ri­té de pro­cé­dure !
L’argent a bien enten­du été ren­du à l’in­di­vi­du… et il est res­sor­ti libre le len­de­main, soit le 4 novembre 2020. L’histoire ne dit pas si les poli­ciers ont dû s’ex­cu­ser auprès de lui.

PV Stup Commissariat Blanc Mesnil (1)
Cliquer sur les images pour les agrandir

Lundi 9 novembre 2020

Prestation théâ­trale pour Jean-Luc Mélenchon hier soir au JT mains­tream. Il nous informe qu’il sera can­di­dat à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle en 2022… s’il obtient 150 000 « par­rai­nages » popu­laires, condi­tion qu’il s’im­pose comme s’il s’a­gis­sait d’un obs­tacle phé­no­mé­nal à fran­chir, alors qu’il sait très bien que c’est une brou­tille pour un tri­bun comme lui qui compte plus de 2,2 mil­lions d’abonnés sur son compte Twitter, et envi­ron 1,2 mil­lion sur sa page Facebook. Ce ne sera donc pas un exploit fantastique.

Par ailleurs Mélenchon pré­sente la condi­tion qu’il s’im­pose comme quelque chose de nou­veau, de révo­lu­tion­naire par rap­port aux « pri­maires » qui risquent de se repro­duire à gauche comme à droite afin de défi­nir les can­di­dats les plus aptes (on ne rit pas !). Oui, mais, Mélenchon res­te­ra tou­jours Mélenchon. Sa pro­po­si­tion d’être adou­bé par des « par­ti­sans », il l’a­vait déjà sor­tie du cha­peau en 2016 ! Comme Arlette en son temps, Jean-Luc est par­ti pour être le can­di­dat per­pé­tuel d’une extrême gauche qu’il croit mono­li­thique.
Si vous êtes d’ac­cord avec ce qu’il pro­pose, vous pou­vez tou­jours lui don­ner votre voix !
Pour ma part, je serai can­di­dat à condi­tion de dépas­ser 25 « like » sur mon compte Facebook !

Mardi 10 novembre 2020

Allez, un peu de dou­ceur dans ces périodes d’an­xié­té géné­rale, ça ne fait de mal à per­sonne. À Rennes, un res­tau­ra­teur a trou­vé le bon moyen pour égayer un peu sa ville. Comme tous les éta­blis­se­ments sont fer­més, il a invi­té à sa table… des ours en peluche qui ont tout sim­ple­ment pris la place de ses clients habi­tuels.
La semaine der­nière, Bertrand Saint-Yves a donc ache­té une cin­quan­taine d’ours en peluche géants pour les ins­tal­ler dans trois de ses éta­blis­se­ments.
Les ours, atta­blés comme le seraient des clients décon­fi­nés font le plai­sir des pas­sants qui s’ar­rêtent régu­liè­re­ment pour regar­der le tableau et pho­to­gra­phier la scène.
À noter que ces ours seront offerts à une asso­cia­tion cari­ta­tive le 24 décembre. Malgré les grosses dif­fi­cul­tés finan­cières du moment, cer­tains conti­nuent de pen­ser aux autres…
Si M. Castex auto­rise à nou­veau l’ou­ver­ture des res­tau­rants lors de sa confé­rence de presse pré­vue jeu­di soir, les ours ser­vi­ront alors de « bar­rière » pour dis­tan­cier socia­le­ment les clients.Bertrand Saint-Yves - Restaurant ours peluche - Rennes

Mercredi 11 novembre 2020

Ce qu’il y a de bien avec les éco­lo­gistes (ceux du par­ti, pas les vrais), c’est qu’on ne s’en­nuie jamais.
Une fois ils militent pour les éoliennes sources pures d’éner­gie presque gra­tuite et non pol­luante, en « oubliant » les mil­liers de m3 de béton que néces­site cha­cune d’elle, les mil­liers de litres d’huile pour lubri­fier les engre­nages, l’im­pos­si­bi­li­té de recy­cler les pâles qu’il faut donc enfouir.

Tout cela pour un résul­tat éner­gé­tique plus que dis­cu­table, sans par­ler de la des­truc­tion des pay­sages, valeur ines­ti­mable.
Une autre fois, ils assurent que la com­po­si­tion de tous les groupes diri­geants doivent être obli­ga­toi­re­ment com­po­sés d’un nombre égal d’hommes et de femmes, qu’un conseil d’ad­mi­nis­tra­tion, essen­tiel­le­ment mas­cu­lin n’est pas logique donc injuste (il ne disent rien si le groupe est essen­tiel­le­ment fémi­nin, bizarre !). Mais en paral­lèle, ils nous affirment qu’un enfant peut être éle­vé (presque conçu !) par deux hommes ou deux femmes, que cela n’a rien de cho­quant, et que cela n’hy­po­thèque pas le déve­lop­pe­ment de l’en­fant à l’a­ve­nir.
Aujourd’hui, après avoir décla­ré il y a quelques années que les vac­cins créaient plus de pro­blèmes qu’ils n’en résol­vaient (Michèle Rivasi), leur lea­der actuel Yannick Jadot pro­pose que le vac­cin (encore très hypo­thé­tique) contre la Covid 19 soit ren­du obli­ga­toire.

