Fête des Mai 2021 à Nice : bien sombre

1 mai 2021 | 4 Commentaires 

Il fut un temps — pas si loin­tain, cer­tains s’en sou­viennent — où l’on chan­tait et l’on dan­sait à Nice, en famille, sans muse­lière, sans piquouse, à l’oc­ca­sion de la Fête des Mai , la « Festa dei Mai » :

Bien qu’elle se déroule en mai, la Fête des « Mai » ne doit pas son nom au mois de mai :

Histoire de la Fête des Mai

Au temps des Romains, on célé­brait déjà à Nice le renou­veau de la nature en plan­tant un « mai » (un grand pin abat­tu dans la forêt) dans un temple et en le déco­rant de guir­landes de fleurs et de lauriers.

Au cours des siècles, la cou­tume devint de dan­ser autour des mai (« vira lou mai ») dres­sés dans des endroits sym­bo­liques du Vieux-Nice, en man­geant des spé­cia­li­tés, en jouant au « pilou » ou au « vitou », et en éli­sant une « Reine des mai ».

Le « fes­tin » se déroule désor­mais au beau milieu des oli­viers cen­te­naires des Jardins des Arènes de Cimiez, construits sur les ruines de l’ancienne cité romaine de Céménelum.
[Source : Nice Panorama]

Et puis, pata­tras ! En 2020 : fini les danses, les chants, les ren­contres convi­viales dans les quar­tiers ou aux Arènes de Cimiez. Pourquoi cette tra­di­tion mil­lé­naire fut-elle inter­dite ? Certains parlent d’une pan­dé­mie mon­diale qui aurait fait des mil­lions de morts. En tout cas, pas à Nice. Que s’est-il pas­sé pour en arri­ver là ?

En 2021, le mois de mai commence sous des jours les plus sombres

Le 1er mai des Patriotes : une cinquantaine de parapluies.

Pas loin de là : musique, sono, camionnette. On sent le professionnalisme.

Photo de famille : LGBT, CGT Spectacle et Antifas

Les Verts avec les Rouges et Noirs

La France Insoumise se soumet à la météo.

Les Antifas suivent de près la France Insoumise…

… et ferment le ban.

Placer la sou­ris sur une image pour arrê­ter le défi­le­ment auto­ma­tique.
Faire défi­ler le dia­po­ra­ma avec les flèches laté­rales ou les bou­tons du bas.

Quelle désolation ! Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour mériter cela ?

Massimo Luce

4 Commentaires 

  1. Vous rele­vez à juste titre la com­pli­ci­té, et même la dupli­ci­té, affi­chées entre tous les bobos de la gauche sub­ven­tion­née par l’État (CGT et qua­si­ment tous les syn­di­cats, inter­mit­tents du spec­tacle, éco­­los-bobos, France Insoumise, etc.) et les ner­vis fas­cistes et vio­lents « Antifas » sub­ven­tion­nés par l’Open Society de George Soros.
    Tous ces éco­­los-bobos et autres isla­­mo-gau­­chistes vote­ront à nou­veau pour Macron pour faire bar­rage à l”«ultra-eSStrême droâte » anti­sé­mite, raciste et com­plo­tiste.
    Le stra­ta­gème mis en place par Mitterrand fonc­tionne encore très bien. La preuve.

    Répondre
    • NON IL Y AURA UNE SURPRISE

  2. Là nous avons la quin­tes­sence de la médio­cri­té poli­tique. Mélenchon le franc-maçon qui est pour et contre l’insurrection ça dépend si un gau­cho ripoux le dit c’est bon, par contre si les mili­taires se per­mettent de défendre la France cette mau­vaise per­sonne contrô­lée et émas­cu­lée face à Macron (à Marseille) s’in­surge comme un voleur pris la main dans le sac juteux des pigeons de contri­buables qui le paient depuis 40 ans pour faire du vent. Les « mani­fes­tants » sont cer­tai­ne­ment allés bouf­fer des petits fours à la mai­rie pour bonne conduite envers la bien pen­sance. Estrosi Mélenchon CGT les Verts LGBT++++++ même com­bat ! Après le grand débat de dupe le Grand Ménage pour la Liberté, la Paix et l’Amour !

    Répondre
  3. Pitoyable en effet, des pseu­dos résis­tants en car­tons, des idiots utiles et des félons au ser­vice de l oli­gar­chie mon­dia­liste, les gau­chistes pha­go­cytes tous les mou­ve­ments en des luttes sté­riles voir pire en les détour­nant dans des causes socié­tales de dégé­né­rés et soi disant pro­gres­sistes . Ils ont entre autres cou­lé les GJ …

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *