Nos officiers aussi sont lobotomisés

12 mars 2021 | 9 Commentaires 

Joe Biden - Camp Bien

Vous avez bien lu : « Avec Joe Biden, le “camp du Bien” revient ! » C’est pro­ba­ble­ment une coquille, tel­le­ment ce titre est dérou­tant. Vous vous dites : « Ils » ont confon­du le Bien et le Mal. Pas du tout. L’article est un pané­gy­rique cari­ca­tu­ral à la gloire de Joe Biden. C’est tout sim­ple­ment inouï.

Morceaux choisis :

La fin chao­tique de la pré­si­dence Trump a ren­du encore plus forte l’impression d’apaisement don­née par Joe Biden.

Apaisement ? Mais la Maison Blanche est en état de siège ! Barricadée der­rière des grilles anti-émeutes.

Washington -État de siège

La Maison Blanche à Washington, le 7 mars 2021

La contes­ta­tion viru­lente de la pré­si­den­tielle du 3 novembre et l’invasion spec­ta­cu­laire du Capitole, le 6 janvier,…

Certes il y a contes­ta­tion sur le bon dérou­le­ment du scru­tin. Les preuves de tri­che­rie sont fla­grantes et mul­tiples. La jus­tice amé­ri­caine est sai­sie et suit son cours, ce qui fait de Joe Biden un pré­sident en sur­sis. Aucune viru­lence. Au contraire, beau­coup de res­pect des institutions.
Par ailleurs il appa­raît à pré­sent que l’in­va­sion « armée » du Capitole a été fomen­tée par l’État Profond afin de dis­cré­di­ter Donald Trump. Aucune arme n’a été trou­vée par le FBI :

Le 46e pré­sident des États-Unis a héri­té d’une nation meur­trie, engluée dans plu­sieurs crises simul­ta­nées : le dur­cis­se­ment du jeu poli­tique et la résur­gence des ten­sions raciales ; les ravages de la pan­dé­mie de Covid-19 (près de 450 000 morts) et l’ampleur de la réces­sion économique.

Une lita­nie de men­songes gros­siers.
Joe Biden est le 46e pré­sident des États-Unis à la suite d’une fraude élec­to­rale mas­sive qui a volé la vic­toire à Donald Trump, dont la popu­la­ri­té bat­tait les records avant l’é­lec­tion. Selon un son­dage de l’institut Gallup réa­li­sé entre le 1er et le 17 décembre 2020 : Donald Trump est l’homme que les Américains ont le plus admi­ré en 2020. Le pré­sident des Etats-Unis a été cité par 18 % des per­sonnes inter­ro­gées, d’après les résul­tats com­mu­ni­qués ce mar­di. Il devance au clas­se­ment Barack Obama, men­tion­né par 15 % des par­ti­ci­pants. Joe Biden com­plète le podium avec un résul­tat de 6 % [source]. La rai­son en est que l’é­co­no­mie amé­ri­caine sous l’ad­mi­nis­tra­tion de Trump a créé des mil­lions d’emplois. Le taux de chô­mage attei­gnait les plus bas [source].

Continuons :

Le cou­rant « pro­gres­siste » a réus­si à pla­cer de nom­breux cadres au sein de l’administration Biden. Beaucoup ont d’ailleurs été choi­sis sur des cri­tères com­mu­nau­taires (de cou­leur ou d’orientation sexuelle non traditionnelle).

Vous avez lu « orien­ta­tion sexuelle non tra­di­tion­nelle » ! C’est cela le cou­rant « pro­gres­siste ».
De fait Joe Biden nom­ma Rachel Levine, ouver­te­ment trans­genre, ministre adjointe de la Santé. L’un des tout pre­miers décrets du nou­veau Président fut d’ou­vrir les com­pé­ti­tions spor­tives fémi­nines aux ath­lètes trans­genres [source]. Comme si c’é­tait si impor­tant. Du reste on se demande pour­quoi il n’ouvre pas les com­pé­ti­tions mas­cu­lines aux ath­lètes trans­genres. Ce décret a sus­ci­té un vif mécon­ten­te­ment chez les spor­tives qui y trouvent une concur­rence déloyale. Mais puis­qu’on vous dit que c’est Le Progrès.

La suite de l’ar­ticle est du même accabit.

Biden pro­met la reprise d’un dia­logue mul­ti­la­té­ral et le retour immé­diat de son pays au sein de l’OMS et dans l’Accord de Paris sur le climat.
Youpi !
Et c’est Biden lui même qui le dit : 
« Nous allons refaire des États-Unis la grande force du Bien dans le monde ».

Le Bien ? Oui, vous avez bien lu : le Bien avec Joe Biden ! 

Pour l’au­teur de l’ar­ticle, le Bien, c’est donc :
• la fraude élec­to­rale
• la pro­mo­tion des per­sonnes trans­genres, voire la pédophilie :

• des affaires de cor­rup­tion avé­rées avec l’Ukraine et la Chine,
• des affaires sor­dides de drogue et de sex-tapes de son fils Hunter

Il ne s’a­git même plus de men­songes gros­siers, il s’a­git d’un pané­gy­rique outrancier.

Il s’agit d’un discours prosélyte d’inversion des valeurs

Vous vous inter­ro­gez alors sur l’au­teur de cet article zéla­teur. Celui-ci est signé Frédéric Pons. Après tout, il a bien le droit d’as­su­rer la pro­mo­tion du pré­sident fan­toche amé­ri­cain et le site Conflits a bien le droit de le publier.

Le plus grave dans cette affaire est que Frédéric Pons enseigne au Collège Interarmées de Défense, à l’École spé­ciale mili­taire de Saint-Cyr et au Centre de for­ma­tion inter­ar­mées au ren­sei­gne­ment à Strasbourg. Rien que ça. Ce pro­pa­gan­diste de la Doxa Bien Pensante n’est pas là par hasard. Il est là pour ins­til­ler aux jeunes offi­ciers les fon­da­men­taux de la doc­trine « pro­gres­siste ».

La Bien Pensance est à l’œuvre à tous les étages.

Fernand Jourdan

[NDLR] Notre illus­tra­tion à la une : pho­to Ministère des Armées. Florence Parly, ministre, aux Saint-Cyriens : « Faites vivre le panache »… avec le masque de la soumission.

9 Commentaires 

  1. pour une fois qu’on entend des vérités

    Répondre
  2. ARTICLE SURPRENANT DE LA PART DE LA REVUE « CONFLITS », DIRIGÉE PAR PASCAL GAUCHON, ANCIEN SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU PARTI DES FORCES NOUVELLES, ET MEMBRE DU CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L’ISSEP DE MARION MARÉCHAL.…

    Répondre
    • Un lien SVP ?

  3. Les forces du Mal ont réus­si à gan­gré­ner l’ins­ti­tu­tion mili­taire.
    D’où vien­dra le sur­saut ?
    Pas des mili­taires. Pas des étu­diants. Pas des fonc­tion­naires. Pas des syn­di­cats. Pas des médias. Pas des urnes.
    L’horizon est bien sombre.
    Ou alors une Jeanne d’Arc du XXIe siècle ?
    Prions !

    Répondre
  4. Le masque est le nou­vel acces­soire du camou­flage !
    Ce n’est plus : FFOMBEC (pour les non ini­tiés : Fond, Forme, Ombre, Mouvement, Bruit, Eclat, Couleur)
    C’est FFOMMBEC (un deuxième M, pour Masque) !

    Répondre
  5. Ah bin, on est bien défen­du avec des mili­taires qui ont peur d’at­tra­per la grippe !

    Répondre
  6. HONTE à ces mili­taires qui ne pro­tègent pas le Peuple mais juste leur car­rière ! Il est cer­tain qu’ils savent que le masque est tota­le­ment inutile mais la lâche­té est plus forte que le cou­rage ! Vous n’êtes pas des mili­taires mais des ser­pillères de l’oligarchie !

    Répondre
  7. Biden la cra­pule qui parle aux oreilles des enfants. Ces pédo­philes cor­rom­pus sont le bien pour les médias du Mal ! L’éveil pour­suit son che­min et rien n’ar­rê­te­ra la Vérité et demain ici ou ailleurs toute cette pour­ri­ture mal­fai­sante n’au­ra pas de place sur notre belle pla­nète pour se planquer.

    Répondre
  8. On peut ajou­ter au pal­ma­rès de Biden le fait qu’en deux mois, il a fait tuer plus de Syriens que Trump en quatre ans…

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 − 3 = 4