Estrosi, zélateur de la vaccination, après la chloroquine

4 juillet 2021 | 6 Commentaires 

Chacun se sou­vient avec quelle fer­veur Christian Estrosi a loué les qua­li­tés du Professeur Raoult qui l’a soi­gné en mars 2020 de la Covid :

Emporté par sa gra­ti­tude à l’é­gard du « meilleur scien­ti­fique fran­çais recon­nu sur la scène inter­na­tio­nale », Christian Estrosi dénonce le lyn­chage média­tique à l’en­contre du Professeur Raoult.

Il se démène pour faire livrer l’hy­droxy­chlo­ro­quine au CHU de Nice :

L’objectif du Pouvoir étant une vac­ci­na­tion géné­rale de toute la popu­la­tion, accom­pa­gnée de l’ins­tau­ra­tion du pas­se­port numé­rique, le médi­ca­ment qui soigne fut tout sim­ple­ment inter­dit ! Nos diri­geants ont inter­dit un médi­ca­ment qui soigne. L’Histoire, et peut-être la Justice, relè­ve­ront un jour cet acte génécidaire.

Puis le Professeur Raoult fut tra­cas­sé par toute une série de mesures coer­ci­tives sans grand suc­cès car le Gaulois réfrac­taire de Marseille garde une solide aura auprès des Français.

Mais Estrosi, lui, est bien vite entré dans le rang du Politiquement Correct

La girouette niçoise s’est faite le chantre de la vac­ci­na­tion de masse en orga­ni­sant — sans suc­cès — le pre­mier vac­ci­no­drome de France :Vaccinodrome fermé à Nice faute de candidats

Mais qu’im­porte ! Estrosi est le zéla­teur du gou­ver­ne­ment, sait-on jamais, peut-être le sol­li­ci­te­ra-t-on à Paris pour un maro­quin ? Il prend en charge dans son fief niçois l’ap­pli­ca­tion du plan concoc­té à Bruxelles de vac­ci­na­tion obli­ga­toire (lire La com­mis­sion de Bruxelles pré­voit donc un pas­se­port vac­ci­nal depuis plu­sieurs années ! du 20 avril 2021).

Estrosi veut à pré­sent vac­ci­ner tous les Niçois [BFMTV] alors qu’il déclare en même temps que « Le virus recule for­te­ment à Nice » [Public Sénat].

Mais cer­tains Niçois n’ont pas l’ex­tra­or­di­naire apti­tude de leur maire à dire tout et son contraire. Ils sont res­tés benoî­te­ment sur les pre­mières recom­man­da­tions d’Estrosi et ils pensent qu’on peut tou­jours se pré­mu­nir du virus grâce à plu­sieurs trai­te­ments, comme par exemple l’hy­droxy­chlo­ro­quine. Alors ils l’ont écrit sur un centre de vac­ci­na­tion : « Le vac­cin tue », « Fuck vac­cin », « Dégage de là », « Honte à vous ». La réac­tion du maire de Nice est toute à son image :

Le discours propagandiste manipulateur et manichéen dans toute sa splendeur :

• « com­plo­tiste anti-vac­cins » : être anti-vac­cin, c’est être com­plo­tiste, donc au mieux imbé­cile, au pire anti-sémite (lire Nice-Matin nous inter­dit de réflé­chir du 20 mars 2020)
• « ne pas se faire vac­ci­ner » tout de suite avec un vac­cin qui est tou­jours en phase de test, c’est faire « prendre des risques » (quels risques ? et… à qui ?) face à « une 4e vague qui se des­sine », alors que :
→ les vac­ci­nés prennent des risques pour leur san­té,
→ de nom­breux épi­dé­mio­lo­gistes de renom ont démon­tré que les variants éma­naient des vac­cins !
→ le nième variant annon­cé est pour l’ins­tant une chimère.

Nous nous deman­dions en décembre 2020 si Estrosi vou­lait vrai­ment le bien des Niçois. Nous sommes en droit d’en dou­ter. Mais au delà du maire de Nice, arché­type du poli­ti­cien du sérail, on est en droit de se deman­der si toute notre classe diri­geante veut vrai­ment le bien des Français.

Massimo Luce


Bonus :

Vaccin : Personne responsable


À noter :
Les robots de Facebook tra­vaillent même le dimanche et ont immé­dia­te­ment consi­dé­ré que notre article était « peut-être mal­veillant » :
Censure Facebook

Comment sont pro­gram­més ces robots pour détec­ter de la mal­veillance dans notre article qui ne relate que des faits, étayés par leur source ? Devons nous en déduire que :
Pour Facebook dire la véri­té devient malveillant ?

6 Commentaires 

  1. Faites-comme moi : n’u­ti­li­sez plus les réseaux sociaux à com­men­cer par FaceBook. C’est au pire un outil de cen­sure au mieux un déver­soir à conne­ries fai­sant la part belle à des pro­pos dés­in­car­nés. C’est au moins aus­si pire que les son­dages bidon des médias.

    Répondre
  2. Quand on voit tous ces poli­ti­ciens car­rié­ristes et oppor­tu­nistes, ces jour­na­listes imbé­ciles et impré­ca­teurs (Dechypre en est le reflet emblé­ma­tique), on com­prend mieux pour­quoi la France était col­la­bo pen­dant les Années Sombres.
    Les résis­tants (les vrais) étaient une mino­ri­té avant que tous les col­la­bos ne se retrouvent eux aus­si résis­tants après le débar­que­ment de juin 44. Le meilleur exemple : Mitterrand.
    Mais peut-être aus­si avons-nous besoin d’un Mitterrrand, à savoir un poli­ti­cien oppor­tu­niste sans foi ni loi, mon­dia­liste aujourd’­hui et qui sau­ra tour­ner casaque le moment venu. Assurément Estrosi n’en a pas l’en­ver­gure. Macron ? Trop tard pour lui.
    Attendons encore un peu : le temps fera le tri.

    Répondre
  3. Facebook affirme que ce site est mal­veillant, dire la véri­té devient com­pli­qué, je ne peux plus par­ta­ger aucun lien sans être blo­qué 24h à chaque fois. Bravo à ceux qui résistent à cette cen­sure et conti­nuent à infor­mer mal­gré cette dic­ta­ture.
    Quant à ce per­son­nage qui va ou le vent le porte, un véri­table oppor­tu­niste qui surfe sur la vague de cette mas­ca­rade sanitaire.

    Répondre
  4. Apparemment Facebook n’aime pas votre site. Impossible de par­ta­ger ce post : Il semble que ce lien ne soit pas sûr : http://nice-provence.info/2021/07

    Répondre
    • Les robots de Facebook tra­vaillent même le dimanche et ont immé­dia­te­ment consi­dé­ré que notre article était « peut-être mal­veillant ».
      Le lien fonc­tionne mais Facebook tente de dis­sua­der de lire l’ar­ticle. Le pre­mier niveau de cen­sure.
      Comment sont pro­gram­més ces robots pour détec­ter de la mal­veillance dans notre article qui ne relate que des faits, étayés par leur source ? Devons nous en déduire que :
      Pour Facebook dire la véri­té devient malveillant ?

  5. Estrosi : Le crime contre l’hu­ma­ni­té est imprescriptible !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 + 49 = 55