La gauche n’est plus tendance

10 juin 2021 | 3 Commentaires 

Denis Tillinac - Bonheur réac2014. Denis Tillinac écri­vait ce cri du cœur « Du bon­heur d’être réac », sous-titré « Apologie de la liber­té ». Il est en réac­tion contre les ten­dances pesantes de son époque qu’il juge trop mer­can­tiles, trop méca­niques. Nostalgique d’un royaume dont il se sent dépos­sé­dé, il habite son jar­din secret où se côtoient Baudelaire, Saint-Benoît Labre, d’Artagnan, Chateaubriand… Ce livre séduit les insou­mis (les vrais), les désen­chan­tés et les assoif­fés d’i­déal de toutes ten­dances et de tous les âges.

2021. Dédiabolisation En Marche oblige, Denis Tillinac a été enten­du. L’ex-eSStrême-droite a le vent en poupe et s’af­fiche fiè­re­ment dans tous les médias. Peu importe ce qua­li­fi­ca­tif arti­fi­ciel d’in­fa­mie, qui colle à la peau comme le spa­ra­drap du capi­taine Haddock, ladite facho­sphère s’in­vite sur les pla­teaux média­tiques.
Avec une men­tion spé­ciale pour C‑News qui nous pro­pose tous les soirs à 19 heures, dans « Face à l’in­fo », les ana­lyses du brillant Zemmour.
Le face à face de Raphaël Enthoven avec Éric Zemmour a dû por­ter ses fruits. Dans un tweet, l’essayiste bobo pari­sien se lâche : on croit rêver.

Ce mar­di 8 juin, c’est au tour de Pascal Praud de rece­voir le chan­teur ostra­ci­sé, faute d’être osca­ri­sé, Jean-Pax Méfret, cet artiste qui a osé chan­ter en faveur des chré­tiens d’Orient (voir notre édi­tion du 28 août 2016).Laurent Joffrin - Pascal Praud - Jean-Pax Mefret

Laurent Joffrin a cata­lo­gué le chan­teur Jean-Pax Méfret d’ex­trême droite. Né Mouchard (source Wikipédia, cela ne s’in­vente pas), deve­nu pseu­do Joffrin, sans doute n’a-t’il pas assu­mé, ni son nom, ni ses pre­mières amours. Le pour­fen­deur paten­té des fachos a oublié son pas­sé natio­na­liste.
Laurent Joffrin - Jean-Marie Le PenPascal Praud n’a pas caché son admi­ra­tion pour le chan­teur Jean-Pax Méfret, allant même jus­qu’à reprendre les paroles de Véronika qu’il connais­sait par cœur.

• à la 48e minute, Jean-Pax Méfret est reçu sur le pla­teau
• à 1h 18 mn, Praud écoute reli­gieu­se­ment les paroles de Véronika

Elle avait des che­veux blonds fous, Veronika
Des yeux bleus tristes et un air doux, Veronika
À Berlin-Est elle balayait les allées
Lorsque je l’ai ren­con­trée…
… Elle a vou­lu s’é­va­der
Aujourd’hui il ne reste rien de Veronika
Un peu de terre, une petite croix de bois.

Jusqu’à Jupiter Macron rallié lui aussi à l’extrême droite qui cite Maurras sans vergogne.

En 2020, devant des dépu­tés, il dis­tin­guait le « pays réel », la base de la socié­té et le « pays légal », repré­sen­té par les élites. Un concept attri­bué à Charles Maurras, figure emblé­ma­tique du natio­na­lisme et archi­tecte de l’Action fran­çaise. Cela fait polé­mique aujourd’­hui dans les milieux de gôche, les isla­mos autant que les caviars.

Macron en cam­pagne élec­to­rale per­ma­nente a enta­mé sa tour­née des popotes de la France péri­phé­rique, vers le pays réel, donc. Action (fran­çaise) réac­tion, vous connais­sez la tarte à Tain. La boîte à baffe a été ouverte par un mécon­tent vite clas­sé eSStrême droite. La preuve : on a trouve le livre Mein Kampf chez lui. Pour com­plé­ter le tableau, le baf­feur a accom­pa­gné son geste d’un « Montjoie Saint-Denis ! » :

Montjoie - Les visiteurs

Montjoie Saint-Denis VS Allah Akbar, que le meilleur gagne

Évidemment, toute la classe poli­tique est émue aux larmes répu­bli­caines, à l’i­mage de M. Schiappa :

Elle ne vit pas dans le « pays réel » de Maurras. Beaucoup de Français n’ont rien sen­ti et se réjouissent du souf­flet reçu par celui qui a désa­cra­li­sé la fonc­tion pré­si­den­tielle par ses exhi­bi­tion­nismes. Sans doute, sont-ce des gens d’ex­trême quelque-chose.

Soyez heu­reux ! Soyez réac !

La gauche n’est plus tendance

Joffrin, Mélenchon et autres Jack Lang ou Dupont-Moretti, ça ne fait pas vrai­ment rêver.

Michel Lebon


[NDLR] Notre illus­tra­tion à la une : cou­ver­ture par Jacques Faizant du best-sel­ler d’Alain Peyrefitte « Quand la rose se fane­ra » (Éditeur : Omnibus 1993)

3 Commentaires 

  1. Un bon coup de balai de droite à gauche. Virons ces escrocs qui nous empoi­sonnent depuis des décen­nies. Haineux envers leur peuple. Suppots de l’islam.

    Répondre
  2. Jean-Pax Méfret, jus­te­ment puisque vous en par­lez, il aurait pu chan­ter sur le pla­teau cette chan­son à Joffrin :
    « Les Démagos » : https://youtu.be/vu5UCA42aBg

    Vous allez me trai­ter de réac,
    Vous allez dire que je suis facho.
    Mais vous n’me filez pas le trac,
    Vous, les pros de la déma­go,
    Je sais ce que valent vos mots.

    Les Français, enfin, se réveillent.

    Répondre
  3. Cette gauche pro­gres­siste est puante. Biden leur repré­sen­tant frau­deur va leur être le coup fatal qui met­tra au jour tous leurs vices nau­séa­bonds et si hai­neux. Le BIEN COMMUN pour virer toute cette crasse de gauche à droite !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *