Ma semaine d’observation de l’info (27 juin 2021)

26 juin 2021 | Aucun com­men­taire

Dimanche 20 juin 2021

Jour d’é­lec­tions. Et comme d’ha­bi­tude, savoir pour qui voter ? Ou bien… contre qui voter ? Si la deuxième hypo­thèse n’a­mène aucune hési­ta­tion, j’a­voue que la pre­mière me pose davan­tage pro­blème. À lire les pro­fes­sions de foi, on ne dis­tingue plus très bien ce qui dif­fé­ren­cie tout ce qui se trouve à la droite de LREM. Si on y ajoute les décla­ra­tions des têtes de liste, c’est encore plus opaque tant les pro­grammes finissent par se res­sem­bler.
Du côté gauche, c’est du « je t’aime moi non plus », et là, on ne voit pas très bien non plus où se situe la démarque entre les dif­fé­rents articles pro­po­sés qui semblent tous cou­rir der­rière les Verts, en forme ces der­nières années. On dirait que la vieille dis­tinc­tion poli­tique entre droite et gauche a repris du poil de la bête aux dépens de la dis­tinc­tion entre mon­dia­listes et sou­ve­rai­nistes qui sem­blait se des­si­ner depuis quelques années. Le gros des troupes du PS étant pas­sé chez Macron, va-t-on retrou­ver un duel LR-LREM ? Le Président traîne pour­tant der­rière lui un rejet de la part des Français qui gran­dit de jour en jour, et le score de son par­ti devrait logi­que­ment suivre la même courbe. Le RN ayant aban­don­né pra­ti­que­ment tous ses fon­da­men­taux devrait être à mon avis loin des scores que lui pré­disent les son­dages, qui n’ont jamais été pré­cis quand il s’a­gis­sait d’é­va­luer ses chances. Ou bien elles ont été sous-esti­mées pen­dant des années, ou bien, main­te­nant qu’il semble grim­per, les ins­ti­tuts ont ten­dance à les sur­es­ti­mer. Sur ordre, pour effrayer l’é­lec­teur ?
Avec tout ça, pas vrai­ment d’offre ras­su­rante et per­sua­sive. Et si, pour être sûr d’être majo­ri­taire cette fois, je déci­dais de m’abs­te­nir ? On me le reprocherait…Élections régionales départementales - Juin 2021

Lundi 21 juin 2021

Élections (suite). Je ne m’é­tais pas trop trom­pé. LR sort grand vain­queur, RN sort grand déçu, Macron sort lami­né. La gauche ne sort pas.
C’est l’a­vis d’un Français sur trois. Bientôt d’un Français sur quatre, cinq, six.… Jusqu’à ce qu’une offre poli­tique digne de ce nom appa­raisse dans le pay­sage fran­çais. D’ici là le pays conti­nue­ra à se déli­ter comme disent les géné­raux.Abstention

Mardi 22 juin 2021

Vendredi, envi­ron 1 500 jeunes s’étaient réunis illé­ga­le­ment sur l’hippodrome de Redon pour une « free par­ty » orga­ni­sée en hom­mage à Steve Maia Caniço, deux ans après sa mort lors de la Fête de la musique à Nantes. Lors de l’intervention des gen­darmes, plu­sieurs fêtards et membres des forces de l’ordre ont été bles­sés.
Certes, ce n’est pas la pre­mière fois que l’État réprime un évé­ne­ment cultu­rel. Ce n’est pas la pre­mière main arra­chée. Mais cette fois quand même, quelques ques­tions se posent. Un gen­darme a dévoi­lé cer­tains chiffres qui ont de quoi sur­prendre :
Ses col­lègues ont uti­li­sé 1 422 lacry­mo­gènes, 48 tirs de LBD et 29 gre­nades de désen­cer­cle­ment GENL. Si ces chiffres sont véri­diques, ils sont plus qu’in­quié­tants. D’autant qu’ils ne sont pas défi­ni­tifs puis­qu’ar­rê­tés avant la fin de l’intervention.

RAve Party Redon

Copie d’é­cran RT France

De plus, les forces de l’ordre ont détruit sys­té­ma­ti­que­ment le maté­riel de sono­ri­sa­tion pré­sent sur place. Oon estime le pré­ju­dice à plus de 200 000 €. Une enquête est d’ailleurs en cours.
Quand met­tra t‑on autant de zèle à cas­ser les bandes de ban­lieues plu­tôt que des groupes de jeunes écou­tant de la musique ? D’où viennent les ordres, M. Darmanin ? Vous qui avez per­du toute légi­ti­mi­té démocratique.

Mercredi 23 juin 2021

Le ministre de l’Intérieur, tou­jours lui, a été audi­tion­né par la com­mis­sion des lois du Sénat après les dys­fonc­tion­ne­ment consta­tés pen­dant la dis­tri­bu­tion des plis de pro­pa­gande élec­to­rale pour ces der­nières élec­tions.
Après avoir évo­qué la mau­vaise tenue des listes élec­to­rales dans cer­tains sec­teurs, M. Darmanin a évo­qué la simul­ta­néi­té de deux scru­tins, ce qui selon lui, ne s’é­tait pas pro­duit depuis 1986 (sauf qu’en 2008, can­to­nales et muni­ci­pales avaient lieu le même jour, sans dys­fonc­tion­ne­ment !).
Mais la véri­table rai­son de ce cafouillage, vient du bra­dage du ser­vice public suite aux direc­tives euro­péennes dans tous les domaines. La Poste ayant cédé plu­sieurs de ses sec­teurs d’a­ci­ti­vé à des socié­tés pri­vées, ici en l’oc­cur­rence la socié­té Adrexo, qui — semble t‑il — n’a pas fait son tra­vail dans les règles de l’art : docu­ments entre­po­sés par terre, par­fois mis dans des pou­belles ou encore brû­lés !
La course au pro­fit à tout va, finit tou­jours par reve­nir dans la figure de ses ins­ti­ga­teurs comme un boomerang.Adrexo - Bulletins vote poubelle

Jeudi 24 juin 2021

L’Euro de foot­ball conti­nue son che­min. L’équipe de France est qua­li­fiée pour la suite des évé­ne­ments après ses trois matches : deux nuls et une vic­toire grâce à un but alle­mand mar­qué contre son camp… Quelle gloire !
Mais la polé­mique ne vient pas de là, mais de la déci­sion de l’UEFA qui refuse à la ville de Munich l’é­clai­rage de son stade aux cou­leurs arc-en-ciel LGBT pour la venue de l’é­quipe hon­groise. La capi­tale de la Bavière enten­dait de cette façon répli­quer à Viktor Orban qui vient de pro­mul­guer une loi inter­di­sant la pro­mo­tion de l’ho­mo­sexua­li­té aux mineurs.
En réac­tion, avant le match, les orga­ni­sa­teurs de la marche des fier­tés de Munich, asso­ciés à Amnesty International, ont dis­tri­bué 11 000 dra­peaux arc-en-ciel aux spec­ta­teurs.
Mais puis­qu’on vous dit qu’il ne s’a­git que de sport…Stade Allianz Munich - LGBT

Vendredi 25 juin 2021

Roger Waters, génial auteur-com­po­si­teur du groupe mythique Pink Floyd, ne s’en laisse pas comp­ter. À 77 ans, il vient de remettre sérieu­se­ment à sa place Mark Zuckerbergk, le patron de FaceBook qui se croyait un peu trop libre de faire ce que bon lui semble.
Lors d’une confé­rence de sou­tien au lan­ceur d’alerte Julien Assange, il a expli­qué que le groupe Facebook a vou­lu lui ache­ter le droit d’utiliser sa chan­son Another brick in the wall, part II, sor­tie en 1979 pour une pub Instagram. Il a alors pré­sen­té un mail qu’il avait reçu en pré­ci­sant : « Ils m’offrent une somme énorme, énorme d’argent, et la réponse est : “Fuck you, no fucking way”. » En anglais dans le texte ! Traduction intui­tive. Et il conti­nue : « Zuckerberg était un petit con quand il notait des étu­diants. Être très riche ne change rien, il sera tou­jours un petit con ! »
En fait, ce que Roger Waters reproche au réseau social, ce n’est pas son exis­tence, c’est l’utilisation qu’il fait des don­nées de ses uti­li­sa­teurs. Il n’ac­cepte pas que l’on puisse faire de l’argent sur leur dos.

Samedi 26 juin 2021

Après la Turquie, ver­rons-nous le Kosovo entrer dans l’UE ?
C’est ce qui semble être le sou­hait d’Emmanuel Macron qui a décla­ré au pre­mier ministre koso­var que son pays avait voca­tion à rejoindre l’UE « le moment venu » et à cer­taines condi­tions.
Proposition para­doxale, puisque le Kosovo a une exis­tence un peu par­ti­cu­lière. Né de l’é­cla­te­ment de l’ex-Yougoslavie, il s’est décla­ré indé­pen­dant de la Serbie en 2008, bien que Belgrade n’ait pas recon­nu cette indé­pen­dance, tout comme l’ONU d’ailleurs. Cinq pays de l’Union Européenne ne le recon­naissent pas non plus, Chypre, la Grèce, la Roumanie, l’Espagne et la Slovaquie.
Le Kosovo n’a par ailleurs jamais fait de demande offi­cielle d’adhé­sion à l’UE. On se demande bien pour­quoi le pré­sident a fait une telle proposition…Kosovo - Union eurpéenne

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain…
Patrice LEMAÎTRE

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

27 +  = 34