Naufrage démocratique

30 jan­vier 2021 | 3 Commentaires 

L’Assemblée Nationale a voté mer­cre­di 27 jan­vier 2021, avec une majo­ri­té LREM-MODEM, la dis­pa­ri­tion de la mis­sion par­le­men­taire d’information pour la ges­tion de l’épidémie COVID-19.France-Soir 29 janvier 2021 - Ciotti
Ce coup de force par sur­prise, dis­cret au point d’être pas­sé presqu’inaperçu, scan­da­lise tou­te­fois quelques élus de l’opposition.

Jean-Luc Mélenchon, qui pour une fois ne dit pas que des bêtises, mais sa voix demeure inau­dible, tant il clame haut et fort n’importe quoi à toute occa­sion.
Ou le niçois de ser­vice Éric Ciotti, porte-parole de cette mis­sion qui, avec une fine intui­tion digne d’une enquête des Dupondt, soup­çonne dans ce méfait la main du pou­voir exé­cu­tif…
Ou encore son pré­sident de groupe LR, Damien Abad, pour qui cette dis­so­lu­tion repré­sente un « nau­frage démo­cra­tique ».

« Naufrage démo­cra­tique » ? Possible.
Fait curieux, ce vocable « nau­frage » est ain­si réuti­li­sé en poli­tique. 66 ans après qu’un ex-géné­ral de bri­gade à titre pro­vi­soire ait osé l’employer pour cari­ca­tu­rer un ancien Maréchal de France.

« Naufrage démo­cra­tique » ? Probable.
Les pra­tiques tota­li­taires du pou­voir poli­tique en place ne sont ni fran­che­ment nou­velles ni tota­le­ment occultes. Ces dérives par rap­port aux liber­tés natu­relles et fon­da­men­tales sont même lar­ge­ment inté­grées par la popu­la­tion. À force de bour­rage de crânes média­tique et de répres­sion, ter­ro­risme intel­lec­tuel mais aus­si vio­lences phy­siques, par la police de la pen­sée. La sou­mis­sion col­lec­tive et indi­vi­duelle est deve­nue qua­si auto­ma­tique. Un réflexe sou­vent incons­cient mais bien obéissant.

« Naufrage démo­cra­tique » ? Vraisemblable.
Même cer­tains poli­ti­ciens, appa­rem­ment, com­mencent à com­prendre que la démo­cra­tie est un nau­frage. Du moins sous sa forme repré­sen­ta­tive actuelle en France.

Marc DESGORCES-ROUMILHAC

3 Commentaires 

  1. Pourquoi ? La France est-elle encore une démo­cra­tie : pou­voir judi­ciaire à la botte, médias à la botte, élec­tions tru­quées à l’a­mé­ri­caine, uni­ver­si­tés bol­ché­vi­sées, etoutetout…

    Répondre
  2. La « macro­nie » est deve­nue un « mal chro­nique » , virus qui se pro­page dans les rangs de l’immense majo­ri­té des médias, des poli­ti­ciens et des res­pon­sables de notre san­té phy­sique et men­tale.
    Le remède est simple : l’amputation.

    Répondre
  3. La démo­cra­tie repré­sen­ta­tive est déjà une dic­ta­ture et tous ces pleutres qui fonc­tionnent dans ce Système aboient mais n’ont jamais eu un croc dans leur gueule nour­rie par le Peuple qu’ils n’ont jamais ces­sé de tra­hir. Tout cela est une mas­ca­rade bien orches­trée. Virons les tous !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *