Halloween Essen 2017

Ici c’est la Toussaint, pas Halloween

Halloween, nan mais, allo quoi ?

Allo ween citrouille HalloweenAu cours du Moyen Âge, la tradition païenne du Samain s’effaça peu à peu dans la chrétienté européenne au profit de la Toussaint et du Jour des morts, célébré le 1er novembre. Pour disparaître complètement et ne demeurer depuis qu’en Irlande. Les Irlandais partis aux États-​Unis avaient emmené avec eux leur fête des morts rebaptisée Halloween « All Hallow Even« , la veille de la fête de tous les saints. C’est la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Elle intègre des symboles sataniques aussi divers que la citrouille, les sorcières, Jack O’Lantern, « Trick-​or-​Treat ».

Retour à l’envoyeur, retour vers l’Europe. Début des années 90, les Français ignorent tout de cette coutume, jusqu’au nom d' »allowin » [?] qu’ils sont toujours bien incapables d’orthographier. Ils ont vu leurs accueils de supermarchés travestis en enfer gore. Entre « la rentrée des classes » et le « Beaujolais nouveau », il y avait encore une petite place à combler pour le business.

Imposé à la trique par la grande distribution, ce nouveau créneau de consommation s’est durablement installé dans nos us et coutumes

À cette fin les containers made in China — mondialisation oblige — sont méthodiquement acheminés : trousse de maquillage sanguinolent, serre-​tête couteau, chapeau de sorcière et Haribo orange et noirs à distribuer aux voisins sont savamment empilés sur toutes les têtes de gondole. Le petit commerce est bien obligé de suivre.Commerçants Villeneuve-Loubet Halloween

Aujourd’hui, la réalité rattrape la fiction. Avec le terrorisme, c’est Halloween tous les jours

Ce mardi 31 octobre, jour d’Halloween, Sayfullo Saipov a déchiqueté les fêtards new-​yorkais avec son véhicule bélier.

Sayfull Saipov attentat New-York 31 octobre 2017
Sayfullo Saipov : Ouzbek, arrivé aux États-​Unis légalement, après avoir obtenu une carte verte grâce au système de loterie de visas. On peut donc devenir américain par tirage au sort, on croit rêver.

Le tueur a reconnu s’être inspiré de vidéos diffusées par l’État islamique et a dit avoir choisi d’agir le jour de la célébration de la fête d’Halloween, espérant faire beaucoup de victimes. À force de crier au loup…

Partout en Europe, cette mascarade fut l’occasion pour nos racailles de brûler des voitures, histoire de préparer le réveillon prochain. Pas seulement à Nice : toutes les banlieues sont de la fête. Halloween, fête des voitures brûlées et de l’attaque de policiers ? Il faut bien reconnaître que cet Halloween a tout pour attiser la haine parmmi ceux que nos sociétés font entrer sans contrôle pour ensuite les conduire à la délinquance. Le 31 octobre va-​t-​il devenir un rendez-​vous festif avec nos terroristes ? Sans aucun doute. D’autant que les déguisements macabres leur facilitent la tâche (notre image d’illustration à Essen en Allemagne). Attendons nous l’année prochaine à trouver des masques en silicone de Sayfullo dans les rayons des magasins.

Puisque la Police de la Pensée nous impose de supprimer les croix dans l’espace public« pour éviter les provocations », il faut aussi supprimer cette fête du massacre, pitrerie grand-​guignolesque, appel au crime. Boycotter Halloween, c’est boycotter la terreur, que ce soit dit ! Que la nuit du 31 octobre ne soit plus celle des morts-​vivants, ou le contraire, mais bien celle du respect de nos morts.

Ici, c’est la Toussaint, accompagnée de la visite rituelle dans nos cimetières pour honorer nos anciens, chrysanthèmes à la main. Mais pas les hachoirs, on est chez nous !

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

Couteau Coran

Les tueurs sont parmi nous

Face au drame terrible qui, une fois de plus, endeuille la Provence et particulièrement le …

2 commentaires

  1. Je ne vais pas revenir sur la recurrente discussion de savoir si Halloween est une fête américaine ou européenne, tout a été dit sur ce sujet, y compris je crois dans vos colonnes…. Je n’ajouterai que le phénomène commercial d’Halloween, n’est rien à côté du chiffre d’affaire engendré par la Toussaint, par la St Valentin, Pâques, et bien entendu Noël !
    Je reviendrai par contre sur l’association qui est faite dans l’article entre Halloween et les violences (voitures brûlées).
    Vous semblez sous entendre que ces manifestations seraient en partie dûes aux « effets » Halloween qui attiseraient la haine.
    Là je ne vous suis pas du tout. Ce genre de violences se manifeste à chaque occasion. 40 000 voitures brûlées chaque année, 650 pour le Nouvel An, 897 le 14 juillet cette année. L’occasion fait le larron, d’où qu’elle vienne. Ce weekend, la fête de la bière à Fréjus à engendré également pas mal de bagarres et d’incivilités. Ce n’est pourtant pas une fête qui nous vient des Amériques !
    Le véritable problème vient de ces populations exogènes qui peuplent aujourd’huî les villes et leurs banlieues, et qui n’attendent qu’un prétexte pour déclencher ces violences, brûler, casser, détruire. Les pompiers manifestaient aujourd’hui à Lyon contre ce genre d’incivilité, mais pas un n’osait dénoncer la cause réelle (du moins devant les caméras). Tout le monde sait de quoi il en retourne. Strasbourg a l’habitude, chaque année c’est dans cette ville que le nombre de voitures brûlées bat des records. Allez demander aux habitants qui met le feu… vous aurez la réponse immédiatement.
    Tant qu’un gouvernement n’aura pas décidé de mettre de l’ordre parmi ceux que Chevènement appelait avec un brin de condescendance des « sauvageons », les voitures continueront de brûler.
    Et les citrouilles n’y seront pour rien.

    • je comprends votre réponse, qui vient « au secours » d’Halloween. Halloween, pas pire que Noël ! Il relève encore de cette guéguerre païens vs cathos. Faut-​il remettre cela sur le tapis, bof.
      Je vous rejoins dans votre démonstration qu’en effet, ce sont bien les racailles qui font feu de tout bois. chaque événement public est prétexte à débordements et exactions.
      Par contre, je maintiens qu’Halloween est une « rendez-​vous commercial » dans son adaptation américaine qui nous a été imposé.
      Cette tradition mémorable irlandaise de la Lanterne a évolué dans un sens qui n’a plus rien à voir avec son sens original. Elle a aggloméré tout ce qui peut faire horreur. Membres découpés etc. le triomphe stupide du gore ! Dans la seule tradition des films d’horreur à l’Américaine.
      L’Halloween sauce américaine tente son passage en force partout, avec plus ou moins de succès.
      – En Équateur, le président Rafael Correa a demandé, en 2007, aux fonctionnaires de ne pas célébrer Halloween car, selon lui, le gouvernement équatorien est nationaliste et la population doit célébrer les fêtes locale.
      – Au Venezuela, le président Hugo Chávez a déjà affirmé qu’Halloween répandait la terreur et qu’il fallait que la population résiste à l’envahissement de la culture américaine.
      etc… Tout le monde n’est pas inféodé à la culture amerloque.
      Cet Halloween là est bien un culte ridicule à la violence sanguinolente, et voler à son secours pour casser du « tradi » chrétien entraîne son retour de manivelle. De terreur à terrorisme, il n’y a qu’un petit pas à franchir qui a été largement dépassé de par notre Europe. Ce n’est qu’un début.
      La Toussaint est bien entamée, la crèche a du plomb dans l’aile, les croix sont abattues… par contre, Halloween, l’Aïd, le Ramadan…