Yannick Jadot - vaccin obligatoire

Source de l’i­mage : copie d’é­cran du site Covid Infos

Jeudi 12 novembre 2020

Élections amé­ri­caines suite… ou presque !
Alors que le nou­veau décompte des voix com­mence à faire appa­raître quelques dif­fé­rences avec les résul­tats « offi­ciels » décla­rés par les médias, le séna­teur LREM des Hauts-de-Seine, Xavier Iacovelli pro­pose de réin­tro­duire en France le sys­tème du vote par cor­res­pon­dance sup­pri­mé en… 1975 par le ministre de l’Intérieur de l’é­poque Michel Poniatowski, à cause de ses trop grandes imper­fec­tions et pos­si­bi­li­tés de fraude.
Un seul exemple, risible, rela­té par « Le Monde » du 13 mars 1973, au sujet d’une élec­tion qui s’était tenue dans une petite com­mune de Corse. 200 votes par cor­res­pon­dance avaient été jugés irré­gu­liers dont 35 d’entre eux qui avaient pu être éta­blis grâce à des cer­ti­fi­cats médi­caux déli­vrés par un méde­cin de Marseille décé­dé en 1971, c’est-à-dire deux ans avant l’élection.

Joe Frazier

Rudy Giuliani affirme que l’an­cien cham­pion du monde des poids lourds Joe Frazier, décé­dé en 2011, vote tou­jours à Philadelphie

Xavier Iacovelli, lui, jus­ti­fie cette demande par la crise sani­taire dûe à la Covid, et sans doute pour sur­en­ché­rir sur la pro­po­si­tion de plu­sieurs per­son­na­li­tés de dépla­cer les élec­tions du prin­temps à venir (régio­nales et dépar­te­men­tales) à plus tard, crai­gnant pour les uns une très forte abs­ten­tion, pour les autres une râclée monu­men­tale.
À noter que Christophe Castaner s’était dit prêt, le 26 mai à étu­dier la pos­si­bi­li­té. Affaire à suivre…

Vendredi 13 novembre 2020

Et voi­là, nous serons tou­jours confi­nés après le pre­mier décembre, le pre­mier sinistre l’a annon­cé hier. Quelques espoirs bien maigres pour les petits com­merces qui se ver­ront peut être accor­der l’au­mône de pou­voir ouvrir quelques jours avant les fêtes, qui seront de toutes façons bien gâchées.
Pour ceux qui sont en télé­tra­vail, l’o­bli­ga­tion n’est pas loin de ne plus se rendre au bureau. Tant pis pour la vie sociale. L’individu sera bien­tôt réduit à un simple uti­li­sa­teur d’or­di­na­teur.
Et pour tous les autres, res­tez chez vous, de toutes façons il n’y a plus rien à voir, les cinés et les théâtres sont fer­més, la police vous empêche de vous éloi­gner de votre domi­cile, et les chaînes de TV vous modi­fient leurs propres pro­grammes pour vous faire plai­sir.
Que deman­der de plus ?Nice Promenades Anglais déserte - Confinement

Samedi 14 novembre 2020

Des nou­velles de la démo­cra­ture…
Le film « Hold-Up », dif­fu­sé sur les réseaux sociaux depuis le mois de mars et qui est cen­sé dénon­cer la gigan­tesque super­che­rie de la pan­dé­mie du coro­na­vi­rus, est atta­qué de toutes parts, évé­ne­ment rare et assez excep­tion­nel pour être signalé !

Hold-up - Infox TF1

Vous pou­vez voir le film ban­ni en cli­quant sur ce lien

Ce film serait donc plein de fausses nou­velles, et plein d’ap­proxi­ma­tions. TF1 hier soir nous appre­nait en effet que le Covid avait tué plus que les acci­dents de la route, ce qui, on n’en doute pas, démontre sans équi­voque le men­songe géné­ra­li­sé !
Sur Cnews, moins docile que les chaines mains­tream, c’est Mme Ilana Cicurel, euro­dé­pu­tée et porte-parole Lrem, qui se pré­tend experte en com­mu­ni­ca­tion, qui vient deman­der à ce que l’on cen­sure toute allu­sion au film. Ce en quoi elle se fait éner­gi­que­ment reca­drer par la jour­na­liste Sonia Mabrouk qui lui montre bien que ce n’est pas elle qui va les inter­dire de dis­cu­ter du sujet. À noter une petite expres­sion pro­non­cée par la pré­sen­ta­trice : « La liber­té qui nous est « encore » octroyée… » Tout est dit dans ces quelques mots.
Mais le plus gros reste à venir. Voici le CV (essen­tiel­le­ment en France, il manque les titres à l’é­tran­ger…), d’un pra­ti­cien fran­çais, que l’on vient de convo­quer devant le très offi­ciel Ordre des Médecins, offi­ciel­le­ment pour… char­la­ta­nisme.
C‑H-A-R-L-A-T-A-N-I-S-M‑E !

CURSUS UNIVERSITAIRE ET DIPLÔMES
Doctorat en Médecine (25 Mars 1981)
Diplôme d’Université de Médecine Tropicale, Marseille, 1980–1881
C.E.S. Bactériologie-Virologie cli­nique, 1981
C.E.S. Diagnostic bio­lo­gique para­si­taire, 1982
Cours de Bactériologie sys­té­ma­tique de l’Institut Pasteur, 1983–1984
Diplômes de l’U.S. Department of Health and Human Service (Center for Disease Control – Atlanta U.S.A.) : Principles of Epidemiology, 1983
Communicable Disease Control, 1984
Spécialiste de Médecine interne, 1984
Cycle de Biologie Humaine
Certificat-Bactériologie-Virologie géné­rale, 1981
Certificat de Pharmacologie géné­rale, 1983
Equivalence de Maîtrise, 1981
AEA de Bactériologie, (Montpellier 1982)
DERBH Montpellier, 1983 (Etude épi­dé­mio­lo­gique et séro­lo­gique de la Fièvre Boutonneuse Méditerranéenne)
Doctorat d’Etat en Biologie Humaine : Nouveaux aspects cli­niques, bio­lo­giques, phy­sio­pa­tho­lo­giques et épi­dé­mio­lo­giques de la Fièvre Boutonneuse Méditerranéenne. Mise au point et appli­ca­tions de nou­velles tech­niques séro­lo­giques (Montpellier 21 Mai 1985).

TITRES ET FONCTIONS UNIVERSITAIRES
Assistant des Universités, 01 Avril 1984,
Maître de Conférence des Universités : 1986,
Professeur des Universités : 1988,
Professeur de pre­mière classe : 1995,
Professeur Classe excep­tion­nelle 1er éche­lon : 2000,
Professeur Classe excep­tion­nelle 2ème éche­lon : 2003

FONCTIONS HOSPITALIÈRES
Interne des Hôpitaux de Marseille : 1er Octobre 1978, 1er Avril 1984.
Assistant des Hôpitaux : 1er Avril 1984.
Praticien Hospitalier, de Bactériologie-Virologie, 1986.
Chef de Service : Laboratoire de Bactériologie-Sérologie Hôpital de la Conception, Marseille, 1989.
Chef de Service : Laboratoire de Bactériologie-Virologie, Hôpital de la Timone, Marseille, 1991.

PRIX ET DISTINCTIONS NATIONAUX
Prix Léon Isemein, (Marseille), 1983.
Prix Nourri – Lemarié, (Médecine Tropicale France), 1985.
Prix de l’Association des Chefs de Travaux, ( Marseille), 1986.
Prix Science et Défense, (France), 1996.
Prix Piraud, (fon­da­tion médi­cale de France), 1997.
Prix Jean Valade, (Fondation pour la Recherche), 2003
Prix du Rayonnement inter­na­tio­nal (Festival des Sciences) (Marseille), 2003.
Lauréat régio­nal des tro­phées INPI de l’in­no­va­tion, France, 2006
Prix de l’Académie Nationale de Médecine, Eloi Collery, 2009

Si je vous dis que ce méde­cin s’est fait remar­quer dès le début de la crise sani­taire en gué­ris­sant beau­coup de malades avec la Chloroquine, vous le reconnaissez ?

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain.…
Patrice LEMAÎTRE

1 commentaire

  1. La femme qui s’op­pose au film « Hold-up » est une petite fille des Rothschild…
    Ilana Cicurel, née le 8 février 1972 à Paris, est une femme poli­tique et avo­cate fran­çaise. Elle est depuis 2017 membre du bureau exé­cu­tif de La REM au sein duquel elle est délé­guée char­gée de l’Éducation, l’en­sei­gne­ment supé­rieur.
    Mais ceci n’a sans doute aucun rapport…

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code